Connexion
E-mail
Mot de passe
Retenir
Mot de passe oublié ?
Devenir membre gratuitement
Inscription
Inscription
Devenir membre
Inscription gratuite
Devenir client
Découvrez nos services
Paramètres
Paramètres
Cotations dynamiques 
OFFON

Accueil Zonebourse  >  Actions  >  Nyse  >  MasterCard    MA

MASTERCARD

(MA)
  Rapport
SynthèseCotationsGraphiquesActualitésNotationsAgendaSociétéFinancesConsensusRévisionsDérivésFondsCommunauté 
SynthèseToute l'actualitéCommuniquésPublications officiellesActualités du secteurAnalyses Zonebourse

EPI, nouveau fer de lance des banques européennes dans la bataille du paiement

share with twitter share with LinkedIn share with facebook
02/07/2020 | 15:32

Paris (awp/afp) - "EPI", tel est le nom d'un nouveau service de paiement paneuropéen promis pour 2022 par seize banques du Vieux-Continent en vue de faciliter la vie des consommateurs et commerçants, mais aussi proposer une alternative aux Visa, Mastercard et autres acteurs étrangers.

Acronyme de l'anglais "European payment initiative", ce mécanisme "vise à devenir un nouveau standard de paiement pour les consommateurs et les commerçants européens pour tous les types de transactions, y compris en magasin, en ligne, pour les retraits d'espèces" et les transactions entre particuliers, a annoncé ce consortium bancaire, où figurent les six principaux établissements français.

Le tout via des transactions instantanées entre comptes bancaires.

"La grande innovation ce sera de permettre de régler quelqu'un partout en Europe, sept jours sur sept, de manière instantanée avec par exemple le numéro de téléphone du bénéficiaire", explique à l'AFP Thierry Laborde, directeur général adjoint du groupe BNP Paribas.

Ce nouveau dispositif sera aussi "un soutien pour les institutions publiques européennes et les autorités nationales. Les solutions de paiement numérique existantes en Europe sont fragmentées et les citoyens européens ne sont pas encore en mesure de payer digitalement partout", font valoir les participants, invitant d'autres prestataires de services de paiement à les rejoindre.

Avec un coût estimé à plusieurs milliards d'euros, ce mécanisme vise gros : au moins 60% des paiements électroniques en Europe à terme.

"Un bon projet"

Voilà des mois que ces banques planchaient en coulisse sur ce projet - initialement baptisé "PEPSI" pour Pan European Payment System Initiative - devenu hautement stratégique avec la montée des tensions commerciales au niveau mondial.

Autrefois cantonné aux discussions cryptiques entre spécialistes de la tuyauterie financière, le sujet du paiement est désormais jugé crucial par des décideurs européens soucieux de préserver l'indépendance du Vieux continent face aux géants américains et chinois.

"C'est un très bon projet, ça correspond à une attente des autorités politiques", confie à l'AFP une source à Bercy.

La Banque centrale européenne ne faisait pas non plus mystère de sa sympathie pour cette initiative, au moment où de plus en plus d'observateurs européens s'inquiètent de la mainmise des géants américains Visa et Mastercard sur les services de paiement en Europe.

Et c'est sans compter l'influence grandissante des réseaux chinois Alipay, UnionPay et WeChat Pay, ou encore des solutions de paiement mobile américaine Apple Pay et sud-coréenne Samsung Pay, qui voient dans l'Europe un jardin verdoyant pour prendre racine à l'international.

Le Covid, accélérateur du paiement en ligne

Actuellement "la majorité des paiements électronique passent en Europe par des plateformes technologiques et des systèmes de cartes internationaux. Les évolutions actuelles des comportements et la progression rapide de la numérisation contribueront à amplifier ce phénomène à l'avenir, ce qui posera de multiples défis à l'ensemble des sociétés européennes ainsi qu'aux régulateurs et aux autorités", pointent dans une tribune publiée jeudi Burkhard Balz, membre du directoire de la Bundesbank, et Sylvie Goulard, sous-gouverneure de Banque de France.

"À mesure que les acteurs mondiaux de la technologie (les bigtechs) accroissent leurs parts de marché et renforcent leur position dominante, en offrant un éventail complet de services à une clientèle devenue mondiale, les consommateurs voient leurs possibilités de choix se réduire voire courent le risque de devenir captifs de ce type d'entreprises", ajoutent les deux signataires.

