Connexion
E-mail
Mot de passe
Retenir
Mot de passe oublié ?
Devenir membre gratuitement
Inscription
Inscription
Devenir membre
Inscription gratuite
Devenir client
Découvrez nos services
Paramètres
Paramètres
Cotations dynamiques 
OFFON

Accueil Zonebourse  >  Futures  >  Chicago Mercantile Exchange - Globex  >  RANDOM LENGTH LUMBER?FUTURES (LBS) - CMG (ELECTRONIC)/C1       

RANDOM LENGTH LUMBER?FUTURES (LBS) - CMG

Cours en clôture. Cours en clôture Chicago Mercantile Exchange - Globex - 20/02
463 USD   --.--%
26/01Coronavirus-La Chine interdit le commerce d'animaux sauvages
RE
23/01Bugatti ne connaît pas la crise et s'essaye au vert
AW
23/01Australie-Trois morts dans l'accident d'un avion bombardier d'eau
RE
SynthèseCotationsGraphiquesActualitésDérivésCommunauté 
SynthèseToute l'actualitéAnalyses Zonebourse

L'ESSENTIEL DE L'ACTUALITE A 22H00 GMT (25/08)

share with twitter share with LinkedIn share with facebook
share via e-mail
26/08/2019 | 00:00

G7-STUPEUR ET DÉSACCORDS SUR LE DOSSIER IRANIEN

BIARRITZ - Le ministre iranien des Affaires étrangères, Mohammad Javad Zarif, a fait dimanche une escale surprise de quelques heures à Biarritz, au deuxième jour d'un sommet du G7 en partie dominé par les tensions au Moyen-Orient, un sujet de dissension persistante entre Américains et Européens.

Véritable coup de théâtre dans un sommet qui suivait jusqu'à présent son cours normal, la venue du chef de la diplomatie iranienne s'est décidée après le premier dîner entre dirigeants du G7 (Etats-Unis, Japon, Allemagne, Royaume-Uni, France, Italie, Canada), samedi soir, selon l'Elysée.

Un responsable de la Maison Blanche a pour sa part qualifié cette visite impromptue de "surprise" pour Donald Trump.

En cinq heures de présence sur le sol français, l'envoyé iranien a eu le temps de rencontrer, à la mairie de Biarritz, son homologue français Jean-Yves Le Drian et, plus brièvement - une trentaine de minutes - Emmanuel Macron, dont il avait déjà croisé la route vendredi à Paris.

"Javad Zarif était à Paris vendredi pour apporter des propositions iraniennes qu'il faut évidemment affiner", explique-t-on à l'Elysée. "Il est important de faire le point avec lui pour continuer de converger, opérationnaliser les conditions auxquelles nous pouvons avoir une désescalade des tensions et une pause qui permet de négocier utilement".

Interrogé sur la présence de Javad Zarif à Biarritz, Donald Trump s'était contenté dans l'après-midi d'un "no comment" et ne s'est pas exprimé sur ce sujet depuis.

Selon le président français, les dirigeants du G7 se sont mis d'accord sur "deux lignes de force communes", à savoir empêcher l'Iran de se doter de l'arme nucléaire et éviter une nouvelle dégradation de la situation au Moyen-Orient, singulièrement dans le détroit d'Ormuz.

Si l'Occident veut pouvoir négocier et sauver l'accord de juillet 2015, Iran doit être assuré de pouvoir exporter au minimum 700.000 barils de pétrole par jour, ont déclaré à Reuters dimanche deux responsable iraniens et un diplomate.

Tenus à l'écart du centre-ville ultra sécurisé de Biarritz, les opposants au G7, écologistes et altermondialistes ont poursuivi leurs manifestations et autres actions symboliques.

A BAYONNE, plusieurs centaines de personnes ont participé dimanche à une "marche des portraits", certaines d'entre elles brandissant - à l'envers - des photographies officielles du président français décrochées dans des mairies.

TRUMP PROMET À LONDRES UN "TRÈS GROS" ACCORD COMMERCIAL

BIARRITZ - Donald Trump a promis dimanche à Boris Johnson la conclusion d'un très important accord commercial entre les Etats-Unis et le Royaume-Uni après le Brexit et estimé que Boris Johnson était l'homme de la situation pour faire sortir son pays de l'Union européenne.

