Connexion
E-mail
Mot de passe
Retenir
Mot de passe oublié ?
Devenir membre gratuitement
Inscription
Inscription
Devenir membre
Inscription gratuite
Devenir client
Découvrez nos services
Paramètres
Paramètres
Cotations dynamiques 
OFFON

Accueil Zonebourse  >  Actions  >  Nyse  >  General Electric Company    GE

GENERAL ELECTRIC COMPANY

(GE)
  Rapport
SynthèseCotationsGraphiquesActualitésNotationsAgendaSociétéFinancesConsensusRévisionsDérivésFondsCommunauté 
SynthèseToute l'actualitéCommuniquésPublications officiellesActualités du secteurAnalyses ZonebourseRecommandations des analystes

General Electric rassure sur son redressement, l'action bondit

share with twitter share with LinkedIn share with facebook
share via e-mail
31/07/2019 | 14:43

New York (awp/afp) - General Electric (GE) a envoyé mercredi des signaux positifs sur l'avancée de son redressement en relevant ses objectifs financiers pour 2019 du fait d'un léger mieux dans l'Energie (Alstom).

Le conglomérat industriel a certes enregistré une perte nette de 61 millions de dollars (quasiment autant en francs suisses) au deuxième trimestre mais celle-ci est due principalement à une charge de 744 millions liée à la révision à la baisse de la valeur de ses réseaux électriques intelligents, a-t-il indiqué dans un communiqué.

Hormis cette charge, GE a gagné plus d'argent que n'espérait Wall Street: le bénéfice par action ajusté, référence en Amérique du Nord, s'est élevé à 17 cents, contre 12 cents attendus en moyenne par les analystes financiers.

Le chiffre d'affaires a, pour sa part, progressé de 1,1%, à 28,83 milliards de dollars, mieux que les 28,68 milliards attendus en moyenne par les analystes financiers.

Les recettes générées dans l'Energie ont plongé de 25%, à 4,68 milliards de dollars, et les commandes de 22%.

"L'Energie a fait d'importants progrès, notamment pour ce qui est de la réduction des coûts fixes et de l'exécution des projets", a souligné le PDG, Larry Culp, qui essaie de relancer le groupe, né il y a 127 ans de la fusion d'Edison et de Thomson-Houston.

GE a connu lors des trois dernières années une véritable descente aux enfers du fait d'acquisitions effectuées dans le secteur énergétique, dont la plus symbolique est le rachat pour 15 milliards de dollars en 2015 du pôle Energie du fleuron industriel français Alstom.

L'action bondit

Avec Alstom, GE misait sur les énergies fossiles, un pari raté car il est intervenu en pleine chute des prix de l'électricité de gros et de l'effondrement des commandes des turbines parce que les énergies renouvelables étaient devenues compétitives.

Le secteur s'est retrouvé de plus en surcapacités du fait de l'augmentation du nombre de fermetures de centrales thermiques et du développement du solaire et de l'éolien.

Pour redresser GE, Larry Culp, aux commandes depuis octobre, se repose essentiellement sur des économies et des cessions d'actifs. Il veut réduire les coûts de la division Energie de l'ordre de 800 millions de dollars sur les deux prochaines années.

Cette recette semble produire des fruits puisque GE table désormais sur un bénéfice par action ajusté compris entre 55 et 65 cents, contre de 50 à 60 cents auparavant, et une croissance à taux de change et périmètre constants de ses activités industrielles d'au moins 5%, contre de 1 à 5% précédemment.

La trésorerie disponible devrait, elle, être comprise désormais entre un déficit d'un milliard de dollars et un gain d'un milliard, contre -2 milliards auparavant.

Cet optimisme "est dû à une amélioration dans l'Energie (...) et une meilleure visibilité pour la seconde moitié de l'année", a expliqué M. Culp, ajoutant: "nous avons fait des progrès mais il y a encore du travail à faire".

A Wall Street, le titre bondissait de plus de 3% dans les échanges électroniques de pré-séance, semblant également réagir positivement au départ de la directrice financière, Jamie Miller.

Ce départ annoncé mercredi était perçu comme une manière pour M. Culp de tourner définitivement la page de son prédécesseur et de se concentrer sur la transformation de l'entreprise.

Le dirigeant va toutefois devoir régler assez vite un casse-tête: l'aviation, devenue le moteur de croissance, connaît des couacs.

