Connexion
E-mail
Mot de passe
Retenir
Mot de passe oublié ?
Devenir membre gratuitement
Inscription
Inscription
Devenir membre
Inscription gratuite
Devenir client
Découvrez nos services
Paramètres
Paramètres
Cotations dynamiques 
OFFON

Accueil Zonebourse  >  Actions  >  Euronext Paris  >  Renault    RNO   FR0000131906

RENAULT

(RNO)
  Rapport
SynthèseCotationsGraphiquesActualitésNotationsAgendaSociétéFinancesConsensusRévisionsDérivésFondsCommunauté 
SynthèseToute l'actualitéCommuniquésPublications officiellesActualités du secteurAnalyses ZonebourseRecommandations des analystes

Le conseil de Renault se réunira cette semaine pour nommer de Meo DG - sources

share with twitter share with LinkedIn share with facebook
share via e-mail
27/01/2020 | 16:11

(Actualisation: précisions sur la carrière de Luca de Meo)

PARIS/BERLIN (Agefi-Dow Jones)--Le constructeur automobile Renault prévoit de nommer Luca de Meo, un ancien dirigeant du groupe Volkswagen, au poste de directeur général lors d'une réunion extraordinaire du conseil d'administration cette semaine, ont indiqué des personnes proches du dossier.

L'arrivée de Luca de Meo chez Renault, qui dépend du vote du conseil d'administration, est considérée comme une quasi-certitude depuis que Volkswagen a annoncé au début du mois son départ de la direction générale de Seat, la filiale espagnole du groupe allemand. Luca de Meo a restauré la rentabilité de Seat, lui permettant également de devenir l'une des marques à plus forte croissance de Volkswagen.

Renault a évincé en octobre dernier son précédent directeur général, Thierry Bolloré. La directrice financière, Clotilde Delbos, assure depuis l'intérim.

La nomination de Luca de Meo à la direction générale du constructeur automobile français a été retardée par de longues négociations sur les termes du départ du dirigeant de Seat, ont souligné les personnes proches du dossier. L'un des principaux points d'achoppement concernait la date d'arrivée de Luca de Meo chez Renault et il ne démarrera pas immédiatement, a affirmé une des sources.

Une ascension au sein de l'industrie automobile européenne

Cette nomination marquerait une sorte de retour aux sources pour ce cadre de l'industrie automobile, né à Milan et qui parle cinq langues, dont le français. Luca de Meo a commencé sa carrière chez Renault avant de rejoindre Toyota Europe puis Fiat, où il a dirigé les marques Lancia, Fiat et Alfa Romeo.

En tant que directeur du marketing de Fiat, Luca de Meo a été l'un des moteurs de la stratégie de renaissance de la Fiat 500, l'un des modèles les plus vendus par la société.

En 2009 il a été appelé par Volkswagen afin de superviser les ventes et le marketing de la marque VW, à un moment où le groupe se préparait à lancer une nouvelle série de petites voitures et ambitionnait de devenir le plus gros constructeur automobile mondial. VW avait débauché plusieurs cadres de Fiat pour leur expertise dans la conception et la commercialisation de petites voitures.

Depuis 2015, Luca de Meo était président du comité exécutif de Seat. Sous son mandat, le constructeur espagnol a publié son premier bénéfice depuis une décennie. En 2019, Seat a vendu 518.000 véhicules, en augmentation de 10,5% par rapport à l'année précédente. Son chiffre d'affaires s'est élevé à 10 milliards d'euros, soit une hausse de 3%, et ses bénéfices avant impôts ont augmenté de 33% pour atteindre 254 millions d'euros.

Bien qu'il soit très apprécié et respecté chez Volkswagen, Luca De Meo ne semblait pas en mesure de diriger le groupe allemand à court terme. A 60 ans, l'actuel président du directoire de Volkswagen, Herbert Diess bénéficie du soutien des principaux actionnaires et représentants de salariés. Même si le poste s'était libéré, Luca de Meo aurait dû affronter une rude concurrence en interne, comme celle du directeur de Porsche, Oliver Blume. Volkswagen n'a jamais eu de patron non allemand.