Le projet EPI s'inscrit en outre dans une époque où les consommateurs se détournent désormais massivement des pièces et billets, utilisant davantage leurs cartes de paiement, mais aussi leurs téléphones.

Cette tendance s'est d'ailleurs très fortement renforcée avec la crise du Covid-19, son lot de confinements et ses magasins fermés, lesquels ont poussé les consommateurs dans les bras du commerce en ligne, faisant logiquement exploser les paiements électroniques.

Ce phénomène "renforce tous les acteurs dans le développement des moyens de paiement numériques", souligne dans un communiqué la "Kreditwirtschaft", le lobby qui regroupe les piliers du secteur bancaire allemand.

À terme, EPI pourrait même être tenté de dépasser les frontières de l'Europe : "si ce schéma est très compétitif, pourquoi ne pas essayer de sortir d'Europe, mais ça c'est plutôt une phase ultérieure", affirme Thierry Laborde.

afp/lk

Valeurs citées dans l'article
Varia.DernierVar. 1janv
APPLE INC. 1.45%450.91 Cours en différé.51.35%
BNP PARIBAS 4.76%37.545 Cours en temps réel.-32.21%
MASTERCARD -1.57%322.88 Cours en différé.8.13%
SAMSUNG ELECTRONICS CO., LTD. 0.52%57800 Cours en clôture.3.58%
VISA 0.22%196.79 Cours en différé.4.73%
share with twitter share with LinkedIn share with facebook
Réagir à cet article
Réagir le premier
Publier
loader
Toute l'actualité sur MASTERCARD
31/07Les GAFA, c'est plus fort que toi
31/07EN DIRECT DES MARCHES : BNP Paribas, Air France-KLM, L'Oréal, Legrand, Vivend..
30/07La Fed flèche la voie à suivre
30/07EN DIRECT DES MARCHES : Air Liquide, Airbus, Danone, EDF, Euronext, Hermès, F..
29/07EN DIRECT DES MARCHES : Carrefour, Kering, Sanofi, Schneider, Europcar, CGG, ..
29/07L'ambiance s'alourdit sur les marchés
27/07MASTERCARD : publication des résultats semestriels
12/07WeWork vise la rentabilité en 2021 (Financial Times)
AW
09/07MASTERCARD : va lancer la carte True Name en Europe
CF
08/07MASTERCARD : extension mondiale en vue pour Click to Pay
CF
Plus d'actualités
Données financières
CA 2020 15 674 M - 13 323 M
Résultat net 2020 6 633 M - 5 638 M
Dette nette 2020 1 103 M - 937 M
PER 2020 48,9x
Rendement 2020 0,46%
Capitalisation 323 Mrd 323 Mrd 275 Mrd
VE / CA 2020 20,7x
VE / CA 2021 17,3x
Nbr Employés 18 600
Flottant 62,6%
Graphique MASTERCARD
Durée : Période :
MasterCard : Graphique analyse technique MasterCard | Zone bourse
Graphique plein écran
Tendances analyse technique MASTERCARD
Court TermeMoyen TermeLong Terme
TendancesHaussièreNeutreNeutre
Evolution du Compte de Résultat
Consensus
Vente
Achat
Recommandation moyenne ACHETER
Nombre d'Analystes 36
Objectif de cours Moyen 342,48 $
Dernier Cours de Cloture 322,88 $
Ecart / Objectif Haut 20,2%
Ecart / Objectif Moyen 6,07%
Ecart / Objectif Bas -15,8%
Révisions de BNA
Dirigeants
Nom Titre
Ajaypal S. Banga Chief Executive Officer & Director
Michael E. Miebach President & Chief Executive Officer-Elect
Richard Neil Haythornthwaite Chairman
Edward McLaughlin President-Operations & Technology
Sachin J. Mehra Chief Financial Officer
Secteur et Concurrence
Var. 1janvCapitalisation (M$)
MASTERCARD8.13%323 223
VISA4.73%418 743
PAYPAL HOLDINGS, INC.78.72%226 822
PALO ALTO NETWORKS, INC.11.67%24 910
AVAST PLC29.31%7 852
MIMECAST LIMITED0.30%2 754