Le nouveau moteur GE9X devant équiper le long courrier 777X, amené à remplacer le 777, a rencontré des problèmes lors des tests, ce qui a contraint Boeing à repousser à début 2020 le premier vol d'essai de son avion.

Le 737 MAX, dont GE est le co-fabricant du moteur LEAP avec le groupe français Safran, est cloué au sol depuis plus de quatre mois suite à deux accidents mortels et des incertitudes entourent encore le calendrier de levée de l'interdiction de vol.

Ces déboires du MAX ont déjà coûté 600 millions de dollars au groupe et la facture pourrait gonfler de 400 millions de dollars au troisième trimestre, et d'autant au quatrième trimestre si l'immobilisation au sol de cet avion phare de Boeing se poursuivait.

afp/ck

Valeurs citées dans l'article
Varia.DernierVar. 1janv
ALSTOM 1.26%47.24 Cours en temps réel.11.86%
BOEING COMPANY (THE) -1.75%330.38 Cours en différé.3.23%
BOUYGUES -0.70%40.91 Cours en temps réel.8.00%
GENERAL ELECTRIC COMPANY -2.23%12.25 Cours en différé.9.77%
SAFRAN -1.20%143.8 Cours en temps réel.4.47%
share with twitter share with LinkedIn share with facebook
share via e-mail
Réagir à cet article
Réagir le premier
Publier
loader
Toute l'actualité sur GENERAL ELECTRIC COMPANY
19/02General Electric confirme ses objectifs, malgré le Boeing 737 MAX
AW
19/02BOURSE DE LONDRES : Londres essaie de se rassurer sur le coronavirus
AW
19/02General Electric prévoit un flux de trésorerie négatif au T1 en raison du 737..
DJ
19/02BOURSE DE WALL STREET : Les valeurs à suivre à Wall Street
RE
19/02CORR : GE discute avec Airbus de la conception d'un moteur pour l'A330neo - sour..
DJ
19/02Les valeurs à suivre aujourd'hui à Wall Street Mercredi 19 février 2020
AO
19/02GENERAL ELECTRIC discuterait avec AIRBUS de la conception d’un moteur destiné..
AO
19/02GE discute avec Airbus de la conception d'un moteur pour l'A330neo - sources
DJ
18/02GE : Trump se dit favorable à la poursuite des ventes de moteurs d'avions à la C..
DJ
18/02Wall Street lestée à l'ouverture par l'avertissement d'Apple
AW
Plus d'actualités
Recommandations des analystes sur GENERAL ELECTRIC COMPANY
Plus de recommandations
Données financières (USD)
CA 2020 91 333 M
EBIT 2020 9 718 M
Résultat net 2020 3 396 M
Dette 2020 16 503 M
Rendement 2020 0,33%
PER 2020 29,1x
PER 2021 20,0x
VE / CA2020 1,35x
VE / CA2021 1,31x
Capitalisation 107 Mrd
Graphique GENERAL ELECTRIC COMPANY
Durée : Période :
General Electric Company : Graphique analyse technique General Electric Company | Zone bourse
Graphique plein écran
Tendances analyse technique GENERAL ELECTRIC COMPANY
Court TermeMoyen TermeLong Terme
TendancesHaussièreHaussièreHaussière
Evolution du Compte de Résultat
Consensus
Vente
Achat
Recommandation moyenne ACCUMULER
Nombre d'Analystes 20
Objectif de cours Moyen 13,62  $
Dernier Cours de Cloture 12,25  $
Ecart / Objectif Haut 38,8%
Ecart / Objectif Moyen 11,2%
Ecart / Objectif Bas -59,2%
Révisions de BNA
Dirigeants
Nom Titre
H. Lawrence Culp Chairman & Chief Executive Officer
Jamie S. Miller Chief Financial Officer & Senior Vice President
Victor Abate Chief Technology Officer & Senior Vice President
James S. Tisch Independent Director
Francisco D'Souza Independent Director
Secteur et Concurrence
Var. 1janvCapitalisation (M$)
GENERAL ELECTRIC COMPANY9.77%106 986
HONEYWELL INTERNATIONAL INC.1.63%128 182
SIEMENS AG-9.61%92 805
3M COMPANY-11.05%90 329
ILLINOIS TOOL WORKS INC.5.54%60 450
HITACHI, LTD.0.22%36 141