Connexion
E-mail
Mot de passe
Retenir
Mot de passe oublié ?
Devenir membre gratuitement
Inscription
Inscription
Devenir membre
Inscription gratuite
Devenir client
Découvrez nos services
Paramètres
Paramètres
Cotations dynamiques 
OFFON

Accueil Zonebourse  >  Futures  >  Chicago Mercantile Exchange - Globex  >  RANDOM LENGTH LUMBER?FUTURES (LBS) - CMG (ELECTRONIC)/C1       

RANDOM LENGTH LUMBER?FUTURES (LBS) - CMG

Cours en clôture. Cours en clôture Chicago Mercantile Exchange - Globex - 14/02
451.5 USD   -0.79%
26/01Coronavirus-La Chine interdit le commerce d'animaux sauvages
RE
23/01Bugatti ne connaît pas la crise et s'essaye au vert
AW
23/01Australie-Trois morts dans l'accident d'un avion bombardier d'eau
RE
SynthèseCotationsGraphiquesActualitésDérivésCommunauté 
SynthèseToute l'actualitéAnalyses Zonebourse

L'Australie paie cher le réchauffement climatique

share with twitter share with LinkedIn share with facebook
share via e-mail
21/01/2020 | 13:26

L'économiste Nicholas Stern avait tiré la sonnette d'alarme : ne pas gérer le réchauffement climatique coûtera cher, très cher, au niveau économique. Ses travaux montrent que les avantages d'une action vigoureuse et précoce contre le changement climatique dépassent de loin le coût de l'inaction. L'Australie se serait bien passée d'en être le laboratoire à ciel ouvert.

En 2006, Nicholas Stern avait publié, pour le compte du gouvernement britannique, un rapport qui avait fait couler beaucoup d'encre concernant le défi du changement climatique pour l'économie. Son étude démontrait que les coûts globaux du changement climatique équivaudront à la perte d'au moins 5% du produit intérieur brut (PIB) mondial chaque année et de façon continue. L'inclusion d'un éventail plus large de risques et d'impacts pourrait même amener ce chiffre à dépasser 20 % du PIB.

De quoi interpeller l'Australie, qui traverse une saison des incendies ("bushfire season") sans précédent. Un pays de contrastes où l'économie à l'export est très dépendante de l'exploitation minière et où la politique énergétique s'appuie largement sur les combustibles fossiles, essentiellement le charbon, mais qui sauve son bilan environnemental grâce à la qualité de son air et des eaux

TOP 20 des plus grosses capitalisations en Australie avec leur siège opérationnel

Depuis deux mois, les informations communiquées quotidiennement dépeignent une situation gravissime au sud du continent. Gladys Berejiklian, Première ministre de la Nouvelle-Galles du Sud (État du sud-est de l'Australie où se situe Sydney), a déclaré l'état d'urgence. Des centaines de milliers de personnes ont été évacuées depuis le début des incendies, 5 à 8 millions d'hectares ont été brûlés, les températures battent des records et plus de 1 300 pompiers australiens travaillent depuis des semaines pour contenir les feux et protéger les civils.

Ces épisodes catastrophes sont provoqués par l'accumulation de conditions météorologiques extrêmes : sécheresse, températures très élevées et vents importants. L'année 2019 a été la plus chaude et la plus sèche jamais observée en Australie. L'Organisation mondiale de la météorologie le confirme : le changement climatique d'origine humaine provoque une augmentation de la sévérité et du nombre des feux, sur des zones géographiques de plus en plus étendues avec un allongement de la saison des feux. Cette saison est unique de par les écosystèmes touchés : des forêts humides brûlent pour la première fois.

Les coûts estimés de cette catastrophe ne cessent d'augmenter. L'économiste Terry Rawnsley (SGS Economics & Planning) estime pour l'instant entre 1,2 et 2,2 milliards d'euros l'impact direct des incendies sur l'économie australienne. Il intègre la baisse des dépenses touristiques et les pertes agricoles. Les nuages de fumée à Sydney, Melbourne et Canberra coûteraient selon les estimations 124 à 310 millions d'euros supplémentaires à cause des fermetures d'entreprises, de la diminution importante des activités de plein air et des problèmes de santé provoqués par les fumées. Terry Rawnsley a calculé que l'impact combiné équivaut à un frein à la croissance du PIB de 0,1 à 0,25 point de pourcentage pour l'année fiscale 2019/2020 (juillet à juin).

Côté assurances, les 16 000 demandes d'indemnisation déposées entre début novembre et le 17 janvier atteignent un montant global de 874 millions d'euros selon Bloomberg. Et ce n'est que le début, l'Australie débute à peine sa saison estivale.

Ces estimations prouvent à ceux qui en doutaient que les problématiques liées au réchauffement climatique ont - aussi - des conséquences financières immédiates et massives. Suffisant pour que l'opinion publique australienne s'empare du sujet ? Les feux ont mis en lumière l’urgence de la lutte contre le réchauffement climatique : 20 000 personnes manifestaient pour le climat le 10 janvier dernier à Sydney. Et dans la dernière étude PwC, 65% des 117 CEO australiens interrogés considéraient le changement climatique comme une menace majeure. Avant même l'épisode des "bushfires" 2019-2020.  

Retrouvez la liste complète des entreprises australiennes cotées en bourse

 


Marie-Léa Laignel
© Zonebourse.com 2020
share with twitter share with LinkedIn share with facebook
share via e-mail
Réagir à cet article
Réagir le premier
Publier
loader
Toute l'actualité sur RANDOM LENGTH LUMBER?FUTUR
26/01Coronavirus-La Chine interdit le commerce d'animaux sauvages
RE
23/01Bugatti ne connaît pas la crise et s'essaye au vert
AW
23/01Australie-Trois morts dans l'accident d'un avion bombardier d'eau
RE
23/01Australie-Les autorités perdent le contact avec un avion bombardier d'eau
RE
21/01L'Australie paie cher le réchauffement climatique
18/01Australie-Une tempête provoque des inondations, des feux toujours actifs
RE
17/01Australie-La côte Est balayée par la pluie, un répit face aux incendies
RE
16/01Les enjeux climatiques restent sans réponse, souligne Evli
AO
09/01Brésil-Les feux de forêt en Amazonie en hausse de 30% en 2019
RE
07/01Cargill met en garde contre la déstabilisation des systèmes alimentaires
AW
Plus d'actualités
Graphique RANDOM LENGTH LUMBER?FUTURES (LBS) - CMG (ELECTRONIC)/C1
Durée : Période :
RANDOM LENGTH LUMBER?FUTURES (LBS) - CMG (ELECTRONIC)/C1 : Graphique analyse technique RANDOM LENGTH LUMBER?FUTURES (LBS) - CMG (ELECTRONIC)/C1 | Zone bourse
Graphique plein écran
Tendances analyse technique RANDOM LENGTH LUMBER?FUTUR
Court TermeMoyen TermeLong Terme
TendancesHaussièreHaussièreHaussière