Connexion
E-mail
Mot de passe
Retenir
Mot de passe oublié ?
Devenir membre gratuitement
Inscription
Inscription
Devenir membre
Inscription gratuite
Devenir client
Découvrez nos services
Paramètres
Paramètres
Cotations dynamiques 
OFFON

Accueil Zonebourse  >  Actions  >  Euronext Paris  >  ENGIE    ENGI   FR0010208488

ENGIE

(ENGI)
  Rapport
SynthèseCotationsGraphiquesActualitésNotationsAgendaSociétéFinancesConsensusRévisionsDérivésFondsCommunauté 
SynthèseToute l'actualitéCommuniquésPublications officiellesActualités du secteurAnalyses ZonebourseRecommandations des analystes

Gaz De France : Gaz de France : résultats annuels 2007

share with twitter share with LinkedIn share with facebook
share via e-mail
27/02/2008 | 09:46

Regulatory News:

Gaz de France (Paris:GAZ)

1 Excédent brut opérationnel : +10 %

2 Résultat net part du Groupe : 2,5 milliards d'euros

3 Génération de cash flow très soutenue : +15 %

4 Investissements organiques en croissance : +8 % à 2,9 milliards d'euros

5 Rentabilité en forte progression : 12,1 % de ROCE

6 Progression du dividende : +15 % à 1,26  par action

Gaz de France (code ISIN FR0010208488 GAZ) présente des résultats records pour la troisième année consécutive, avec un excédent brut opérationnel en progression de 10 % à 5 666 millions d'euros et un résultat net part du Groupe en croissance de près de 8 % à 2 472 millions d'euros.

En milliards d'euros   2007   2006   Var. %
Chiffre d'affaires   27,4   27,6   -0,8 %
Excédent brut opérationnel* 5,7 5,1 +10 %
Résultat opérationnel 3,9 3,6 +7,4 %
Résultat net part du Groupe 2,5 2,3 +7,6 %
Cash flow opérationnel** 5,9 5,1 +15 %
Résultat net part du Groupe par action*** 2,51 2,34 +7,6 %
Dividende attribué par action  

1,261

  1,10   +15 %

* Avant dépenses de renouvellement et actionnariat salarié

 

** Avant dépenses de renouvellement, impôts et variation du besoin en fonds de roulement (BFR)

 

*** Nombre moyen d'actions en circulation (en milliers) : 983 115 en 2007 et 983 719 en 2006

Ces excellentes performances résultent principalement :

  • du retour à l'équilibre des activités de vente de gaz aux tarifs administrés et plus généralement des bons résultats commerciaux ;
  • d'un environnement de marché en fin d'année ayant permis de tirer pleinement profit du portefeuille de GNL ;
  • d'une maîtrise accrue des coûts opérationnels ;
  • de conditions climatiques favorables au dernier trimestre (températures inférieures à la moyenne) qui ont limité l'impact défavorable des conditions climatiques du 1er semestre.

A l'occasion de la publication de ces résultats annuels, Jean-François Cirelli, Président Directeur Général, a déclaré :

« Gaz de France a réalisé d'excellentes performances en 2007. Malgré un contexte difficile en début d'année, le Groupe dépasse ses objectifs et affiche pour la 3ème année consécutive des résultats records avec un excédent brut opérationnel de 5,7 milliards d'euros et un résultat net part du Groupe de 2,5 milliards d'euros.

2007 a été particulièrement riche en événements avec l'ouverture au 1er juillet des marchés de l'énergie en France qui nous a permis de lancer avec succès de nouvelles offres commerciales. Nos positions dans l'électricité se développent : en 2007, nous avons poursuivi la construction de trois centrales ; nous sommes devenus le leader français dans l'exploitation d'éoliennes et nous allons poursuivre notre engagement dans les énergies renouvelables. La sécurité de nos approvisionnements en gaz est renforcée avec la prolongation de nos contrats algériens en 2007 après celle de nos contrats russes en 2006.

L'accélération de notre croissance au cours du second semestre 2007 augure d'une belle année 2008, qui sera celle de la création, au cours du premier semestre, du nouveau leader mondial de l'énergie GDF SUEZ ».

