Connexion
E-mail
Mot de passe
Retenir
Mot de passe oublié ?
Devenir membre gratuitement
Inscription
Inscription
Devenir membre
Inscription gratuite
Devenir client
Découvrez nos services
Paramètres
Paramètres
Cotations dynamiques 
OFFON

Accueil Zonebourse  >  Actions  >  Nasdaq  >  Facebook    FB

FACEBOOK

(FB)
  Rapport
SynthèseCotationsGraphiquesActualitésNotationsAgendaSociétéFinancesConsensusRévisionsDérivésFondsCommunauté 
SynthèseToute l'actualitéCommuniquésPublications officiellesActualités du secteurAnalyses ZonebourseRecommandations des analystes

Racisme et désinformation: Facebook fait le ménage

share with twitter share with LinkedIn share with facebook
01/07/2020 | 06:22

San Francisco (awp/afp) - Facebook a banni mardi des groupes se réclamant de la mouvance d'extrême-droite américaine "Boogaloo", une action de plus du réseau sous forte pression pour purger la plateforme des contenus racistes, violents, haineux et aussi trompeurs.

Désormais classé dans la catégorie "individus et organisations dangereuses", "ce réseau violent est banni de toute présence sur notre plateforme et nous retirerons tous les contenus qui le soutiennent, en font l'apologie ou le représentent", a détaillé un communiqué.

Quelques heures auparavant, Facebook avait annoncé de nouvelles règles de hiérarchisation des articles sur le fil d'actualité des utilisateurs, pour favoriser l'information de qualité et lutter contre la désinformation et le sensationnalisme stérile.

Et vendredi, déjà, Mark Zuckerberg avait ouvert le bal des concessions.

Le patron du groupe californien a déclaré que Facebook retirerait désormais plus de types de publicités "incitant à la haine", et masquerait les messages considérés problématiques des politiques, jusqu'à présent tolérés tels quels.

Le géant des réseaux sociaux, accusé de laxisme sur la désinformation politique et les contenus toxiques, fait en effet face à un boycott sans précédent.

Les reproches ne sont pas nouveaux, mais dans le contexte des manifestations contre le racisme systémique aux Etats-Unis, des associations ont appelé les marques à frapper là où ça fait mal: les revenus publicitaires.

Près de 200 sociétés, dont Coca-Cola, Levis, Unilever et Starbucks, boycottent désormais Facebook pour tout le mois de juillet, voire au-delà, et demandent à l'entreprise de revoir sa copie sur ces sujets.

Du balai, les" Boogaloo"

Facebook a retiré mardi 220 comptes Facebook, 95 comptes Instagram, 28 pages et 106 groupes qui constituent actuellement le réseau "Boogaloo", ainsi que 400 autres groupes et plus de 100 pages qui hébergeaient des contenus similaires.

Le mouvement, qui n'est ni très organisé ni très uni, comprend des activistes anti-gouvernement et pro-armes à feu, des néo-nazis et des suprémacistes blancs.

Ses adeptes lourdement armés ont tenté à plusieurs reprises de perturber les récentes manifestations antiracistes, organisées depuis un mois en réaction à la mort de George Floyd, un Afro-Américain tué par un policier blanc.

Ils inquiètent les autorités américaines depuis que l'un d'entre eux a tué deux policiers en Californie début juin.

Facebook craint leur retour sur sa plateforme sous une autre terminologie, car ils communiquent et s'organisent via les réseaux sociaux.

Dans une étude publiée en avril, le Tech Transparency Project a dénombré 125 groupes dédiés à l'idéologie Boogaloo sur Facebook, avec des dizaines de milliers d'abonnés discutant d'armes, d'explosifs et de tactiques pour attaquer les autorités.

Les copains d'abord

Côté assainissement des débats, Facebook a décidé d'afficher en priorité les articles étayés, basés sur des informations de première main et écrits par des journalistes identifiés.

Quand différents articles seront publiés sur la même nouvelle, l'algorithme repérera celui qui "est le plus souvent cité comme étant à la source de l'information" et le fera apparaître en tête.

La plateforme au 1,73 milliard d'utilisateurs quotidiens s'attaque ainsi à la propagation d'articles et vidéos, sensationnalistes, souvent produits par des fermes de contenus, et conçus pour générer des "vues", des "clics" et des partages.

