Connexion
E-mail
Mot de passe
Retenir
Mot de passe oublié ?
Devenir membre gratuitement
Inscription
Inscription
Devenir membre
Inscription gratuite
Devenir client
Découvrez nos services
Paramètres
Paramètres
Cotations dynamiques 
OFFON

Accueil Zonebourse  >  Actions  >  Nyse  >  IHS Markit Ltd.    INFO   BMG475671050

IHS MARKIT LTD.

(INFO)
  Rapport
SynthèseCotationsGraphiquesActualitésNotationsAgendaSociétéFinancesConsensusRévisionsDérivésFondsCommunauté 
SynthèseToute l'actualitéCommuniquésPublications officiellesActualités du secteurRecommandations des analystes

Bonds Europe: le marché parie sur la Fed, le Bund crève un nouveau plancher

share with twitter share with LinkedIn share with facebook
share via e-mail
01/08/2019 | 21:26

Paris (awp/afp) - Le taux d'emprunt à 10 ans allemand (Bund) a crevé un nouveau plancher jeudi, dans le sillage de son pendant américain descendu sous les 2% après des statistiques décevantes qui permettent au marché de parier sur une Fed encore plus accommodante.

"Hier soir la Fed n'a pas amorcé une grande phase de baisse de ses taux directeurs", contrairement aux espoirs, a observé auprès de l'AFP Antoine Lesné, responsable stratégie et recherche de SPDR ETF (filiale de State Street Global Advisors).

"Dans un premier temps le marché américain, qui n'était pas encore fermé, n'a pas très bien réagi, mais au réveil ce matin, les évolutions ont été assez modérées" des deux côtés de l'Atlantique, a-t-il poursuivi.

"Mais dans l'après-midi, après les chiffres décevants des indices ISM, les obligations du Trésor américain ont commencé par se détendre plus fortement, ravivant des spéculations sur des baisses de taux dans les prochains mois", a-t-il ajouté.

La croissance de l'activité du secteur manufacturier aux Etats-Unis (ISM) a encore ralenti en juillet pour atteindre son plus bas niveau depuis l'été 2016.

"Les membres de la Fed ont raison de penser que l'impact du ralentissement de la croissance économique mondiale pèsera sur l'économie américaine, ce qui peut donner plus d'arguments à la Réserve fédérale américaine pour agir plus rapidement", selon M. Lesné.

La Banque centrale américaine, sous la pression constante de Donald Trump pour stimuler l'économie, a réduit ses taux d'intérêt pour la première fois en 11 ans mercredi mais a eu du mal à justifier ce retour à une politique accommodante alors que l'économie américaine se porte bien.

Son patron, Jerome Powell, a expliqué que la banque prenait une "assurance" sur l'avenir face aux "incertitudes" pesant sur l'économie mondiale mais aussi face à la faiblesse "persistante de l'inflation".

Le Comité monétaire a laissé la porte ouverte à un nouveau geste, mais M. Powell a semé un peu la confusion en affirmant à la fois que la Fed n'abordait pas "un long cycle" de baisses et en soulignant ensuite que d'autres réductions n'étaient pas exclues.

Petite tension italienne

"Il y a également eu des indicateurs d'activité PMI en France notamment qui n'étaient pas très bons, signe d'une inquiétude qui perdure et qui ont offert du même coup un soutien aux actifs obligataires", souligne M. Lesné.

L'activité du secteur manufacturier français s'est en effet contractée en juillet, selon l'indice PMI publié par la société IHS Markit.

"Cette prudence a légèrement pesé sur l'Italie par contre, mais la tension est restée raisonnable", selon l'expert.

A 18H00 (16H00 GMT), le taux d'emprunt allemand à 10 ans est descendu à un nouveau plus bas à -0,449% contre -0,442% mercredi, à la clôture sur le marché secondaire, où s'échange la dette déjà émise.

Le rendement de même maturité de la France est pour sa part resté stable -0,188%, après avoir atteint près de -0,21% en séance.

Celui de l'Espagne a terminé à 0,289% contre 0,277%. La tension a été un peu plus prononcée pour l'Italie à 1,579% contre 1,537%.

Le rendement à 10 ans du Royaume-Uni a fini à 0,592% contre 0,607%.

Aux États-Unis, vers 18H00, le taux à dix ans baissait à 1,9658% contre 2,0148% mercredi, à l'instar de celui à 30 ans, à 2,480% contre 2,525%. Celui à deux ans s'établissait pour sa part à 1,822% contre 1,872%.

afp/rp

share with twitter share with LinkedIn share with facebook
share via e-mail
Réagir à cet article
Réagir le premier
Publier
loader
Toute l'actualité sur IHS MARKIT LTD.
21/02TAUX : les T-Bonds US affichent des rendement historiques
CF
21/02CAC40 : fin de semaine laborieuse, W-Street perd sa sérénité
CF
21/02CAC40 : accès de nervosité, menace les 6.000, W-Street plombé
CF
21/02CAC40 : renoue avec les 6.060, taux au + bas, l'Or au zénith
CF
21/02La croissance de l'activité de la zone euro plus soutenue qu'attendu
RE
21/02GB : l'activité dans le secteur privé confirme son rebond malgré le coronavirus
AW
21/02CAC 40 : en baisse malgré des PMI composite en hausse
CF
21/02MARCHÉ : Paris recule vers les 6.030 points
CF
21/02FRANCE : l'activité du secteur privé se redresse en février
AW
21/02FRANCE : la croissance de l'activité du secteur privé a accéléré en février
DJ
Plus d'actualités
Recommandations des analystes sur IHS MARKIT LTD.
Plus de recommandations
Données financières (USD)
CA 2020 4 575 M
EBIT 2020 1 058 M
Résultat net 2020 673 M
Dette 2020 4 547 M
Rendement 2020 0,54%
PER 2020 47,0x
PER 2021 39,2x
VE / CA2020 7,78x
VE / CA2021 7,28x
Capitalisation 31 067 M
Graphique IHS MARKIT LTD.
Durée : Période :
IHS Markit Ltd. : Graphique analyse technique IHS Markit Ltd. | Zone bourse
Graphique plein écran
Tendances analyse technique IHS MARKIT LTD.
Court TermeMoyen TermeLong Terme
TendancesHaussièreHaussièreHaussière
Evolution du Compte de Résultat
Consensus
Vente
Achat
Recommandation moyenne ACCUMULER
Nombre d'Analystes 21
Objectif de cours Moyen 82,20  $
Dernier Cours de Cloture 79,06  $
Ecart / Objectif Haut 15,1%
Ecart / Objectif Moyen 3,97%
Ecart / Objectif Bas -20,3%
Révisions de BNA
Dirigeants
Nom Titre
Lance Darrell Gordon Uggla Chairman & Chief Executive Officer
Jonathan Gear Chief Financial Officer
Yaacov Mutnikas Chief Technology Officer & Chief Data Scientist
Michael Ferreira Vice President-Information Technology
Deborah Doyle McWhinney Independent Director
Secteur et Concurrence