Analyse de l'excédent brut opérationnel

Excédent brut opérationnel par segment

     
En millions d'euros   2007   2006   Var. %
Exploration-Production 1 127 1 270 -11 %
Achat Vente d'Energie 1 075 529 +103 %
Services   129   117   +10 %
Transport - Stockage 1 534 1 357 +13 %
Distribution France 1 291 1 412 -8,6 %
Transport Distribution International   491   498   -1,4 %
Autres et non alloués   19   -34    
Total Groupe   5 666   5 149   +10 %

Fourniture d'Énergie & Services

  • Exploration-Production : une contribution désormais majeure aux résultats du Groupe

L'excédent brut opérationnel du segment Exploration-Production s'élève en 2007 à 1 127 millions d'euros contre 1 270 millions d'euros en 2006. Cette évolution provient :

- de la forte baisse des prix du gaz naturel au NBP (Royaume-Uni) (-42 % en /MWh en moyenne entre 2006 et 2007) alors que le brent est pratiquement stable d'une année sur l'autre (+2 % en /bl) ;

- d'une légère contraction de la production (-3 % à périmètre constant) par rapport à 2006. L'accélération de la production à compter du dernier trimestre, avec la mise en service de nouveaux champs en Norvège, au Royaume-Uni et aux Pays-Bas, aura ses pleins effets en 2008 avec une production proche de 50 millions de bep contre 42,4 millions de bep en 2007 ;

- de la poursuite de l'augmentation des coûts dans l'ensemble du secteur.

Les investissements de développement (hors exploration) s'élèvent à 538 millions d'euros au 31 décembre 2007 contre 479 millions d'euros à fin 2006. Les dépenses d'exploration atteignent 151 millions d'euros contre 143 millions d'euros à fin 2006. En 2007, 13 puits ont été forés, dont 8 avec succès (4 en Norvège, 2 aux Pays-Bas, 1 au Royaume-Uni et 1 en Côte d'Ivoire).

Au 31 décembre 2007, les réserves prouvées et probables (2P) s'élèvent à 667 millions de bep contre 685 millions de bep en 2006. Cette évolution intègre à hauteur de +24 millions de bep les découvertes, extensions, acquisitions nettes et révisions de réserves réalisées en 2007. Elle n'intègre en revanche pas la prise en compte des réserves de Touat (Algérie) qui devrait intervenir en 2008.

  • Achat-Vente d'Énergie : de bonnes performances commerciales

L'excédent brut opérationnel du segment Achat-Vente d'Energie double par rapport à 2006 pour atteindre 1 075 millions d'euros en 2007.

La bonne performance de ce segment, en dépit d'un recul de 15 TWh des ventes sous l'effet du climat, s'explique par :

- le redressement des résultats commerciaux : malgré le gel des tarifs administrés de vente de gaz naturel en France, Gaz de France a répercuté ses coûts d'approvisionnement. Les activités de vente de gaz aux tarifs administrés contribuent ainsi positivement aux résultats du groupe (+84 millions d'euros) alors qu'elles étaient très fortement déficitaires en 2006 (-511 millions d'euros) ;

- des conditions de marché favorables en fin d'année qui ont notamment permis au Groupe de tirer pleinement profit de son portefeuille de GNL. Au quatrième trimestre 2007, les opérations d'arbitrage ont porté sur 12 cargaisons de GNL pour un volume de 9 TWh.

1 Services : poursuite de la progression de la rentabilité opérationnelle qui atteint 4,5 %

L'excédent brut opérationnel du segment Services s'élève à 129 millions d'euros en 2007 contre 117 millions d'euros en 2006. La hausse de 10 % (+6 % à périmètre constant) résulte de l'amélioration de la rentabilité opérationnelle en France, en Italie et au Royaume-Uni.

La rentabilité de ces activités est comparable à celle des principaux opérateurs du secteur.

Infrastructures

  • Transport-Stockage : des performances exceptionnelles tirées par l'activité de stockage

L'excédent brut opérationnel du segment Transport-Stockage s'élève en 2007 à 1 534 millions d'euros contre 1 357 millions d'euros en 2006, en hausse de 13 %.

Hors éléments non récurrents, cette progression est de 4 %. Elle s'explique par le dynamisme des activités de stockage tirées par l'évolution des prix et par le succès des ventes aux enchères de capacités de stockage. Cette progression résulte également de la hausse des souscriptions sur les réseaux de transport.

  • Distribution France : une année difficile en raison notamment des conditions climatiques

L'excédent brut opérationnel du segment s'élève à 1 291 millions d'euros en 2007 contre 1 412 millions d'euros en 2006. A climat moyen, l'excédent brut opérationnel du segment est en retrait limité de 3 % du fait des coûts liés à l'ouverture des marchés.