S'adressant aux journalistes avec le Premier ministre britannique avant une rencontre bilatérale sur le commerce, le président américain a déclaré que l'adhésion de la Grande-Bretagne à l'UE avait été un frein sur le plan commercial.

"Nous allons faire un très gros accord commercial, le plus important que nous ayons jamais eu avec le Royaume-Uni", a déclaré le chef de la Maison blanche. "A un moment donné, ils n'auront plus l'obstacle - ils n'auront pas le boulet autour de la cheville, parce que c'est ce qu'ils avaient. Donc, nous allons avoir de très bonnes discussions commerciales et de gros chiffres."

Boris Johnson a déclaré au président du Conseil européen Donald Tusk que la Grande-Bretagne quitterait l'UE le 31 octobre, quelles que soient les circonstances.

---

HONG KONG

CANON À EAU ET GAZ LACRYMOGÈNES CONTRE LES MANIFESTANTS

HONG KONG - La police de Hong Kong a eu recours dimanche aux gaz lacrymogènes et au canon à eau pour repousser les manifestants qui ont défilé sous une pluie battante pour réclamer le maintien de la démocratie dans le territoire semi-autonome chinois.

En cette deuxième journée de heurts, les manifestants, dont beaucoup portaient des masques et étaient vêtus de noir, ont lancé des cocktails Molotov, sous une pluie battante.

Un policier a tiré un coup de feu en l'air.

Certains manifestants ont descellé des pavés du trottoir et les ont emportés pour les utiliser comme projectiles. D'autres ont aspergé la chaussée de détergents pour la rendre glissante pour la police. Des vitrines des magasins ont été brisées. Certains manifestants ont utilisé des bombes à gaz contre les policiers.

Un sentiment de chaos régnait sur la péninsule de Kowloon, tandis que résonnaient les sirènes de police et que flottait les gaz lacrymogènes sur des quartiers densément peuplés.

Les affrontements de samedi et dimanche marquent un changement d'ambiance après plusieurs journées de manifestations plus calmes.

---

KIM JONG-UN A SUPERVISÉ LES TIRS DE MISSILES NORD-CORÉENS

SEOUL - Le dirigeant nord-coréen Kim Jong-un a supervisé le test d'un système de lancement multiple de roquettes, a rapporté dimanche l'agence de presse officielle KCNA.

Pyongyang a multiplié depuis le 25 juillet les essais de missiles, disant afficher son mécontentement à l'égard des manoeuvres militaires conjointes organisées ce mois-ci par la Corée du Sud et les Etats-Unis.

Ces tests à répétition compliquent les tentatives de relancer les discussions entre les Etats-Unis et la Corée du Nord sur la dénucléarisation de la péninsule coréenne.

---

DEUX DRONES ISRAÉLIENS S'ÉCRASENT AU LIBAN, FRAPPES DE TSAHAL PRÈS DE DAMAS

BEYROUTH/JERUSALEM - Deux drones israéliens se sont écrasés dimanche avant l'aube dans une zone de la banlieue de Beyrouth dominée par le Hezbollah, le parti chiite libanais soutenu par l'Iran, quelques heures après des frappes menées par l'aviation israélienne près de la capitale syrienne, Damas.

A la suite de la chute des deux drones, le chef du Hezbollah, Hassan Nasrallah, a promis d'abattre les drones israéliens qui s'aventureraient dans l'espace aérien libanais et prévenu l'armée israélienne de se préparer à une riposte.

Le Premier ministre libanais Saad Hariri a dénoncé une "nouvelle agression" destinée à déstabiliser la région.

Un porte-parole du Hezbollah a déclaré à l'agence de presse nationale libanaise (NNA) que le deuxième drone transportait des explosifs et avait fortement endommagé le centre de presse du Hezbollah situé à Dahiyeh.

Il s'agit du premier incident de ce type depuis la guerre de 2006 entre le Hezbollah et Israël.

Si les autorités israéliennes n'ont rien dit sur l'incident libanais, elles ont en revanche communiqué sur les frappes aériennes contre les forces iraniennes et des milices chiites samedi près de Damas. Ces frappes, a dit Israël, avaient pour but d'empêcher le lancement d'une attaque aux "drones tueurs" contre Israël.

