Connexion
E-mail
Mot de passe
Retenir
Mot de passe oublié ?
Devenir membre gratuitement
Inscription
Inscription
Devenir membre
Inscription gratuite
Devenir client
Découvrez nos services
Paramètres
Paramètres
Cotations dynamiques 
OFFON

Accueil Zonebourse  >  Actions  >  Euronext Paris  >  NATIXIS    KN   FR0000120685

NATIXIS

(KN)
  Rapport
SynthèseCotationsGraphiquesActualitésNotationsAgendaSociétéFinancesConsensusRévisionsDérivésFondsCommunauté 
SynthèseToute l'actualitéCommuniquésPublications officiellesActualités du secteurAnalyses ZonebourseRecommandations des analystes

Interview de Charles Pépin : « Repenser le collectif, non comme une addition, mais comme une union » - 16/06/20

share with twitter share with LinkedIn share with facebook
16/06/2020 | 14:58
Interview de Charles Pépin : « Repenser le collectif, non comme une addition, mais comme une union » Pour le philosophe et romancier Charles Pépin, c'est possible. Il faut repenser le collectif, non comme une addition, mais comme une union. Pour peu que nous en ayons l'envie.
La crise que nous traversons peut-elle redonner de la force et du sens à l'idée du collectif ?

Charles Pépin : À cette question, on peut apporter deux réponses. L'une, progressiste et d'une certaine manière chrétienne, qui ferait de cette crise une opportunité à saisir pour construire un destin collectif. L'autre, plus tragique, puisant dans la Grèce pré-platonicienne, qui voudrait que tout revienne toujours et que nous soyons prisonniers d'un mouvement cyclique indépassable, sans perspective de progrès.

Personnellement, je suis partagé entre ces deux lectures. J'ai « envie d'y croire », mais je ne peux que constater qu'à bien des égards, le monde demeure régi par l'individualisme. Nous sommes d'ailleurs tous sans doute un peu tiraillés par cette hésitation. Les réseaux sociaux eux-mêmes ne reflètent pas autre chose : d'un côté une prise de conscience de la nécessité de penser et d'agir ensemble, de l'autre la permanence d'attitudes et de comportements individualistes et narcissiques.

Qu'est-ce que nous apprennent l'ampleur et le caractère inédit de cette crise ?

C.P. : En 1918, la grippe espagnole avait mis deux ans pour atteindre une partie de l'Europe. Aujourd'hui, une soupe au pangolin avalée à Wuhan impacte le monde entier en quelques semaines. Pour autant, l'Histoire nous montre que les grands virages anthropologiques n'ont jamais été le fait de pandémies, si importantes fussent-elles, mais plutôt de révolutions scientifiques et industrielles.

Je pense comme le philosophe François Jullien que les transformations humaines sont silencieuses, qu'elles s'opèrent par sédimentation plus que par des bouleversements radicaux. En philosophie, une crise est définie comme une déchirure dans le réel, qui nous permet d'en comprendre les ressorts. La crise des subprimes, par exemple, a mis en lumière l'existence et les travers de la sur-financiarisation de l'économie. Certes, celle-ci n'en a pas véritablement été transformée. Mais le système de régulation de la finance a été renforcé. La crise du Covid-19, a fortiori parce qu'elle est d'une ampleur inédite, aura des effets.

Quel peut être ici l'apport de la philosophie ?

C.P : La philosophie peut faire pencher la balance du côté de l'affirmation collective en aidant à penser le collectif autrement. C'est-à-dire, non comme le résultat arithmétique d'une addition, en l'occurrence d'une addition des individus, mais comme l'expression d'une mystique de l'être ensemble. Je parle de mystique parce qu'il y a une part de mystère dans cette idée d'ensemble qui dépasserait la stricte addition des parties, d'aventure collective vers un destin commun.

Cette aventure collective peut-elle prendre corps à l'échelle de l'entreprise ?

C.P. : Rousseau disait que l'être ensemble idéal n'est pas une agrégation mais une union. L'agrégation étant imposée de l'extérieur, l'union de l'intérieur. Dans une entreprise, le collectif est d'abord le fait d'une agrégation, c'est un artifice d'organisation. Mais il peut devenir union, pour peu que les individus, les salariés, en aient l'envie. Exactement comme en République, les citoyens peuvent faire valoir leur envie de vivre ensemble.

Cette crise, durant laquelle nous avons été séparés ensemble - c'est un sacré paradoxe -, nous a aidés à prendre conscience que nous sommes fondamentalement liés par un destin commun, planétaire. Aujourd'hui, cette prise de conscience est imposée de l'extérieur, par un virus et ses dégâts sanitaires. Tout l'enjeu maintenant consiste à prendre les rênes de cette communauté d'intérêt. Mais il faut que le nous le voulions. Que nous apprenions à désirer ce qui nous a d'abord été imposé.