En 2007, Gaz de France a achevé deux programmes importants :

- la conquête de nouveaux clients chauffage : depuis le lancement du programme « un million de nouveaux clients chauffage », plus de 980 000 nouveaux clients ont été conquis ;

- la résorption des fontes grises : conformément aux engagements du Groupe, le stock de canalisations en fontes grises répertoriées est désormais intégralement résorbé.

5 Transport-Distribution International : une consolidation des résultats à un niveau élevé

Après une année 2006 de très forte croissance, l'excédent brut opérationnel du segment Transport-Distribution International se stabilise à 491 millions d'euros en 2007 contre 498 millions d'euros en 2006.

Hors effets climatiques, l'excédent brut opérationnel progresse de 29 millions d'euros essentiellement sous l'effet de l'amélioration des marges de commercialisation dans la plupart des pays européens.

Autres principaux indicateurs financiers

  • Du résultat opérationnel au résultat net

Le résultat opérationnel de l'exercice 2007 s'établit à 3 874 millions d'euros, en augmentation de 266 millions d'euros par rapport à 2006. La hausse de l'excédent brut opérationnel (+517 millions d'euros) est notamment réduite par l'augmentation des dotations aux amortissements consécutive à la mise en service de nouveaux actifs.

Le résultat financier s'améliore à -310 millions d'euros en 2007 contre -357 millions d'euros en 2006. Cette évolution résulte :

- d'une part de l'augmentation du coût de l'endettement financier net en 2007 qui s'établit à 170 millions d'euros, en augmentation de 47 millions d'euros par rapport à 2006. Cette évolution provient, pour l'essentiel, de coûts non récurrents associés à la restructuration de la dette d'AES Energia ;

- d'autre part de la baisse des autres produits et charges financiers qui représentent une charge nette de 140 millions d'euros, contre 234 millions d'euros en 2006.

La quote-part du résultat des sociétés mises en équivalence enregistre une baisse, à 99 millions d'euros en 2007 contre 176 millions d'euros en 2006, en raison principalement du changement de méthode de consolidation d'Efog.

La charge d'impôt en 2007 s'élève à 1 153 millions d'euros contre 1 104 millions d'euros en 2006. Le taux effectif d'impôt diminue à 32,4 % contre 34,0 % au 31 décembre 2006 du fait d'un impact non récurrent lié à la baisse du taux d'imposition en Allemagne.

Au total, le résultat net part du Groupe s'élève en 2007 à 2 472 millions d'euros en hausse de 7,6 % par rapport à 2006.

  • Les principaux éléments du tableau de flux

Le cash flow opérationnel avant dépenses de renouvellement, impôt et variation du besoin en fonds de roulement s'établit à 5 904 millions d'euros au 31 décembre 2007 contre 5 118 millions d'euros au 31 décembre 2006.

Le Besoin en Fonds de Roulement est en diminution de 232 millions d'euros au 31 décembre 2007 malgré le climat froid au dernier trimestre.

Les investissements totaux s'élèvent à 3 309 millions d'euros au 31 décembre 2007 contre 3 982 millions d'euros en 2006.

- Les investissements d'équipement sont en progression de 8 % à 2 869 millions d'euros, tirés principalement par les activités de Transport-Stockage (+27 %) et d'Exploration-Production (+11 %).

- Les autres investissements s'établissent à 440 millions d'euros, dont 275 millions de croissance externe.

  • La structure financière

Les fonds propres s'élèvent à 18 501 millions d'euros au 31 décembre 2007 en augmentation de 1 838 millions d'euros. Le nombre d'actions existantes au 31 décembre 2007 est de 983 871 988, dont 1 530 000 actions auto-détenues.

L'endettement financier net du Groupe, au 31 décembre 2007 est de 2 734 millions d'euros contre 3 472 millions d'euros à fin 2006, en diminution de 738 millions d'euros.

Le ratio « endettement net sur fonds propres » ressort à 15 % contre 21 % à fin 2006.

  • Rentabilité

Le ROCE du Groupe s'élève à 12,1 % en 2007 contre 11,2 % en 2006.

  • EBITDA nouveau groupe GDF SUEZ

L'EBITDA de Gaz de France s'élève à 5 707 millions d'euros, en progression de 12 % par rapport à l'EBITDA 2006 (cf. tableau de passage en annexe 3).

