Connexion
E-mail
Mot de passe
Retenir
Mot de passe oublié ?
Devenir membre gratuitement
Inscription
Inscription
Devenir membre
Inscription gratuite
Devenir client
Découvrez nos services
Paramètres
Paramètres
Cotations dynamiques 
OFFON

Accueil Zonebourse  >  Actions  >  Nyse  >  MasterCard    MA

MASTERCARD

(MA)
  Rapport  
SynthèseCotationsGraphiquesActualitésNotationsAgendaSociétéFinancesConsensusRévisionsDérivésFondsCommunauté 
SynthèseToute l'actualitéCommuniquésPublications officiellesActualités du secteurAnalyses ZonebourseRecommandations des analystes

Telegram se prépare dans le secret à concurrencer Visa et Mastercard

share with twitter share with LinkedIn share with facebook
share via e-mail
0
31/08/2019 | 06:46

MOSCOU (awp/afp) - Elle fourbit ses armes dans le plus grand secret depuis plus d'un an: la messagerie cryptée Telegram pourrait bien devancer Facebook en lançant prochainement sa monnaie virtuelle, "Gram", assortie d'un ambitieux système de paiement grand public.

L'objectif de Telegram est de créer un produit plus facile d'accès que les cryptomonnaies actuelles, comme le Bitcoin, qui fédèrent essentiellement un public d'initiés.

Dans un document ayant fuité l'an passé, la messagerie créée par le russe Pavel Dourov affirmait vouloir créer plus qu'une monnaie.

Son réseau TON (Telegram Open Network), reposant sur la technologie blockchain, devrait créer tout un système de paiement sécurisé et rapide se voulant "une alternative à Visa et Mastercard pour une nouvelle économie décentralisée".

Pour cela, Telegram a recueilli la somme record de 1,7 milliard de dollars auprès de 200 investisseurs privés, lors d'une levée de fonds massive en cryptomonnaies (ICO) effectuée en deux fois.

Le succès à été tel que la messagerie a annulé l'organisation d'une levée de fonds publique, imposant aux investisseurs non triés sur le volet d'attendre le lancement officiel du "Gram" pour pouvoir se procurer la nouvelle cryptomonnaie, qu'ils auraient pu commencer à acquérir au moment de la levée de fonds.

"Accord de confidentialité"

Telegram ne s'étant jamais exprimé sur le sujet, les informations filtrent au compte-goutte via les investisseurs, situés notamment aux Etats-Unis, en Asie et en Russie.

"Ils sont liés par un accord de confidentialité", a déclaré à l'AFP une source proche des milieux économiques de Moscou, affirmant connaître personnellement "au moins un banquier de premier plan et un homme d'affaires de la liste Forbes Russie", qui compile les hommes les plus riches du pays, parmi les investisseurs.

"On ne pouvait investir que sur invitation, beaucoup de gens voulaient y participer", ajoute cette source.

Selon le quotidien économique russe Vedomosti, Telegram commencera ainsi à tester son projet TON dès le 1er septembre, mettant en accès public du code et des instructions pour créer un "noeud" et devenir ainsi un acteur du réseau.

Les premiers Gram devraient être mis en circulation d'ici deux mois, selon le New York Times, qui cite anonymement des investisseurs. Soit avant la cryptomonnaie Libra, que Facebook espère mettre en circulation au cours du premier semestre 2020. C'est que le temps presse: selon la presse spécialisée, Telegram s'est engagé à remettre les Grams aux investisseurs d'ici le 31 octobre, ou à leur rendre l'argent.

"Facebook comme Telegram voient bien qu'il y a un espace à prendre: permettre aux gens d'échanger via internet des petits montants, sans passer par de la monnaie fiduciaire, des opérations bancaires ou des applications", affirme à l'AFP Manuel Valente. "Cela va renforcer les craintes des Etats nations sur leur perte d'influence", ajoute le directeur analyse et stratégie de Coinhouse, qui propose au grand public des outils pour investir dans des cryptomonnaies.

A ce petit jeu, les services de messageries, comme Telegram ou Facebook avec WhatsApp, ont beaucoup à gagner. Selon un rapport d'Aton, un des principaux fonds d'investissement russe, "les cryptomonnaies qui auront du succès sont celles qui feront partie intégrante de l'écosystème de messagerie d'un réseau social existant".

Risques pour le système financier international

Un réseau d'utilisateurs important, à l'instar des 250 millions estimés de Telegram, permettrait "d'accroître l'acceptation de la cryptomonnaie auprès du grand public", ajoute Aton, selon qui des produits comme Gram ou Libra pourraient ainsi "littéralement introduire la cryptomonnaie dans chaque ménage".

