Connexion
E-mail
Mot de passe
Retenir
Mot de passe oublié ?
Devenir membre gratuitement
Inscription
Inscription
Devenir membre
Inscription gratuite
Devenir client
Découvrez nos services
Paramètres
Paramètres
Cotations dynamiques 
OFFON

Accueil Zonebourse  >  Actions  >  Nyse  >  Morgan Stanley    MS

MORGAN STANLEY

(MS)
  Rapport  
SynthèseCotationsGraphiquesActualitésNotationsAgendaSociétéFinancesConsensusRévisionsDérivésFondsCommunauté 
SynthèseToute l'actualitéCommuniquésPublications officiellesActualités du secteurAnalyses ZonebourseRecommandations des analystes

Entre Iran et tempête tropicale, le pétrole termine la semaine en légère hausse

share with twitter share with LinkedIn share with facebook
share via e-mail
0
12/07/2019 | 21:14

NEW YORK (awp/afp) - Les prix du pétrole ont terminé en petite hausse vendredi à la fin d'une semaine marquée par des tensions géopolitiques autour de l'Iran, l'arrivée d'une tempête perturbant la production aux Etats-Unis et les craintes persistantes sur la demande en brut.

Le baril de Brent de la mer du Nord pour livraison en septembre s'est apprécié de 20 cents, ou 0,3%, pour terminer à 66,72 dollars à Londres.

A New York, le baril américain de WTI pour livraison en août a grappillé 1 cent pour finir à 60,21 dollars.

Sur la semaine, le Brent a gagné 3,9% et le WTI 4,7%.

"Les étoiles se sont alignées pour faire grimper les prix cette semaine", a observé Martijn Rats de Morgan Stanley.

D'un point de vue macroéconomique, les indices de Wall Street ont atteint de nouveaux records alors que le président de la Banque centrale américaine a laissé la porte ouverte à d'imminentes baisses des taux d'intérêt. De quoi entraîner dans leur sillage les autres actifs jugés risqués comme le pétrole.

D'un point de vue fondamental, les producteurs américains ont suspendu environ 58% de la production de brut dans le Golfe du Mexique, l'équivalent d'environ 1,1 million de barils par jour (mbj), avec la fermeture de plusieurs centaines de plateformes à l'approche de la tempête tropicale Barry, selon un décompte de l'agence américaine BSEE vendredi.

Parallèlement les autorités américaines ont dans un rapport hebdomadaire mercredi fait état d'une chute hebdomadaire de 9,5 millions des stocks de barils de brut aux Etats-Unis alors que les raffineries fonctionnent à leur cadence la plus élevée depuis le début de l'année.

Et d'un point de vue géopolitique, la situation reste tendue autour de l'Iran suite à l'arraisonnement la semaine dernière au large de Gibraltar d'un pétrolier iranien soupçonné de faire route vers la Syrie. Londres a accusé des bateaux iraniens d'avoir tenté en représailles, mercredi soir, de bloquer un pétrolier britannique dans le détroit d'Ormuz.

La somme de ces événements alimente les craintes sur le niveau de l'offre, alors que depuis plusieurs mois c'est plutôt celui de la demande qui posait question.

Dans son rapport mensuel publié jeudi, l'Organisation des pays exportateurs de pétrole (Opep) a ainsi prévu une demande en baisse pour son pétrole brut en 2020.

L'Agence internationale de l'énergie (AIE) a de son côté estimé vendredi dans son propre rapport mensuel que le rééquilibrage entre l'offre et la demande de pétrole ralentissait. L'AIE a notamment révisé à la baisse son estimation de la croissance de la demande mondiale au deuxième trimestre 2019.

Cette situation a plusieurs causes, selon l'AIE: la demande a ralenti en Europe, la croissance a fondu en Inde en avril et mai, et la demande de carburants est en baisse aux Etats-Unis par rapport à l'année dernière.

ktr-jum/alb/jul

share with twitter share with LinkedIn share with facebook
share via e-mail
0
Réagir à cet article
Réagir le premier
Publier
loader
Toute l'actualité sur MORGAN STANLEY
15:21CAC40 : réintègre le corridor 5.560/5.620 après test de 5.533
CF
15:17Wall Street : les investisseurs temporisent
CF
15:08Les valeurs à suivre jeudi 18 juillet 2018 à Wall Street -
AO
14:50MORGAN STANLEY : les activités de marché pèsent les profits
AO
14:31Morgan Stanley plombée par les traders et les banquiers d'affaires
AW
14:25ESSILORLUXOTTICA : salué pour le dossier GrandVision
CF
14:11MORGAN STANLEY : Bénéfice en baisse de 10% au 2e trimestre, le trading pèse
RE
13:57MORGAN STANLEY : en baisse mais au-dessus des attentes
CF
12:34Le luxe helvétique pénalisé par les troubles à Hong Kong
AW
11:45ESSILORLUXOTTICA : Morgan Stanley reste à 'pondérer en ligne'
CF
Plus d'actualités
Recommandations des analystes sur MORGAN STANLEY
Plus de recommandations
Données financières (USD)
CA 2019 39 782 M
EBIT 2019 10 787 M
Résultat net 2019 7 865 M
Dette 2019 141 Mrd
Rendement 2019 2,96%
PER 2019 9,05x
PER 2020 8,36x
VE / CA2019 5,40x
VE / CA2020 5,22x
Capitalisation 73 631 M
Graphique MORGAN STANLEY
Durée : Période :
Morgan Stanley : Graphique analyse technique Morgan Stanley | Zone bourse
Graphique plein écran
Tendances analyse technique MORGAN STANLEY
Court TermeMoyen TermeLong Terme
TendancesHaussièreNeutreNeutre
Evolution du Compte de Résultat
Consensus
Vente
Achat
Recommandation moyenne ACHETER
Nombre d'Analystes 27
Objectif de cours Moyen 53,15  $
Dernier Cours de Cloture 43,77  $
Ecart / Objectif Haut 55,4%
Ecart / Objectif Moyen 21,4%
Ecart / Objectif Bas -8,61%
Révisions de BNA
Dirigeants
Nom Titre
James Patrick Gorman Chairman & Chief Executive Officer
Thomas Colm Kelleher President
Jonathan M. Pruzan Chief Financial Officer & Executive Vice President
Bjarne Stroustrup Managing Director-Technology
Katy L. Huberty Managing Director-Research
Secteur et Concurrence
Var. 1janvCapitalisation (M$)
MORGAN STANLEY10.39%73 631
GOLDMAN SACHS GROUP INC27.69%79 390
CHARLES SCHWAB CORPORATION (THE)0.24%55 016
CITIC SECURITIES COMPANY44.22%37 552
HUATAI SECURITIES28.09%25 097
CHINA SECURITIES CO LTD130.08%19 533