Principales avancées opérationnelles de 2007

  • Sécurisation des approvisionnements en gaz naturel

25 En juillet, le Groupe signe un contrat d'approvisionnement avec Norsk Hydro portant sur la livraison de 3,2 milliards de m3 de gaz naturel sur quatre ans au Royaume-Uni.

26 En décembre, Gaz de France conclut un accord pour prolonger jusqu'en 2019 ses contrats d'approvisionnement en GNL avec Sonatrach. Le Groupe confirme ainsi ses liens avec Sonatrach en confortant sa position de premier acheteur de GNL algérien.

  • Poursuite du développement dans l'exploration-production

27 En avril, Gaz de France annonce l'acquisition des participations de la société CGG Veritas dans dix licences offshore au Royaume-Uni.

28 Courant du second semestre, le Groupe procède à la mise en production du gaz des champs de Minke au Royaume-Uni, de Njord, de Fram et de Snohvit en Norvège.

29 En novembre, Gaz de France conclut l'acquisition d'une participation de 45 % dans la licence onshore d'Alam El Shawish West en Egypte. Sur la base des estimations actuelles, cette acquisition permettra à terme à Gaz de France d'augmenter ses réserves d'au moins 30 millions de barils équivalent pétrole.

  • Renforcement des positions dans le secteur du GNL

30 En mars, Gaz de France met en service un nouveau méthanier : le Gaselys. Avec 154 500 m3 de capacité, il s'agit du plus grand méthanier au monde, avec le Provalys.

31 En avril, le Groupe signe avec Cheniere Energy des accords lui donnant un accès à long terme au marché américain du GNL.

1 Croissance des capacités dans l'électricité

32 En fin d'année, Cofathec Servizi a signé un contrat pour l'acquisition de 7 centrales de cogénération en Italie pour une puissance installée totale de 540 MW. Gaz de France accède ainsi à une position de premier plan en matière de production d'électricité en Italie.

33 La construction du cycle combiné gaz de Cycofos (480 MW) se poursuit avec pour objectif de le mettre en service en début d'année 2009. La construction du cycle combiné de Montoir (430 MW) vient également d'être engagée.

  • Leader dans l'exploitation d'éoliennes en France

- En octobre, Gaz de France signe un contrat pour l'acquisition d'une participation de 95 % dans Erelia qui assure le développement et l'exploitation de parcs éoliens en France. Erelia détient en fin d'année 2007 une capacité de près de 60 MW dans le Nord-Est de la France et a pour objectif de réaliser 300 MW supplémentaires en France dans les quatre prochaines années.

- En décembre, le Groupe finalise l'acquisition de 100 % de la société Eoliennes de la Haute-Lys qui exploite, en France, un parc éolien de 37,5 MW.

- A la fin du 1er trimestre 2008, Gaz de France disposera d'une capacité installée en éolien de près de 145 MW, ce qui en fait le premier exploitant français.

  • Finalisation du processus d'ouverture des marchés de l'énergie

- En juin, Gaz de France lance sa nouvelle politique commerciale pour les clients particuliers. Celle-ci se structure autour d'offres de marché multi-énergies et multi-services.

  • Depuis le 1er juillet 2007, plus de 77 000 clients ont souscrit aux offres de marché gaz du Groupe.
  • Dans le même temps, le Groupe a conquis près de 46 500 nouveaux clients particuliers en électricité, soit plus de 80 % des clients ayant choisi de changer de fournisseurs.

- En novembre, le Groupe inaugure un partenariat inédit avec le réseau bancaire LCL pour la commercialisation du gaz naturel et de l'électricité auprès des particuliers.

- Le 31 décembre, Gaz de France filialise, sans impact sur ses comptes consolidés, ses activités de distribution de gaz naturel en France au sein de la société GrDF.

  • Développement des activités d'infrastructures, en France et à l'international

- En 2007, les métiers d'infrastructures du Groupe lancent de nouvelles offres commerciales :

  • GRTgaz met en place un nouveau système d'équilibrage opéré par Powernext.
  • Gaz de France développe les mises aux enchères pour la commercialisation de ses capacités de stockage (5,7 TWh au total).

- En juin, GRTgaz publie ses prévisions de développement du réseau de transport en France à 10 ans. Ce plan de développement pourrait conduire, sur la période 2007-2016, à investir jusqu'à 5 milliards d'euros.

