Connexion
E-mail
Mot de passe
Retenir
Mot de passe oublié ?
Devenir membre gratuitement
Inscription
Inscription
Devenir membre
Inscription gratuite
Devenir client
Découvrez nos services
Paramètres
Paramètres
Cotations dynamiques 
OFFON

Accueil Zonebourse  >  Actions  >  Nasdaq  >  Facebook    FB

FACEBOOK

(FB)
  Rapport  
SynthèseCotationsGraphiquesActualitésNotationsAgendaSociétéFinancesConsensusRévisionsDérivésFondsCommunauté 
SynthèseToute l'actualitéCommuniquésPublications officiellesActualités du secteurAnalyses ZonebourseRecommandations des analystes

La France met le holà à la Libra, le projet de monnaie virtuelle de Facebook

share with twitter share with LinkedIn share with facebook
share via e-mail
0
12/09/2019 | 13:13

Paris (awp/afp) - La France a mis jeudi les bâtons dans les roues dans le projet de cryptomonnaie de Facebook en annonçant qu'elle n'autoriserait pas le développement de la Libra "sur sol européen", estimant que la souveraineté des Etats était en jeu.

Le ministre français des Finances, Bruno Le Maire, l'a annoncé sans détour à l'OCDE: "Dans ces conditions, nous ne pouvons pas autoriser le développement de la Libra sur le sol européen", a-t-il affirmé lors d'une conférence consacrée justement aux défis des cryptomonnaies.

Chargé d'ouvrir les débats, le ministre s'est livré à un réquisitoire très sévère contre la cryptomonnaie que Facebook prévoit de lancer en 2020, allant plus loin que dans ses interventions précédentes où il avait déjà exprimé sa préoccupation sur la Libra.

Considérant que "la souveraineté monétaire des Etats était en jeu", il n'a pas hésité à qualifier de "systémiques" les risques que pourrait entraîner cette "privatisation éventuelle d'une monnaie (...) détenue par un seul acteur qui a plus de 2 milliards d'utilisateurs sur la planète".

"Toute défaillance dans le fonctionnement de cette monnaie, dans la gestion de ses réserves, pourrait créer des désordres financiers considérables", a estimé M. Le Maire, redoutant également que la Libra se substitue à la monnaie nationale dans les Etats où la devise est faible ou connaît une forte dévaluation.

Le ministre, qui avait déjà émis publiquement ses doutes sur le projet de monnaie virtuelle de Facebook lors du G7 Finances de Chantilly en juillet, a également exprimé ses craintes de voir la Libra échapper au contrôle des Etats sur le financement du terrorisme.

"Je ne vois pas pourquoi nous portons autant d'attention depuis des années à éviter toute utilisation d'une monnaie pour le blanchiment et pour la lutte contre le financement du terrorisme et qu'une monnaie digitale comme Libra échapperait à ces obligations", a-t-il affirmé.

Etats "forts" et technologies "puissantes"

Sur le même ton, le ministre a refusé que les cryptomonnaies puissent se développer sans aucune régulation.

"Je ne vois pas pourquoi les nouvelles technologies seraient forcément guidées par une idéologie libertarienne qui refuse toute régulation et qui conteste tout rôle à l'Etat", a-t-il expliqué. "Je pense, au contraire, que l'on peut avoir des Etats forts et des technologies nouvelles puissantes".

Dans son discours, M. Le Maire a pris soin de faire la différence entre la Libra et les cryptomonnaies, se disant pars ailleurs "passionné" par le sujet et rappelant que la France réfléchit à la création d'une monnaie numérique publique émise par les banques centrales.

"Je crois à la blockchain", a-t-il assuré. "Il s'agit d'une technologie d'avenir, une technologie majeure du XXIe siècle qu'il faut prendre au sérieux, organiser et faire en sorte que les Etats membres de l'OCDE soient en tête de la maîtrise de cette technologie", a-t-il expliqué.

Il a d'ailleurs demandé à l'Organisation pour la coopération et le développement économiques (OCDE), qui travaille actuellement sur la taxation des géants du numérique, de s'emparer également de la question de la fiscalité des cryptomonnaies.