Qu'est-ce qui peut porter cette envie ?

C.P. : Il y a deux manières de penser le désir d'être ensemble. La première, idéaliste, consiste à prendre les choses par le dessus, au nom d'un horizon supérieur, qui peut être la survie de l'espèce, ou la transcendance de valeurs. La seconde, peut-être plus « pragmatique », aborde les choses par le dessous : Je ne suis rien dans ma seule individualité, ce qui fait ma qualité d'humain, c'est le désir des autres.

Le philosophe Alain disait : « être c'est dépendre ». Nous sommes dans une époque qui valorise l'estime de soi, la confiance en soi, l'indépendance - le monde l'entreprise est au passage très largement porteur de ce type de messages. Il y a là un vrai dévoiement sémantique. Car nous sommes fondamentalement, essentiellement dépendants. La beauté de l'existence c'est la dépendance.

Je ne suis rien dans ma seule individualité, ce qui fait ma qualité d'humain, c'est le désir des autres.

À PROPOS DE CHARLES PÉPIN

Charles Pépin est agrégé de philosophie, professeur à SciencesPo, et auteur de nombreux essais, dont le dernier, La Confiance en soi, est paru en 2018 aux Éditions Allary.

En 2019, Charles Pépin a donné une remarquable conférence chez Natixis sur le thème de la confiance. Nous le remercions chaleureusement d'avoir accepté de nous apporter son éclairage aujourd'hui.

La Sté Natixis SA a publié ce contenu, le 16 juin 2020, et est seule responsable des informations qui y sont renfermées.
Les contenus ont été diffusés par Public non remaniés et non révisés, le16 juin 2020 12:57:08 UTC.

share with twitter share with LinkedIn share with facebook
Réagir à cet article
Réagir le premier
Publier
loader
Toute l'actualité sur NATIXIS
07/08NATIXIS : Communiqué de mise à disposition du second amendement au Document d'en..
GL
07/08NATIXIS : Mise à disposition du Rapport financier semestriel relatif au 1er seme..
GL
07/08NATIXIS : nouveau rebond, des analystes passent à l'achat
CF
07/08NATIXIS : UBS relève sa recommandation à 'achat'
CF
07/08NATIXIS : en tête de l'indice SBF 120 grâce à UBS
AO
06/08NATIXIS : information mensuelle droits de vote et d'actions au 31 juillet 2020 -..
PU
06/08NATIXIS : Press release Nicolas Namias' compensation - 06/08/2020
PU
06/08NATIXIS : Communiqué conditions financières départ François Riahi - 06/08/2020
PU
06/08AVIS D'ANALYSTES DU JOUR : Basilea, BMW, Hugo Boss, Natixis, Safran, Société Gén..
05/08NATIXIS : Le DG de Natixis veut améliorer la valeur pour les actionnaires
RE
Plus d'actualités
Recommandations des analystes sur NATIXIS
Plus de recommandations
Données financières
CA 2020 7 196 M 8 490 M -
Résultat net 2020 131 M 155 M -
Dette nette 2020 - - -
PER 2020 186x
Rendement 2020 4,27%
Capitalisation 7 806 M 9 182 M -
Capi. / CA 2020 1,08x
Capi. / CA 2021 0,98x
Nbr Employés 19 639
Flottant 26,5%
Graphique NATIXIS
Durée : Période :
NATIXIS : Graphique analyse technique NATIXIS | Zone bourse
Graphique plein écran
Tendances analyse technique NATIXIS
Court TermeMoyen TermeLong Terme
TendancesNeutreNeutreNeutre
Evolution du Compte de Résultat
Consensus
Vente
Achat
Recommandation moyenne ACCUMULER
Nombre d'Analystes 18
Objectif de cours Moyen 2,87 €
Dernier Cours de Cloture 2,48 €
Ecart / Objectif Haut 41,4%
Ecart / Objectif Moyen 15,8%
Ecart / Objectif Bas -15,2%
Révisions de BNA
Dirigeants
Nom Titre
Nicolas Namias Chief Executive Officer
Laurent Mignon Chairman
Nathalie Bricker Chief Financial Officer
Veronique Sani Chief Technology & Transformation Officer
Henri Proglio Director
Secteur et Concurrence
Var. 1janvCapitalisation (M$)
NATIXIS-37.47%9 182
MACQUARIE GROUP LIMITED-8.29%31 413
CITIC LIMITED-29.94%27 400
EQUITABLE HOLDINGS, INC.-12.87%9 703
SBI HOLDINGS, INC.-3.46%4 878
AJ BELL PLC5.36%2 417