Connexion
E-mail
Mot de passe
Retenir
Mot de passe oublié ?
Devenir membre gratuitement
Inscription
Inscription
Devenir membre
Inscription gratuite
Devenir client
Découvrez nos services
Paramètres
Paramètres
Cotations dynamiques 
OFFON

Accueil Zonebourse  >  Actions  >  Nasdaq  >  Qualcomm    QCOM

QUALCOMM

(QCOM)
  Rapport
Cours estimé en temps réel. Temps réel estimé Cboe BZX - 18/02 16:43:02
88.305 USD   -1.45%
16:03BOURSE DE WALL STREET : Wall Street recule sous la pression d'Apple
RE
07/02Wall Street : consolidation après 4 séances bullish, +3%hebdo
CF
06/02Wall Street : nouveau carton plein de records
CF
SynthèseCotationsGraphiquesActualitésNotationsAgendaSociétéFinancesConsensusRévisionsDérivésFondsCommunauté 
SynthèseToute l'actualitéCommuniquésPublications officiellesActualités du secteurAnalyses ZonebourseRecommandations des analystes

WEF 2020: le spectre d'une guerre froide technologique Chine-USA

share with twitter share with LinkedIn share with facebook
share via e-mail
23/01/2020 | 14:20

Davos (awp/afp) - 5G, puces, intelligence artificielle... Chine et Etats-Unis ont signé une trêve commerciale, mais leur rivalité technologique n'a pas désarmé, ce qui alimente le spectre d'une "guerre froide" d'un nouveau genre.

Une semaine après l'accord commercial intermédiaire entre Pékin et Washington, leur bataille technologique tous azimuts oppose cette semaine au Forum économique mondial experts alarmistes et grands patrons soucieux de rassurer.

Invité dans la station de ski suisse, Ren Zhengfei, fondateur du géant chinois des télécoms Huawei, esquive le sujet: "En profondeur, le monde s'unifie (technologiquement), tout est interconnecté (...) Un monde divisé? Je n'y crois pas", balaye-t-il.

Champion des équipements 5G, Huawei a pourtant été banni des Etats-Unis, qui pointent des risques d'espionnage par Pékin et encouragent leurs alliés européens à exclure des réseaux le groupe chinois... lequel a au contraire conquis les marchés émergents, Brésil et Inde en tête.

"Il y a une compétition pour la domination mondiale en matière numérique. Huawei en est le symbole, mais cela va beaucoup plus loin", avertit pour l'AFP Carlos Pascual, ex-diplomate américain et vice-président du cabinet IHS Markit.

Pour lui, les cyber-conflits et la bataille d'influence qui se mène au niveau mondial ouvrent la voie à "une confrontation sino-américaine majeure" dans le domaine numérique.

De fait, Pékin a adopté en 2015 l'ambitieux programme "Made in China 2025" pour doper ses technologies, parallèlement à un plan massif d'investissements d'infrastructures des "Routes de la Soie" de l'Asie à l'Afrique.

"Cela pourrait conduire beaucoup de pays en développement à se tourner vers la Chine pour construire leurs réseaux télécoms, stations-relais, centres de données et systèmes informatiques gouvernementaux", observe John Chipman, expert dirigeant l'Institut international d'études stratégiques (IISS).

Selon lui, l'expansion de firmes chinoises en Asie, Afrique et Amérique latine élargit également leur collecte de "données diversifiées" propres à nourrir leurs technologies d'intelligence artificielle.

"Rideau de fer"?

De quoi conforter la défiance des Etats-Unis, qui ont également mis l'an dernier à l'index plusieurs firmes chinoises de cybersurveillance et reconnaissance faciale.

Au-delà de la 5G, les géants chinois de l'internet Baidu, Alibaba ou Tencent, poussés par Pékin, développent des plateformes d'intelligence artificielle, de voitures autonomes ou d'objets connectés distinctes de celles élaborées dans la Silicon Valley par Google ou Amazon.

"L'inquiétude, c'est qu'il y ait deux types de système qui ne seraient pas compatibles. La technologie est un enjeu de pouvoir, une bipolarisation se met en oeuvre", indique Jacques Moulin, patron du think tank européen Idate.

"Le risque, c'est que les plaques tectoniques" des grands marchés technologiques "se fragmentent ou s'éloignent de plus en plus", abonde auprès de l'AFP Jean-Philippe Courtois, vice-président exécutif de Microsoft.

Tout en y voyant une opportunité pour le géant américain de l'informatique: "Notre rôle, c'est de prendre en charge cette complexité" en proposant aux entreprises des outils adaptés à chaque environnement réglementaire.

Microsoft comme Apple, autre fleuron américain, dépendent d'ailleurs encore largement du colossal marché chinois.

Pour autant, la Chine encadre strictement son internet local -confortant le concept de "splinternet"- et les sanctions et restrictions croissantes de part et d'autre du Pacifique ne sont pas sans évoquer le "rideau de fer économique" que redoutait, dès novembre 2018, l'ex-secrétaire d'Etat américain Henry Paulson.

Dépendance des puces

La Chine a-t-elle les moyens de ses ambitions? En 2018, l'équipementier télécoms ZTE, autre géant chinois de la 5G, a failli disparaître, incapable de se fournir en composants américains après une interdiction de l'administration Trump -finalement levée.