Reste un écueil soulevé par Aton: une cryptomonnaie qui fonctionne devra être en "parfaite conformité avec la réglementation en vigueur".

Lors du sommet du G7 Finances en juillet à Chantilly, près de Paris, les ministres et banquiers centraux des pays membres avaient alerté sur les risques pour le système financier international de ces projets ambitieux de monnaie numérique.

La messagerie Telegram, créée en 2013 par les frères russes Nikolaï et Pavel Dourov, est avant tout connue pour sa capacité à protéger et anonymiser les échanges. Son utilisation par les mouvements jihadistes a régulièrement suscité la polémique.

Organisation à but non lucratif, Telegram est basée sur des logiciels en "open source", c'est-à-dire libres de droits et accessibles à tous afin d'en améliorer le programme, et rejette tout type de contrôle sur son fonctionnement et sa gouvernance.

apo/tbm/alb/bdx

Valeurs citées dans l'article
Varia.DernierVar. 1janv
BITCOIN - EURO -0.03%7127.6375 Cours en clôture.116.23%
BITCOIN - UNITED STATES DOLLAR 0.03%7968.5445 Cours en clôture.111.24%
FACEBOOK -2.38%185.85 Cours en différé.41.77%
MASTERCARD -2.13%270.63 Cours en différé.43.46%
THE NEW YORK TIMES COMPANY 0.58%29.72 Cours en différé.33.33%
US DOLLAR / RUSSIAN ROUBLE (USD/RUB) -0.36%63.6954 Cours en différé.-7.50%
VISA -1.25%175.71 Cours en différé.33.17%
share with twitter share with LinkedIn share with facebook
share via e-mail
0
Réagir à cet article
Réagir le premier
Publier
loader
Toute l'actualité sur MASTERCARD
18/10Les Européens veulent imposer un veto à la Libra, la monnaie numérique de
AW
18/10La naissance de la Libra doit être conditionnée à une réglementation stricte
AW
17/10En marge du FMI, le G7 cherche sa réponse à Libra
AW
15/10Résumé des principales informations économiques du mardi 15 octobre 2019
AW
15/10Apple Pay désormais accessible aux clients de Viseca
AW
15/10FACEBOOK : l'association Libra officiellement mise sur pied à Genève
AW
14/10Wall Street recule, s'interrogeant sur les négociations commerciales
AW
14/10Wall Street ouvre proche de l'équilibre, prudente sur le commerce
AW
14/10BOURSE DE WALL STREET : Les valeurs à suivre à Wall Street
RE
14/10Les valeurs à suivre aujourd'hui à Wall Street Lundi 14 octobre 2019
AO
Plus d'actualités
Recommandations des analystes sur MASTERCARD
Plus de recommandations
Données financières (USD)
CA 2019 16 837 M
EBIT 2019 9 648 M
Résultat net 2019 7 909 M
Trésorerie 2019 7 464 M
Rendement 2019 0,46%
PER 2019 35,0x
PER 2020 30,1x
VE / CA2019 15,9x
VE / CA2020 13,7x
Capitalisation 275 Mrd
Graphique MASTERCARD
Durée : Période :
MasterCard : Graphique analyse technique MasterCard | Zone bourse
Graphique plein écran
Tendances analyse technique MASTERCARD
Court TermeMoyen TermeLong Terme
TendancesNeutreNeutreHaussière
Evolution du Compte de Résultat
Consensus
Vente
Achat
Recommandation moyenne ACHETER
Nombre d'Analystes 39
Objectif de cours Moyen 307,21  $
Dernier Cours de Cloture 270,63  $
Ecart / Objectif Haut 21,2%
Ecart / Objectif Moyen 13,5%
Ecart / Objectif Bas -12,8%
Révisions de BNA
Dirigeants
Nom Titre
Ajaypal S. Banga President, Chief Executive Officer & Director
Richard Neil Haythornthwaite Chairman
Edward McLaughlin President-Operations & Technology
Sachin J. Mehra Chief Financial Officer
David R. Carlucci Independent Director
Secteur et Concurrence
Var. 1janvCapitalisation (M$)
MASTERCARD43.46%274 570
VISA33.17%381 788
PAYPAL HOLDINGS20.37%119 103
PALO ALTO NETWORKS, INC.12.88%20 621
AVAST41.27%5 078
MIMECAST LIMITED14.18%2 379