- Fin août, le Groupe conclut un accord pour le développement d'un projet de stockage de gaz naturel en cavités salines au Royaume-Uni (Stublach), pour une capacité totale de 400 millions de m3.

- En octobre, Gaz de France prend une participation de 59 % dans le deuxième opérateur de stockage de gaz naturel en Roumanie pour une capacité de 300 millions de m3, qui devrait être portée à 600 millions de m3 à l'horizon 2011-2012.

  • Évolution du projet de fusion GDF SUEZ

- Début septembre, Gaz de France et Suez approuvent les nouvelles orientations de leur projet de fusion.

- En octobre, les deux Groupes annoncent les objectifs opérationnels et financiers, la gouvernance du nouveau Groupe, ainsi que le calendrier du projet de fusion.

Perspectives

  • Objectifs financiers 2008

- Le Groupe vise un excédent brut opérationnel de 6 100 millions d'euros en 2008. Cet objectif est en ligne avec celui fixé pour la période 2005-2008 d'une progression moyenne de 10 % par an.

- Cet objectif suppose que les tarifs de vente du gaz naturel en France reflètent pleinement les coûts de fourniture correspondants. Il s'entend également à climat moyen et hors évolution significative des prix des produits pétroliers.

- Le Groupe anticipe également une croissance de ses investissements qui devraient atteindre 4 milliards d'euros en 2008.

- Enfin, Gaz de France poursuivra sa politique de rémunération dynamique de ses actionnaires avec pour objectif un rendement attractif par rapport au secteur. La croissance du dividende par action versé en 2009 sera comprise entre 10 % et 15 % par rapport à celui versé en 2008.

  • Rémunération des actionnaires

50 Le dividende est porté à 1,26  par action en progression de 15 % par rapport à 2006.

51 Gaz de France poursuit le programme de rachat d'actions engagé fin 2007. Ce programme porte sur un maximum de 24 500 000 actions, soit environ 2,5 % du capital de la société.

  • Perspectives tarifaires

- Le nouveau tarif d'accès aux infrastructures de distribution en France est en préparation. Il devrait être mis en œuvre au 1er juillet 2008.

- De nouveaux tarifs d'accès aux infrastructures de transport et aux terminaux de regazéification en France sont en préparation.

- Gaz de France souhaite finaliser dans les meilleurs délais le nouveau contrat de service public pour la période 2008-2010. Ce contrat devrait notamment fixer les dispositions relatives à l'évolution des tarifs en distribution publique pour les trois prochaines années.

  • Chantier de Fos Cavaou

55 Un accident est intervenu le 12 février 2008 lors d'essais préalables à la mise en service du terminal conduits par le consortium Sofregaz Saipem Tecnimont. La mise en service du terminal, jusqu'alors prévue au second semestre 2008, est repoussée au premier semestre 2009.

  • Réforme du régime de retraite des industries électriques et gazières

- Le régime de retraite des industries électriques et gazières a été modifié par décret n° 2008-69 du 22 janvier 2008. Les principales modifications portent sur l'allongement de la durée de cotisation, la mise en place d'un mécanisme de décote et de surcote, ainsi que les modalités de revalorisation des pensions. Elles entrent en vigueur au 1er juillet 2008.

- Dans le cadre cette refonte du régime, un premier accord a été parallèlement signé le 29 janvier. Il prévoit notamment une revalorisation du salaire national de base sur 2008 applicable aux actifs et aux retraités, un aménagement de la grille de rémunération et la modification des indemnités de fin de carrière

- D'autres négociations se poursuivent et d'autres accords pourront être conclus dans les prochains mois, notamment sur la prise en compte des spécificités des métiers.

  • Fusion

- Tout au long de l'année 2007, Gaz de France et Suez se sont développés activement dans leurs métiers et leurs performances 2007 attestent de la rentabilité de leurs activités respectives, avant même les synergies opérationnelles qui résulteront de la fusion.

- Une équipe d'intégration conjointe est déjà en place, de façon à ce que le nouveau Groupe soit opérationnel dès la réalisation de la fusion prévue au 1er semestre 2008.

