Connexion
E-mail
Mot de passe
Retenir
Mot de passe oublié ?
Devenir membre gratuitement
Inscription
Inscription
Devenir membre
Inscription gratuite
Devenir client
Découvrez nos services
Paramètres
Paramètres
Cotations dynamiques 
OFFON

Accueil Zonebourse  >  Actions  >  Xetra  >  Lufthansa Group AG    LHA   DE0008232125

LUFTHANSA GROUP AG

(LHA)
  Rapport
SynthèseCotationsGraphiquesActualitésNotationsAgendaSociétéFinancesConsensusRévisionsDérivésFondsCommunauté 
SynthèseToute l'actualitéCommuniquésPublications officiellesActualités du secteurAnalyses ZonebourseRecommandations des analystes

Horizon toujours plus sombre pour Alitalia

share with twitter share with LinkedIn share with facebook
share via e-mail
08/01/2020 | 18:51

Milan (awp/afp) - Le futur de la compagnie Alitalia, en grande difficulté, semble de plus en plus incertain après le renoncement de la société publique de chemins de fer FS et la décision de l'allemand Lufthansa de ne pas investir pour le moment dans le groupe italien.

"Nous nous trouvons sur une route étroite et difficile", a reconnu mercredi le ministre du Développement économique, Stefano Patuanelli, lors d'une audition devant la commission Transports de la Chambre des députés italienne.

"Les possibilités du commissaire (nommé par le gouvernement pour gérer la compagnie, de trouver une solution) ne sont pas infinies", a-t-il ajouté.

Alitalia accumule les pertes depuis des années et a dû être placée sous tutelle en 2017. Rome cherche depuis un ou des repreneurs, sans succès.

Le groupe public italien des chemins de fer, Ferrovie dello Stato (FS), qui a tenté un temps de constituer un consortium pour sauver Alitalia, a annoncé mercredi avoir jeté l'éponge.

"Pour nous, cette procédure est close, nous sommes sortis de l'opération", a déclaré son patron, Gianfranco Battisti, devant la commission parlementaire.

Sollicité par le gouvernement, FS avait déposé le 31 octobre une offre assortie de conditions strictes, comme le fait de ne pas prendre le contrôle majoritaire d'Alitalia et de trouver d'autres investisseurs, dont une compagnie aérienne de premier plan.

Tensions autour d'Atlantia

Des contacts ont eu lieu avec l'américaine Delta, l'allemande Lufthansa et le gestionnaire italien d'autoroutes et aéroports Atlantia (famille de Luciano Benetton).

Mais Lufthansa a confirmé mardi ne pas vouloir investir pour le moment dans Alitalia, soulignant que celle-ci avait besoin d'une profonde restructuration. La compagnie allemande propose seulement un partenariat commercial.

"Lufthansa n'a jamais répondu de manière formelle à nos initiatives", a expliqué M. Battisti.

Delta de son côté s'était dite prête à investir 100 millions d'euros et prendre 10% du capital. Selon M. Battisti, sa proposition se serait traduite au total par un investissement de 340 millions d'euros sur quatre ans.

Quant à Atlantia, "il est apparu clairement que (son) approche était conditionnée à la résolution d'autres dossiers", selon le patron des FS. Le gouvernement a en effet menacé le groupe de lui retirer sa concession autoroutière après l'effondrement meurtrier du pont de Gênes à l'été 2018.

Dans un document adressé à la commission des Transports, Atlantia, très critiqué par le gouvernement, a nié s'"être défilé du consortium" et réaffirmé sa disponibilité à chercher une solution pour Alitalia.

Mais M. Patuanelli a jugé mercredi "absolument inutile" de continuer à parler avec Atlantia.

Trop petite

Trouver une solution pour Alitalia apparaît désormais comme une gageure.

"Alitalia est dans une situation dramatique depuis de nombreuses années", expliquait récemment à l'AFP Umberto Bertelè, professeur de stratégie à l'Ecole de commerce de Polytechnique à Milan.

Un de ses problèmes est le "déséquilibre entre le nombre d'employés et celui des vols" alors qu'elle a perdu de nombreux "slots" (créneaux de décollage et atterrissage) au fil des années, a-t-il noté.

Alitalia, confrontée à la concurrence extrêmement vive des low cost, ne peut pas non plus vraiment rivaliser avec les autres compagnies traditionnelles faute d'une taille suffisante, alors qu'un important mouvement de concentration a eu lieu ces dernières années.

L'ancienne compagnie nationale a ainsi transporté seulement 22 millions de passagers en 2018, contre 91 millions pour Easyjet, 142 millions pour Ryanair et quelque 180 pour Lufthansa et Delta Airlines.