"Je souhaite que l'OCDE engage à son tour des réflexions sur le rapprochement des modèles de fiscalité des transactions sur les cryptoactifs", a affirmé M. Le Maire. "Il est nécessaire que les modèles fiscaux soient les mêmes, de façon à ce que nous ayons des stratégies d'arbitrage réglementaires qui soient les mêmes à travers la planète", a-t-il ajouté.

Avec la création annoncée mi-juin d'une monnaie numérique offrant un mode de paiement alternatif aux circuits bancaires traditionnels, Facebook veut bouleverser le système financier mondial. Inspirée de cryptoactifs comme le bitcoin, elle doit toutefois être gérée par un consortium à but non-lucratif.

Le projet suscite néanmoins de vives inquiétudes tant de la part des banquiers centraux, des politiques que des autorités de régulation, au regard notamment des risques pour la stabilité financière.

En juillet, les ministres des Finances du G7 avaient alerté sur les risques pour le système financier international des projets de cryptomonnaies.

afp/al

Valeurs citées dans l'article
Varia.DernierVar. 1janv
BITCOIN - EURO -0.63%9173.958 Cours en clôture.177.07%
BITCOIN - UNITED STATES DOLLAR -0.54%10112.471 Cours en clôture.168.16%
FACEBOOK -0.11%189.93 Cours en différé.44.89%
share with twitter share with LinkedIn share with facebook
share via e-mail
0
Réagir à cet article
Réagir le premier
Publier
loader
Toute l'actualité sur FACEBOOK
02:06Tinder lance une série interactive qui influencera les rencontres proposées à
AW
20/09RESPECT DE LA VIE PRIVÉE : Facebook enquête et suspend des dizaines de milliers
AW
20/09RESPECT DE LA VIE PRIVÉE : Facebook suspend des dizaines de milliers
AW
20/09EN DIRECT DES MARCHES : Casino, Atos, Lagardère, Derichebourg, CNP, Korian, A..
20/09BOURSE DE PARIS : Des sommets, des sorcières et des doutes pour terminer la sema..
20/09Wall Street : course aux records interrompue à mi-séance
CF
20/09FACEBOOK : Zuckerberg pas disposé à vendre Instagram et WhatsApp, selon un élu
AW
19/09Wall Street : course aux records interrompue à mi-séance
CF
19/09Wall Street sans direction après la Fed et avant des négociations commerciale..
AW
19/09Facebook veut étendre l'usage des publicités interactives
AW
Plus d'actualités
Recommandations des analystes sur FACEBOOK
Plus de recommandations
Données financières (USD)
CA 2019 70 251 M
EBIT 2019 24 007 M
Résultat net 2019 17 666 M
Trésorerie 2019 51 849 M
Rendement 2019 -
PER 2019 31,0x
PER 2020 20,1x
VE / CA2019 6,98x
VE / CA2020 5,55x
Capitalisation 542 Mrd
Graphique FACEBOOK
Durée : Période :
Facebook : Graphique analyse technique Facebook | Zone bourse
Graphique plein écran
Tendances analyse technique FACEBOOK
Court TermeMoyen TermeLong Terme
TendancesHaussièreNeutreHaussière
Evolution du Compte de Résultat
Consensus
Vente
Achat
Recommandation moyenne ACHETER
Nombre d'Analystes 50
Objectif de cours Moyen 231,80  $
Dernier Cours de Cloture 189,93  $
Ecart / Objectif Haut 39,5%
Ecart / Objectif Moyen 22,0%
Ecart / Objectif Bas -36,8%
Révisions de BNA
Dirigeants
Nom Titre
Mark Elliot Zuckerberg Chairman & Chief Executive Officer
Sheryl Kara Sandberg Chief Operating Officer & Director
David M. Wehner Chief Financial Officer
Michael Todd Schroepfer Chief Technology Officer
Atish Banerjea Chief Information Officer
Secteur et Concurrence
Var. 1janvCapitalisation (M$)
FACEBOOK44.89%541 861
TWITTER49.37%33 108
MATCH GROUP INC83.96%22 265
LINE CORP9.04%8 884
SINA CORP-20.66%3 031
GREE,INC.17.99%1 070