Connexion
E-mail
Mot de passe
Retenir
Mot de passe oublié ?
Devenir membre gratuitement
Inscription
Inscription
Devenir membre
Inscription gratuite
Devenir client
Découvrez nos services
Paramètres
Paramètres
Cotations dynamiques 
OFFON

Accueil Zonebourse  >  Matières premières  >  London Brent Oil    XBNT   XX00000BRENT

PÉTROLE BRENT (LONDON BRENT OIL)

(XBNT)
SynthèseCotationsGraphiquesActualitésDérivésCommunauté 
SynthèseToute l'actualitéAnalyses Zonebourse

Des problématiques structurelles encombrantes

share with twitter share with LinkedIn share with facebook
share via e-mail
Analyse du 04/06/2019 | 12:03
Les craintes de revivre les dégagements du quatrième trimestre 2018 crispent les marchés pétroliers, qui ont lourdement décroché sur le mois de mai. La chute est significative puisque le Brent et le WTI ont perdu respectivement 11,4% et 16,3% en données mensuelles. Les problématiques structurelles du marché, maintes fois décortiquées dans cette rubrique, sont revenues subitement sur le devant de la scène à travers les cinglantes interventions de Donald Trump.

Pour rentrer dans le vif du sujet, c’est bien la dynamique des stocks pétroliers qui soulèvent des inquiétudes quant à la capacité du marché à s’équilibrer de manière durable, revenant implicitement à juger la portée de la politique de l’OPEP+ (qui s’efforce rappelons-le d’asphyxier l’offre mondiale). L’équation est claire, la hausse couplée des stocks et des prix pétroliers n’est pas compatible. Il faut donc se tourner vers deux variables qui posent problème, celle de la demande en hydrocarbure et la montée de la production US.

Concernant la demande, les tensions commerciales s’intensifient entre les Etats-Unis et le reste du monde. Dans ce cadre, il ne fait guère de doute que la perspective d’un ralentissement économique lié à l’élévation des barrières tarifaires dans le monde fait craindre une baisse de la demande de brut.

Du côté de la production américaine, celle-ci se maintient à un niveau record, en s’établissant en moyenne à 12,3 millions de barils par jour (mbj). Rappelons que l’agence américaine d’information sur l’énergie (EIA) table une production de 13 mbj pour la fin de l’année.

La réaction de l’OPEP et de ses alliés sera ainsi scrutée de très près par le marché, d’autant plus que la poursuite de leur politique de réduction de l’offre est déjà intégralement pricée dans les cours actuels.

Graphiquement, en données journalières, la cassure de l’ancien support, qui fera désormais office de résistance à 70 USD, a généré une forte accélération baissière en direction des 60 USD. La tendance journalière se fragilise, à l’image du retournement des différentes moyennes mobiles à 20, 50 et 100 périodes. Si un rebond technique se met en place, gardons à l’esprit que ce sont désormais les vendeurs qui prennent la main, et ce, tant que la ligne des 70 USD fera résistance. A ce titre, nous favoriserons un scénario baissier avec en ligne de mire la zone des 60 puis 57.3 USD.

Jordan Dufee
© Zonebourse.com 2019
share with twitter share with LinkedIn share with facebook
share via e-mail

Avertissement : Les informations, graphiques, chiffres, opinions ou commentaires mis à disposition par SURPERFORMANCE SAS s'adressent à des investisseurs disposant des connaissances et expériences nécessaires pour comprendre et apprécier les informations développées. Ces informations sont données à titre informatif et ne représentent en aucun cas une obligation d'investissement ni une offre ou sollicitation d'acquérir ou de vendre des produits ou services financiers. Elles ne constituent par ailleurs pas un conseil en investissement.
L'investisseur est seul responsable de l'utilisation de l'information fournie, sans recours contre SURPERFORMANCE SAS, qui n'est pas responsable en cas d'erreur, d'omission, d'investissement inopportun ou d'évolution du marché défavorable aux opérations réalisées.

Graphique LONDON BRENT OIL
Durée : Période :
London Brent Oil : Graphique analyse technique London Brent Oil | Zone bourse
Graphique plein écran