Connexion
E-mail
Mot de passe
Retenir
Mot de passe oublié ?
Devenir membre gratuitement
Inscription
Inscription
Devenir membre
Inscription gratuite
Devenir client
Découvrez nos services
Paramètres
Paramètres
Cotations dynamiques 
OFFON

Accueil Zonebourse  >  Actions  >  Nasdaq  >  Microsoft Corporation    MSFT

MICROSOFT CORPORATION

(MSFT)
  Rapport  
SynthèseCotationsGraphiquesActualitésNotationsAgendaSociétéFinancesConsensusRévisionsDérivésFondsCommunauté 
SynthèseToute l'actualitéCommuniquésPublications officiellesActualités du secteurAnalyses ZonebourseRecommandations des analystes

UE-Accord en vue la semaine prochaine sur les droits d'auteur

share with twitter share with LinkedIn share with facebook
share via e-mail
0
10/02/2019 | 18:38

BRUXELLES, 10 février (Reuters) - Les efforts de l'Union européenne pour réécrire des règles de droits d'auteur vieilles de vingt ans et tenir compte de la nouvelle donne des plateformes comme Google ont franchi un pas supplémentaire vendredi avec l'obtention d'une position majoritaire en vue de discussions avec les parlementaires la semaine prochaine.

Les négociations avaient achoppé le mois dernier sur des désaccords persistants entre les Etats membres de l'UE, notamment sur la question de savoir si les petites entreprises et les start-ups devaient elles aussi être soumises à ces nouvelles règles.

Le projet élaboré vendredi n'a toutefois pas reçu l'assentiment de l'Italie, de la Pologne, des Pays-Bas, de la Suède, de la Finlande, du Luxembourg, de Malte et de la Slovaquie.

Les pays européens signataires du projet de nouvelle directive doivent maintenant accorder leur position avec celle de la Commission européenne et du Parlement européen.

La Commission, qui a ouvert le débat sur le sujet il y a deux ans, argue que la réforme protégera l'héritage culturel de l'Europe et mettra sur un pied d'égalité les géants de l'internet, les éditeurs, les diffuseurs et les artistes.

Andrus Ansip, en charge du marché unique digital au sein de la Commission, espère que les discussions à venir déboucheront sur un accord mardi ou mercredi.

"Heureux de voir les pays européens parler à nouveau d'une seule voix sur la réforme des droits d'auteur (...) j'espère un accord final la semaine prochaine. Les Européens ont droit à des règles de droits d'auteur adaptées à l'âge du digital : c'est bon pour les créateurs, les plateformes et les utilisateurs réguliers d'internet", a-t-il écrit sur Twitter.

L'Association européenne des médias magazines, celle des éditeurs de journaux, le Conseil européen des éditeurs et News Media Europe ont salué l'accord, tout en estimant qu'il fallait aller plus loin pour préserver leurs droits.

COMPROMIS FRANCO-ALLEMAND

"Nous aboutirions toujours à une incertitude juridique substantielle pour les éditeurs de presse car l'utilisation des contenus de presse par les agrégateurs de nouvelles et les moteurs de recherche n'est pas protégée avec suffisamment de clarté", ont-ils déclaré dans un communiqué commun.

L'article 11 du texte, qui contraindrait des groupes comme Google et Microsoft à rémunérer les éditeurs pour l'utilisation d'extraits d'informations, et l'article 13, qui impose aux plateformes en ligne comme YouTube et Instagram d'installer des filtres pour empêcher le téléchargement de matériels protégés par des droits d'auteur, ont compté parmi les plus controversés.

Un compromis trouvé entre Paris et Berlin propose finalement d'exempter du champ d'application de ces règles les sociétés qui auraient moins de trois ans d'existence, un chiffre d'affaires inférieur à dix millions d'euros et une audience de moins de cinq millions de visiteurs uniques par mois). Mais pour l'eurodéputée allemande Julia Reda, membre du "Pirate Party", le compte n'y est pas.

Hostile au compromis trouvé sur les petites entreprises, elle a appelé les Européens à faire pression sur leurs députés pour qu'ils rejettent l'accord.

"L'accord franco-allemand est en fait plus extrême que les versions précédentes, exigeant de toutes les plateformes existant depuis plus de trois ans qu'elles censurent automatiquement tous les téléchargements de leurs utilisateurs, et ajoutant un fardeau déraisonnable, même sur les tout nouveaux acteurs", dit-elle.