- Les objectifs opérationnels et financiers du nouveau groupe GDF SUEZ sont réaffirmés, à savoir :

  • un objectif de synergies opérationnelles d'environ 1 milliard d'euros par an avec une pleine réalisation dès 2013 ;
  • un programme d'investissements de 10 milliards d'euros par an en moyenne sur 2008-2010 ;
  • une croissance de l'EBITDA d'environ 10 % en 2008 et un EBITDA cible de 17 milliards d'euros à horizon 2010 ;
  • une croissance du dividende par action de 10 % à 15 % par an en moyenne entre le dividende payé en 2007 et le dividende payé en 2010 avec des perspectives de rémunération additionnelle ;
  • une notation de crédit « strong » A.
 
Calendrier financier

 

Assemblée Générale des Actionnaires : 19 mai 2008

Paiement du dividende : 27 mai 2008

Profil du Groupe :

Le Groupe Gaz de France est un acteur majeur de l'énergie en Europe. Numéro un européen de la distribution de gaz naturel, Gaz de France emploie près de 50 000 collaborateurs et a réalisé, en 2007, un chiffre d'affaires de 27 milliards d'euros. Le Groupe dispose d'un portefeuille d'environ 14 millions de clients, dont environ 11 millions en France. Coté à la Bourse de Paris, Gaz de France fait partie de l'indice CAC 40 et du Dow Jones Stoxx 600.

Déclarations prospectives :

Les objectifs résumés ci-dessus sont fondés sur des données, hypothèses et estimations considérées comme raisonnables par Gaz de France. Ces données, hypothèses et estimations sont susceptibles d'évoluer ou d'être modifiées en raison des incertitudes liées notamment à l'environnement économique, financier, concurrentiel, réglementaire et climatique. En outre, la matérialisation de certains risques décrits au chapitre 4 du document de référence enregistré par l'Autorité des marchés financiers sous le numéro R.07-046 le 27 avril 2007 (ci-après, le ?Document de Référence?) aurait un impact sur les activités du Groupe et sa capacité à réaliser ses objectifs. Par ailleurs, la réalisation des objectifs suppose le succès de la stratégie présentée au paragraphe 6.1.2. du Document de Référence. Gaz de France ne prend donc aucun engagement ni ne donne aucune garantie sur la réalisation des objectifs et ne s'engage pas à publier ou communiquer d'éventuels rectificatifs ou mises à jour de ces éléments à l'exception de ce qui est requis par les lois et règlements applicables.

Information importante :

Ce document ne constitue ni une offre d'achat ou d'échange, ni une sollicitation d'une offre pour la vente ou l'échange de titres Suez, Suez Environnement (ou toute société détenant les actions Suez Environnement) ou Gaz de France. Il ne constitue pas plus une offre de vente ou d'échange de titres dans un pays (y compris les États-Unis d'Amérique, l'Allemagne, l'Italie et le Japon) dans lequel une telle offre, sollicitation, vente ou échange est illégal ou est soumis à un enregistrement en vertu du droit applicable dans ledit pays. Sa diffusion peut, dans certains pays, faire l'objet de restrictions légales ou réglementaires. Par conséquent, les personnes qui l'obtiendraient doivent s'informer sur l'existence de telles restrictions et s'y conformer. Dans toute la mesure permise par les lois et réglementations en vigueur, Gaz de France et Suez déclinent toute forme de responsabilité en cas de violation de ces restrictions par toute personne.

Les actions Gaz de France qui seraient émises dans le cadre de l'opération de rapprochement au bénéfice des porteurs d'actions Suez (y compris les porteurs d'ADS Suez (American Depositary Shares)) ne pourront être offertes ou vendues aux États-Unis d'Amérique sans avoir fait l'objet d'un enregistrement ou bénéficié d'une exemption à l'obligation d'enregistrement conformément au US Securities Act de 1933, tel que modifié. Les actions Suez Environnement (ou de toute société détenant les actions Suez Environnement) ne sont pas et ne seront pas enregistrées aux États-Unis d'Amérique conformément au US Securities Act de 1933 et ne pourront être offertes ou vendues aux États-Unis d'Amérique sans avoir fait l'objet d'un enregistrement ou bénéficié d'une exemption à l'obligation d'enregistrement.