L'épisode, vécu comme un traumatisme, avait mis en évidence la cruelle dépendance du géant asiatique aux puces américaines: au total, la Chine importe d'ailleurs, en valeur, plus de semi-conducteurs que de pétrole.

Certes, sous pression, Huawei développe ses propres puces et son récent modèle Mate 30 Pro ne contient plus aucun composant américain, selon un cabinet japonais ayant décortiqué l'appareil.

Qualcomm, mastodonte américain des composants électroniques, pourtant plombé par les sanctions touchant Huawei, temporise: "Au pic des tensions commerciales, nos collaborations en Chine ont justement augmenté, grâce à la maturation de fabricants de smartphones comme Xiaomi ou Oppo" qui se développent à l'international, assure à l'AFP son président Cristiano Amon.

Avant d'insister: "Pour prospérer hors de Chine, il faut travailler avec les standards internationaux (...) La force des technologies mobiles a toujours été des standards universellement partagés, c'est ce qui nourrit leur croissance. Difficile de revenir dessus".

afp/rp

Valeurs citées dans l'article
Varia.DernierVar. 1janv
ALIBABA GROUP HOLDING -0.23%219.74 Cours en différé.3.55%
ALPHABET INC. 0.26%1522.505 Cours en différé.13.39%
AMAZON.COM, INC. 0.46%2147.6311 Cours en différé.15.53%
APPLE INC. -2.38%317.1363 Cours en différé.10.66%
BAIDU, INC. -0.55%133.87 Cours en différé.6.46%
COURTOIS 0.00%124 Cours en temps réel.-0.80%
DOW JONES AFRICA TITANS 50 INDEX 0.11%523.23 Cours en différé.-2.27%
IHS MARKIT LTD. -0.38%80.54 Cours en différé.7.18%
MICROSOFT CORPORATION 1.06%187.35 Cours en différé.17.53%
QUALCOMM -1.37%88.4113 Cours en différé.1.55%
S&P AFRICA 40 INDEX -0.04%164.13 Cours en différé.-4.28%
TENCENT HOLDINGS LIMITED 0.39%416.6 Cours en clôture.10.86%
ZTE CORPORATION 10.27%4.08 Cours en différé.22.52%
ZTE CORPORATION Cours en clôture.
share with twitter share with LinkedIn share with facebook
share via e-mail
Réagir à cet article
Réagir le premier
Publier
loader
Toute l'actualité sur QUALCOMM
16:03BOURSE DE WALL STREET : Wall Street recule sous la pression d'Apple
RE
07/02Wall Street : consolidation après 4 séances bullish, +3%hebdo
CF
06/02Wall Street : nouveau carton plein de records
CF
06/02EN DIRECT DES MARCHES : Engie, Axa, Société Générale, Hermès, Sanofi, Carmat,..
06/02QUALCOMM : consensus battu au 1er trimestre
CF
06/02BOURSE DE PARIS : Une épidémie, quelle épidémie ?
06/02Qualcomm visé par une enquête de l'UE pour ses puces radiofréquences
RE
06/02Qualcomm visé par une enquête de l'UE pour ses puces radiofréquences
RE
05/02EN DIRECT DES MARCHES : BNP Paribas, LVMH, Vinci, Aperam, DBV Technologies, e..
05/02BOURSE DE PARIS : Un moral à toute épreuve
Plus d'actualités
Recommandations des analystes sur QUALCOMM
Plus de recommandations
Données financières (USD)
CA 2020 22 389 M
EBIT 2020 6 016 M
Résultat net 2020 3 839 M
Dette 2020 3 563 M
Rendement 2020 2,83%
PER 2020 27,5x
PER 2021 17,5x
VE / CA2020 4,73x
VE / CA2021 3,78x
Capitalisation 102 Mrd
Graphique QUALCOMM
Durée : Période :
Qualcomm : Graphique analyse technique Qualcomm | Zone bourse
Graphique plein écran
Tendances analyse technique QUALCOMM
Court TermeMoyen TermeLong Terme
TendancesNeutreHaussièreHaussière
Evolution du Compte de Résultat
Consensus
Vente
Achat
Recommandation moyenne ACCUMULER
Nombre d'Analystes 26
Objectif de cours Moyen 100,04  $
Dernier Cours de Cloture 89,60  $
Ecart / Objectif Haut 28,3%
Ecart / Objectif Moyen 11,7%
Ecart / Objectif Bas -10,7%
Révisions de BNA
Dirigeants
Nom Titre
Steven M. Mollenkopf Chief Executive Officer & Director
Cristiano R. Amon President
Mark D. McLaughlin Chairman
Akash Palkhiwala Chief Financial Officer & Executive Vice President
Mary Gendron Chief Information Officer & Senior Vice President
Secteur et Concurrence
Var. 1janvCapitalisation (M$)
QUALCOMM1.55%102 417
INTEL CORPORATION12.40%287 714
TAIWAN SEMICONDUCTOR MFG. CO. LTD.--.--%286 340
NVIDIA CORPORATION23.16%177 351
BROADCOM INC.0.55%126 406
TEXAS INSTRUMENTS3.06%123 224