Facebook dit vouloir donner la priorité aux "couvertures originales de l'actualité", qui "jouent un rôle important pour informer les gens dans le monde, de la révélation d'une nouvelle aux enquêtes en profondeur, en passant par la découverte de nouveaux faits et données, la communication des informations les plus récentes en temps de crise et la diffusion de témoignages".

Il ne s'agit cependant pas d'une refonte en profondeur du fil d'actualité. "La plupart des informations que les gens voient sur leur +news feed+ viennent de sources qu'ils suivent ou de sources que leurs amis suivent, et cela ne va pas changer", a précisé Facebook.

Pour une partie conséquente des citoyens, la plateforme a supplanté la télévision et d'autres médias comme filtre d'accès à l'information.

La prise de conscience de cet enjeu, et de la responsabilité d'un mastodonte comme Facebook, est arrivée en 2018, quand ont éclaté les scandales sur les scrutins électoraux de 2016, marqués par des campagnes de désinformation de grande ampleur, pilotées de l'étranger.

A l'approche de la présidentielle américaine en novembre, le géant californien a déployé un arsenal de mesures, de la cybersécurité à la modération, pour éviter un nouveau scénario catastrophe.

afp/fr

Valeurs citées dans l'article
Varia.DernierVar. 1janv
FACEBOOK 1.19%268.44 Cours en différé.30.79%
STARBUCKS CORPORATION 0.17%75.79 Cours en différé.-13.80%
UNILEVER N.V. -1.22%49.28 Cours en différé.-3.81%
share with twitter share with LinkedIn share with facebook
Réagir à cet article
Réagir le premier
Publier
loader
Toute l'actualité sur FACEBOOK
08/08Les mesures américaines contre TikTok et WeChat font craindre un morcellement
AW
07/08BOURSE DE WALL STREET : Les valeurs à suivre à Wall Street
RE
07/08Les valeurs à suivre aujourd'hui à Wall Street Vendredi 7 août 2020
AO
07/08VALEURS TECHNOLOGIQUES : les Etats-Unis s'opposent à TikTok et WeChat
AO
06/08Wall Street : le Nasdaq devient intergalactique grâce à Apple
CF
06/08BOURSE DE WALL STREET : Wall Street clôture en hausse, soutenue par les techs
RE
06/08A Wall Street, le Nasdaq franchit la barre des 11.000 points
AW
06/08USA: Les valeurs à suivre à Wall Street
RE
06/08Et pourtant, elles montent !
06/08EN DIRECT DES MARCHES : Crédit Agricole, Axa, Eurofins, Vivendi, SRP Groupe, ..
Plus d'actualités
Recommandations des analystes sur FACEBOOK
Plus de recommandations
Données financières
CA 2020 80 080 M - 67 922 M
Résultat net 2020 23 136 M - 19 623 M
Tréso. nette 2020 62 036 M - 52 617 M
PER 2020 33,6x
Rendement 2020 -
Capitalisation 765 Mrd 765 Mrd 649 Mrd
VE / CA 2020 8,78x
VE / CA 2021 6,94x
Nbr Employés 52 534
Flottant 83,8%
Graphique FACEBOOK
Durée : Période :
Facebook : Graphique analyse technique Facebook | Zone bourse
Graphique plein écran
Tendances analyse technique FACEBOOK
Court TermeMoyen TermeLong Terme
TendancesHaussièreHaussièreHaussière
Evolution du Compte de Résultat
Consensus
Vente
Achat
Recommandation moyenne ACHETER
Nombre d'Analystes 49
Objectif de cours Moyen 281,77 $
Dernier Cours de Cloture 268,44 $
Ecart / Objectif Haut 21,1%
Ecart / Objectif Moyen 4,96%
Ecart / Objectif Bas -55,3%
Révisions de BNA
Dirigeants
Nom Titre
Mark Elliot Zuckerberg Chairman & Chief Executive Officer
Sheryl Kara Sandberg Chief Operating Officer & Director
David M. Wehner Chief Financial Officer
Michael Todd Schroepfer Chief Technology Officer
Atish Banerjea Chief Information Officer
Secteur et Concurrence
Var. 1janvCapitalisation (M$)
FACEBOOK30.79%764 736
MATCH GROUP, INC.41.13%30 008
TWITTER15.88%29 294
LINE CORPORATION0.75%12 222
SINA CORPORATION0.23%2 617
NEW WORK SE2.23%1 977