Pour les besoins des opérations envisagées, les documents d'information nécessaires seront déposés auprès de l'Autorité des marchés financiers (« AMF»). Dans la mesure où Gaz de France serait dans l'obligation ou déciderait d'enregistrer aux États-Unis d'Amérique les actions Gaz de France qui seraient émises dans le cadre de l'opération de rapprochement, elle déposerait auprès de la SEC (United States Securities and Exchange Commission) un document d'enregistrement américain (registration statement on Form F-4) comprenant un prospectus. Il sera fortement recommandé aux investisseurs de lire les documents d'information déposés auprès de l'AMF, le document d'enregistrement américain (registration statement) et le prospectus s'ils sont disponibles et lorsqu'ils seront disponibles, ainsi que tout autre document approprié déposé auprès de la SEC et/ou de l'AMF, ainsi que les avenants et les compléments à ces documents parce que ceux-ci contiendront des informations importantes. En cas d'enregistrement aux États-Unis d'Amérique, des exemplaires du document d'enregistrement américain, du prospectus ainsi que des autres documents appropriés déposés auprès de la SEC, seront disponibles sans frais sur le site web de la SEC (www.sec.gov). Les investisseurs recevront, au moment opportun, des informations sur la manière d'obtenir, sans frais, les documents relatifs à l'opération par Gaz de France ou par son mandataire dûment désigné. Les investisseurs et les porteurs de titres Suez peuvent obtenir sans frais des exemplaires des documents déposés auprès de l'AMF sur le site Internet de l'AMF (www.amf-france.org) ou directement sur le site Internet de Gaz de France (www.gazdefrance.com) ou sur le site Internet de Suez (www.suez.com), le cas échéant.

Annexe 1 Données comptables

Compte de résultat consolidé

     
En millions d'euros   2007   2006   Var. %
Chiffre d'affaires   27 427   27 642   -0,8 %
Consommations externes   -19 131   -19 976   -4,2 %
Charges de personnel   -2 628   -2 581   +1,8 %
Autres produits et charges opérationnels  

© Business Wire 2008
share with twitter share with LinkedIn share with facebook
share via e-mail
Réagir à cet article
Réagir le premier
Publier
loader
Toute l'actualité sur ENGIE
10:04AVIS D'ANALYSTES DU JOUR : EDF, Engie, Euronext, Renault, Suez, Nexi, Roche, Pum..
19/02Début de la fin pour la centrale de Fessenheim samedi
AW
19/02France-La centrale de Fessenheim mise à l'arrêt à partir de samedi
RE
19/02L'essentiel de l'actualite a 06h00 gmt (19/02)
RE
19/02L'essentiel de l'actualite a 03h00 gmt (19/02)
RE
19/02France-Fermeture samedi du premier réacteur de la centrale de Fessenheim
RE
18/02EDF : Morgan Stanley a relevé son objectif de cours
AO
18/02EDF : dans le vert avec des propos de broker
CF
18/02EDF : Morgan Stanley remonte son objectif de cours
CF
17/02Nouveau record des dividendes mondiaux en 2019
AW
Plus d'actualités
Recommandations des analystes sur ENGIE
Plus de recommandations
Données financières (EUR)
CA 2019 63 941 M
EBIT 2019 5 689 M
Résultat net 2019 2 577 M
Dette 2019 24 796 M
Rendement 2019 4,69%
PER 2019 16,1x
PER 2020 14,4x
VE / CA2019 1,02x
VE / CA2020 0,97x
Capitalisation 40 138 M
Graphique ENGIE
Durée : Période :
ENGIE : Graphique analyse technique ENGIE | Zone bourse
Graphique plein écran
Tendances analyse technique ENGIE
Court TermeMoyen TermeLong Terme
TendancesHaussièreHaussièreHaussière
Evolution du Compte de Résultat
Consensus
Vente
Achat
Recommandation moyenne ACHETER
Nombre d'Analystes 21
Objectif de cours Moyen 17,16  €
Dernier Cours de Cloture 16,65  €
Ecart / Objectif Haut 17,2%
Ecart / Objectif Moyen 3,09%
Ecart / Objectif Bas -9,28%
Révisions de BNA
Dirigeants
Nom Titre
Isabelle Kocher Chief Executive Officer & Director
Jean-Pierre Clamadieu Chairman
Paulo Jorge Tavares Almirante Executive VP & Group Chief Operating Officer
Judith Hartmann CFO, Executive VP-United Kingdom & Ireland
Yves Le Gélard Chief Information & Digital Officer
Secteur et Concurrence
Var. 1janvCapitalisation (M$)
ENGIE15.59%43 331
NATIONAL GRID PLC13.04%48 477
ORSTED AS11.93%46 821
ELECTRICITÉ DE FRANCE35.63%45 044
SEMPRA ENERGY5.45%45 027
E.ON SE20.52%32 309