Connexion
E-mail
Mot de passe
Retenir
Mot de passe oublié ?
Devenir membre gratuitement
Inscription
Inscription
Devenir membre
Inscription gratuite
Devenir client
Découvrez nos services
Paramètres
Paramètres
Cotations dynamiques 
OFFON

Accueil Zonebourse  >  Actions  >  London Stock Exchange  >  London Stock Exchange plc    LSE   GB00B0SWJX34

LONDON STOCK EXCHANGE PLC

(LSE)
  Rapport
SynthèseCotationsGraphiquesActualitésNotationsAgendaSociétéFinancesConsensusRévisionsDérivésFondsCommunauté 
SynthèseToute l'actualitéCommuniquésPublications officiellesActualités du secteurAnalyses ZonebourseRecommandations des analystes

Hong Kong veut s'unir à sa rivale de Londres, fiancée à Refinitiv

share with twitter share with LinkedIn share with facebook
share via e-mail
11/09/2019 | 14:19

Ajoute photo, détails, cours de Bourse actualisé

LONDRES (awp/afp) - La Bourse de Hong Kong a fait mercredi une offre surprise de mariage sur sa rivale de Londres pour 32 milliards de livres, s'interposant ainsi dans ses fiançailles avec Refinitiv.

La Bourse de Hong Kong affirme qu'un tel rapprochement créerait un groupe avec "une assise mondiale, des actifs diversifiés, idéalement positionnée pour profiter de l'évolution du paysage macroéconomique", et créer une liaison entre les marchés de l'est et de l'ouest.

Cette offre survient toutefois alors que London Stock Exchange (LSE) est en passe de racheter le fournisseur de données financières Refinitiv pour 27 milliards de dollars.

"Le LSE est au milieu d'une autre transaction (...) c'est en partie pourquoi cette (proposition) est maintenant sur la table" a reconnu Charles Li, le directeur général du Hong Kong Exchanges and Compensation (HKEX).

Encore plus clairement, il a aussi insisté sur le fait que leur offre tient à condition que le projet de mariage avec Refinitiv "ne se poursuive pas".

Le LSE a de son côté accueilli sans enthousiasme les déclarations d'intentions de Hong Kong: "le conseil d'administration du groupe London Stock Exchange (...) confirme que le HKEX a fait une offre non sollicitée, préliminaire et hautement conditionnelle".

Il va l'étudier et donnera sa réponse "au moment opportun", ajoute-t-il dans un communiqué, insistant sur les "bons progrès sur sa proposition d'acquisition de Refinitiv".

Réticences politiques

Avec son projet d'union avec Refinitiv, basé à New York et l'un des principaux fournisseurs mondiaux de données pour les professionnels des marchés, le LSE veut concurrencer Bloomberg, en position dominante dans les salles de marché du monde entier.

Ce rachat est toutefois encore suspendu à une série de feux verts réglementaires et à l'aval des actionnaires du LSE.

Le mariage envisagé avec Refinitiv fait suite à l'échec d'une tentative de fusion à 21 milliards de livres du LSE avec le groupe boursier allemand Deutsche Börse, bloquée par les régulateurs européens en 2017.

Pour fusionner avec le LSE, le HKEX propose 83,61 livres par titre du London Stock Exchange (LSE) en cash et titres du HKEX, bien au-dessus du cours actuel.

Pour les plus de 350 millions de titres du groupe britannique, cela représente 31,6 milliards de livres (près de 36 milliards de dollars) en incluant la dette de quelque 2 milliards.

Cette demande en mariage surprise a fait bondir l'action du LSE de 5,91% à 7.206,00 pence, mais nombre d'analystes soulignaient que l'envolée aurait été supérieure si les chances de succès de l'opération ne semblaient pas ténues.

La présidente du HKEX Laura Cha a fait valoir que les deux places boursières étaient "très complémentaires" et qu'elle n'attend donc pas beaucoup d'"obstacles du côté des régulateurs".

Face aux craintes politiques qu'un rachat de l'emblématique Bourse de Londres par sa concurrente de Hong Kong pourrait susciter, Mme Cha a assuré que le LSE "continuerait à être régulée par la FCA" (Financial Conduct Authority), l'autorité des marchés britannique.

"Si vous regardez notre historique de propriétaire responsable du London Metal Exchange", la plateforme d'échanges spécialisée dans les métaux qu'elle a rachetée en 2012, "tout ce que nous avons fait c'est d'y investir, de l'améliorer", a-t-elle argumenté.