En Italie, son propre pays, sa part de marché plafonne à 14%, loin derrière les 25% de Ryanair.

Elle perd environ 300 millions d'euros par an.

Signe de son manque d'attractivité, aucun des quelque 30 acteurs financiers contactés pour un éventuel investissement n'a donné de retour positif, a souligné M. Battisti.

"Les commissaires, ces dernières années, l'ont bien gérée, mais dans la limite de ce qu'ils pouvaient faire", estime M. Bertelè, qui ne voit "malheureusement pas de perspective pour Alitalia comme entreprise autonome".

Selon lui, "il faut l'intégrer dans une compagnie plus grande, comme cela a été le cas de Swissair ou Austrian Airlines rachetées par Lufthansa, et dont le rôle a été bien redéfini". Mais ceci aura nécessairement un impact sur les effectifs d'Alitalia, qui compte encore 11.000 salariés.

afp/rp

Valeurs citées dans l'article
Varia.DernierVar. 1janv
ATLANTIA SPA 0.31%22.9 Cours en différé.9.81%
EASYJET 0.73%1509.5 Cours en différé.5.19%
LUFTHANSA GROUP AG 0.59%15.3 Cours en différé.-7.31%
RYANAIR HOLDINGS PLC -1.15%15.415 Cours en différé.6.60%
share with twitter share with LinkedIn share with facebook
share via e-mail
Réagir à cet article
dematons - Il y a 1 mois arrow option
Alitalia c'est le genre d'entreprises qu'adore les socialistes et la droite étatiste française pour ... ruiner les contribuables.
  
  
  • Publier
    loader
Toute l'actualité sur LUFTHANSA GROUP AG
14/02Résumé des principales informations économiques du vendredi 14 février 2020
AW
14/02CORONAVIRUS : Lufthansa prolonge jusqu'à fin mars l'arrêt des vols vers la Chine
RE
14/02Swiss étend la suspension de ses vols vers Shanghai et Pékin
AW
09/02TEMPÊTE CIARA : Interruption du trafic grandes lignes dans l'ouest de
AW
09/02TEMPÊTE CIARA : 240 vols annulés à l'aéroport d'Amsterdam-Schiphol
AW
09/02TEMPÊTE CIARA : 120 vols annulés à l'aéroport d'Amsterdam-Schiphol
AW
07/02BOURSE DE FRANCFORT : La Bourse de Francfort repart à la baisse (Dax -0,45%)
AW
06/02Le trafic aérien a vu sa progression ralentir l'an dernier
AW
05/02Les marchés remontent sur des espoirs de vaccin contre le coronavirus
03/02EUROPE : Rebond technique pour les Bourses européennes, toujours méfiantes face ..
AW
Plus d'actualités
Recommandations des analystes sur LUFTHANSA GROUP AG
Plus de recommandations
Données financières (EUR)
CA 2019 36 704 M
EBIT 2019 2 042 M
Résultat net 2019 1 253 M
Dette 2019 5 412 M
Rendement 2019 4,85%
PER 2019 5,71x
PER 2020 4,81x
VE / CA2019 0,35x
VE / CA2020 0,39x
Capitalisation 7 273 M
Graphique LUFTHANSA GROUP AG
Durée : Période :
Lufthansa Group AG : Graphique analyse technique Lufthansa Group AG | Zone bourse
Graphique plein écran
Tendances analyse technique LUFTHANSA GROUP AG
Court TermeMoyen TermeLong Terme
TendancesNeutreNeutreNeutre
Evolution du Compte de Résultat
Consensus
Vente
Achat
Recommandation moyenne CONSERVER
Nombre d'Analystes 21
Objectif de cours Moyen 16,92  €
Dernier Cours de Cloture 15,21  €
Ecart / Objectif Haut 38,1%
Ecart / Objectif Moyen 11,2%
Ecart / Objectif Bas -16,5%
Révisions de BNA
Dirigeants
Nom Titre
Carsten Spohr Chairman-Executive Board & CEO
Karl-Ludwig Kley Chairman-Supervisory Board
Ulrik Svensson Chief Financial Officer
Roland Schütze Chief Information Officer
Matthias Wissmann Member-Supervisory Board
Secteur et Concurrence
Var. 1janvCapitalisation (M$)
LUFTHANSA GROUP AG-7.31%7 886
DELTA AIR LINES INC.0.72%37 549
UNITED AIRLINES HOLDINGS, INC.-9.69%20 130
RYANAIR HOLDINGS PLC6.60%18 394
INTERNATIONAL CONSOLIDATED AIRLINES GROUP, SA2.34%16 540
AIR CHINA LIMITED-15.13%15 411