Les Européens ont aussi trouvé une position commune sur les négociations à venir la semaine prochaine avec le Parlement et la commission sur les règles P2B (platform-to-business) qui visent à réduire les pouvoirs de géants comme Google et Apple .

L'objectif est d'interdire les pratiques commerciales assimilées à de la concurrence déloyale de la part des boutiques d'applications, moteurs de recherche, sites de commerce électronique et de réservation d'hôtels et de garantir que les entreprises traditionnelles soient à armes égales avec les acteurs en ligne.

Parmi les sociétés qui seraient affectées par cette proposition, on trouve Amazon Marketplace, eBay , Apple App Store, Google Play, Facebook Marketplace , Booking.com et Leboncoin. (Foo Yun Chee, Gilles Guillaume pour le service français, édité par Julie Carriat)

Valeurs citées dans l'article
Varia.DernierVar. 1janv
ALPHABET -0.77%1116.7 Cours en différé.7.70%
AMAZON.COM 0.14%1913.9 Cours en différé.27.25%
APPLE -0.10%198.58 Cours en différé.26.02%
EBAY INC. -0.85%39.71 Cours en différé.42.68%
FACEBOOK 0.76%192.6 Cours en différé.45.81%
MICROSOFT CORPORATION 0.59%137.78 Cours en différé.34.85%
share with twitter share with LinkedIn share with facebook
share via e-mail
0
Réagir à cet article
Réagir le premier
Publier
loader
Toute l'actualité sur MICROSOFT CORPORATION
22/06GUERRE COMMERCIALE : Washington sanctionne 5 firmes technologiques chinoises
AW
20/06Wall Street entraînée à l'ouverture par le ton accommodant de la Fed
AW
20/06BOURSE DE WALL STREET : Les valeurs à suivre à Wall Street
RE
20/06EN DIRECT DES MARCHES : Natixis décroche, Sanofi allège sa R&D, EDF devra res..
20/06BOURSE DE PARIS : Avec la Fed, deux, c'est mieux !
19/06Oracle bat le consensus et son action monte
RE
19/06Vers un feu vert inconditionnel de l'UE au rachat de Red Hat par IBM-sces
RE
19/06EN DIRECT DES MARCHES : EDF, Airbus, LVMH, Renault, TechnipFMC, Sequana, Boei..
19/06LVMH : Bernard Arnault, l'homme qui valait 100 milliards de dollars
19/06BOURSE DE PARIS : Trump veut que Powell fasse du Draghi
Plus d'actualités
Recommandations des analystes sur MICROSOFT CORPORATION
Plus de recommandations
Données financières ($)
CA 2019 125 Mrd
EBIT 2019 41 780 M
Résultat net 2019 35 181 M
Trésorerie 2019 63 241 M
Rendement 2019 1,33%
PER 2019 30,14
PER 2020 26,91
VE / CA 2019 7,90x
VE / CA 2020 7,04x
Capitalisation 1 050 Mrd
Graphique MICROSOFT CORPORATION
Durée : Période :
Microsoft Corporation : Graphique analyse technique Microsoft Corporation | Zone bourse
Graphique plein écran
Tendances analyse technique MICROSOFT CORPORATION
Court TermeMoyen TermeLong Terme
TendancesHaussièreHaussièreHaussière
Evolution du Compte de Résultat
Consensus
Vente
Achat
Recommandation moyenne ACCUMULER
Nombre d'Analystes 35
Objectif de cours Moyen 144 $
Ecart / Objectif Moyen 4,8%
Révisions de BNA
Dirigeants
Nom Titre
Satya Nadella Chief Executive Officer & Director
Bradford L. Smith President & Chief Legal Officer
John Wendell Thompson Independent Chairman
Jean-Philippe Courtois President-Global Sales, Marketing & Operations
Amy E. Hood Chief Financial Officer & Executive Vice President
Secteur et Concurrence
Var. 1janvCapitalisation (M$)
MICROSOFT CORPORATION34.85%918 312
RED HAT6.78%32 737
ATLASSIAN CORPORATION PLC49.39%28 277
ZOOM VIDEO COMMUNICATIONS INC0.00%20 442
CADENCE DESIGN SYSTEMS INC.64.14%17 340
SYNOPSYS52.93%17 000