"Enjeux gigantesques"

Pour Richard Hunter, analyste chez Interactive Investor, "les enjeux de l'offre sont gigantesques en termes de relation est-ouest et elle a du sens stratégiquement".

Mais selon lui "l'opération est loin d'être faite", compte tenu des possibles problèmes de concurrence sans oublier la question politique vu le lien historique entre le Royaume-Uni et Hong Kong.

Neil Wilson, analyste chez Markets.Com, juge lui aussi que l'offre "audacieuse" a peut-être été encouragée par la baisse de la livre, qui rend les entreprises britanniques plus vulnérables aux tentatives de rachat.

Il anticipe que "le gouvernement britannique ne voudra peut-être pas voir un tel symbole (...) et actif stratégique être détenu par des étrangers".

D'autant que cela "l'offrirait aux Chinois par la porte arrière de Hong Kong", sans compter que "l'Union européenne a son mot à dire pour l'instant au moins" et que les Etats-Unis risquent "de ne pas aimer ça du tout".

ved/ltt/nas

Valeurs citées dans l'article
Varia.DernierVar. 1janv
DEUTSCHE BÖRSE AG 0.03%155 Cours en différé.10.56%
HANG SENG -1.53%27548.1 Cours en temps réel.-0.76%
LONDON STOCK EXCHANGE PLC 0.60%8350 Cours en différé.7.10%
share with twitter share with LinkedIn share with facebook
share via e-mail
Réagir à cet article
Réagir le premier
Publier
loader
Toute l'actualité sur LONDON STOCK EXCHANGE PLC
17:52BOURSE DE LONDRES : Londres préoccupée par le coronavirus et HSBC
AW
09:39BOURSE DE LONDRES : Londres plombée par Apple et HSBC
AW
17/02BOURSE DE LONDRES : Londres soutenue par des mesures de relance en Chine
AW
14/02BOURSE DE LONDRES : Londres tirée vers le bas par le coronavirus et RBS
AW
14/02BOURSE DE LONDRES : Londres pénalisée par le coronavirus et des résultats
AW
13/02BOURSE DE LONDRES : Londres à nouveau préoccupée par le coronavirus
AW
12/02EURONEXT N : serait intéressé par Borsa Italiana si elle était à vendre, selon B..
RE
12/02EURONEXT N : serait intéressé par Borsa Italiana si elle était à vendre-Boujnah
RE
12/02BOURSE DE LONDRES : Londres relativise ses craintes sur le coronavirus
AW
12/02BOURSE DE LONDRES : Londres en hausse, moindres craintes sur le coronavirus
AW
Plus d'actualités
Recommandations des analystes sur LONDON STOCK EXCHANGE PLC
Plus de recommandations
Données financières (GBP)
CA 2019 2 308 M
EBIT 2019 1 058 M
Résultat net 2019 545 M
Dette 2019 1 370 M
Rendement 2019 0,82%
PER 2019 56,9x
PER 2020 45,9x
VE / CA2019 13,2x
VE / CA2020 12,4x
Capitalisation 29 156 M
Graphique LONDON STOCK EXCHANGE PLC
Durée : Période :
London Stock Exchange plc : Graphique analyse technique London Stock Exchange plc | Zone bourse
Graphique plein écran
Tendances analyse technique LONDON STOCK EXCHANGE PLC
Court TermeMoyen TermeLong Terme
TendancesHaussièreHaussièreHaussière
Evolution du Compte de Résultat
Consensus
Vente
Achat
Recommandation moyenne ACCUMULER
Nombre d'Analystes 15
Objectif de cours Moyen 8 014,61  GBp
Dernier Cours de Cloture 83,50  GBp
Ecart / Objectif Haut 12 471%
Ecart / Objectif Moyen 9 498%
Ecart / Objectif Bas 6 966%
Révisions de BNA
Dirigeants
Nom Titre
David Adam Schwimmer Group Chief Executive Officer & Executive Director
Donald Austin Robert Chairman
David Shalders Chief Operating & Integration Officer
David Porter Warren Group Chief Financial Officer & Executive Director
Anthony McCarthy Chief Information Officer
Secteur et Concurrence
Var. 1janvCapitalisation (M$)
LONDON STOCK EXCHANGE PLC7.10%37 715
INTERCONTINENTAL EXCHANGE, INC.4.66%53 607
HONG KONG EXCHANGES AND CLEARING LIMITED7.83%44 182
DEUTSCHE BÖRSE AG10.56%30 772
B3 SA BRASIL BOLSA BALCAO0.00%24 627
NASDAQ8.50%19 047