Ces raids visaient des agents de la force Al Qods, l'unité d'élite des Gardiens de la Révolution islamique iraniens, et des milices chiites qui se préparaient à mener, à partir de la Syrie, des attaques de drones contre des sites en Israël dans les prochains jours, a indiqué Tsahal dans un communiqué.

---

VERS UN "MÉCANISME" INTERNATIONAL POUR L'AMAZONIE-MACRON

BIARRITZ - Les dirigeants du G7, réunis en sommet à Biarritz, travaillent à la création d'un "mécanisme de mobilisation internationale" afin de protéger l'Amazonie, actuellement en proie à de violents incendies, a déclaré dimanche Emmanuel Macron.

Les chefs d'Etat et de gouvernement de ces sept pays parmi les plus riches de la planète sont d'accord pour proposer une aide d'urgence aux pays les plus touchés, le Brésil en premier lieu, a précisé le président français.

"Ce que nous sommes en train de travailler, c'est un mécanisme de mobilisation internationale pour pouvoir justement aider de manière efficace ces pays", a-t-il encore déclaré.

Au VATICAN, le pape François a lancé un appel dimanche pour sauver l'Amazonie des flammes, en rappelant l'importance de cette forêt tropicale comme poumon de la planète.

"Nous sommes tous préoccupés par les vastes incendies qui se sont développés en Amazonie. Prions pour que, avec l'engagement de tous, ils puissent être éteints rapidement. Ce poumon de forêts est vital pour notre planète", a déclaré le chef de l'église catholique devant des milliers de fidèles qui se trouvaient comme chaque dimanche sur la place Saint-Pierre à Rome après la prière de l'angélus.

---

LE SOUDAN RÉCLAME 10 MILLIARDS DE DOLLARS D'AIDE ÉCONOMIQUE

KHARTOUM - Le Soudan a besoin de 8 milliards de dollars d'aide étrangère au cours des deux prochaines années pour couvrir ses dettes et contribuer à rebâtir une économie dévastée par plusieurs mois de crise politique, a déclaré samedi le nouveau Premier ministre, Abdalla Hamdok.

S'exprimant dans un entretien à Reuters, le premier accordé à un organe de presse étranger, l'économiste a ajouté que 2 milliards de dollars supplémentaires en réserves de changes étrangères seraient nécessaires dans les trois prochains mois pour stopper la dépréciation de la monnaie locale.

Abdalla Hamdok, 61 ans, a officiellement pris ses fonctions mercredi à la tête du gouvernement soudanais. Il a auparavant occupé plusieurs postes au sein d'institutions nationales.

share with twitter share with LinkedIn share with facebook
share via e-mail
Réagir à cet article
Réagir le premier
Publier
loader
Toute l'actualité sur RANDOM LENGTH LUMBER?FUTUR
26/01Coronavirus-La Chine interdit le commerce d'animaux sauvages
RE
23/01Bugatti ne connaît pas la crise et s'essaye au vert
AW
23/01Australie-Trois morts dans l'accident d'un avion bombardier d'eau
RE
23/01Australie-Les autorités perdent le contact avec un avion bombardier d'eau
RE
21/01L'Australie paie cher le réchauffement climatique
18/01Australie-Une tempête provoque des inondations, des feux toujours actifs
RE
17/01Australie-La côte Est balayée par la pluie, un répit face aux incendies
RE
16/01Les enjeux climatiques restent sans réponse, souligne Evli
AO
09/01Brésil-Les feux de forêt en Amazonie en hausse de 30% en 2019
RE
07/01Cargill met en garde contre la déstabilisation des systèmes alimentaires
AW
Plus d'actualités
Graphique RANDOM LENGTH LUMBER?FUTURES (LBS) - CMG (ELECTRONIC)/C1
Durée : Période :
RANDOM LENGTH LUMBER?FUTURES (LBS) - CMG (ELECTRONIC)/C1 : Graphique analyse technique RANDOM LENGTH LUMBER?FUTURES (LBS) - CMG (ELECTRONIC)/C1 | Zone bourse
Graphique plein écran
Tendances analyse technique RANDOM LENGTH LUMBER?FUTUR
Court TermeMoyen TermeLong Terme
TendancesHaussièreHaussièreHaussière