Des défis de taille l'attendent chez Renault et Nissan

Luca de Meo devrait reprendre les rênes du groupe français à une période particulièrement difficile. L'action est au plus bas depuis plus de sept ans et les bénéfices diminuent face à des ventes en berne sur certains grands marchés émergents. Parallèlement, la relation entre Renault et son partenaire japonais, Nissan, est mise à rude épreuve par les différends sur la direction d'une alliance qui dure depuis 20 ans.

Le processus de prise de décision au sein de l'alliance, dont fait également partie le constructeur japonais Mitsubishi, est au ralenti depuis l'arrestation au Japon de Carlos Ghosn, ancien PDG de Renault et ancien président de Nissan et Mitsubishi. Ce dernier est accusé de malversations chez Nissan.

En tant que directeur général de Renault, Luca de Meo devra notamment régler la question de la future structure de l'alliance. Renault détient 43,4% de Nissan, qui contrôle de son côté 15% du capital du français mais ne dispose pas de droits de vote. Les Japonais se plaignent de cette situation, qu'ils jugent déséquilibrée.

Jean-Dominique Senard demeurera président de Renault et de l'alliance, ont indiqué les personnes proches du dossier.

-Nick Kostov et William Boston, The Wall Street Journal

(Version française Valérie Venck) ed: ECH

Agefi-Dow Jones The financial newswire

Valeurs citées dans l'article
Varia.DernierVar. 1janv
AUDI AG -0.51%975 Cours en différé.22.50%
MITSUBISHI CORPORATION -0.16%2231.5 Cours en clôture.0.07%
PORSCHE AUTOMOBIL HOLDING SE 3.03%43.8 Cours en différé.-36.18%
RENAULT -0.17%18.386 Cours en temps réel.-56.41%
TOYOTA INDUSTRIES CORPORATION 2.37%5180 Cours en clôture.1.57%
VOLKSWAGEN AG 2.39%121.02 Cours en différé.-32.97%
share with twitter share with LinkedIn share with facebook
share via e-mail
Réagir à cet article
Réagir le premier
Publier
loader
Toute l'actualité sur RENAULT
10:00RENAULT  : une décision sur le dividende aujourd’hui ?
AO
09:05Dernière séance avant la coupure de Pâques
08:51EN DIRECT DES MARCHES : Air France KLM, Sodexo, Renault, Airbus, Genfit, Seb,..
08/04RECAPITALISATIONS D'AIR FRANCE ET RE : tout est envisageable, tout est prêt
AW
08/04AIR FRANCE KLM : Pour aider Air France-KLM ou Renault, "tout est envisageable, t..
DJ
08/04AIR FRANCE KLM : "Tout est possible, tout est envisageable, tout est prêt", dit ..
RE
06/04L'Europe et Wall Street respirent, soulagement sur coronavirus
RE
06/04RENAULT : parmi les plus fortes hausses du SBF 120 à la clôture du lundi 6 avril..
AO
06/04RENAULT : plus forte hausse du CAC 40 à la clôture du lundi 6 avril 2020
AO
06/04Les signes de ralentissement de la pandémie rassurent les investisseurs
RE
Plus d'actualités
Recommandations des analystes sur RENAULT
Plus de recommandations
Données financières (EUR)
CA 2020 50 029 M
EBIT 2020 1 012 M
Résultat net 2020 91,2 M
Trésorerie 2020 1 288 M
Rendement 2020 2,80%
PER 2020 21,3x
PER 2021 5,07x
VE / CA2020 0,07x
VE / CA2021 0,07x
Capitalisation 4 950 M
Graphique RENAULT
Durée : Période :
Renault : Graphique analyse technique Renault | Zone bourse
Graphique plein écran
Tendances analyse technique RENAULT
Court TermeMoyen TermeLong Terme
TendancesBaissièreBaissièreBaissière
Evolution du Compte de Résultat
Consensus
Vente
Achat
Recommandation moyenne CONSERVER
Nombre d'Analystes 21
Objectif de cours Moyen 29,54  €
Dernier Cours de Cloture 18,39  €
Ecart / Objectif Haut 395%
Ecart / Objectif Moyen 60,7%
Ecart / Objectif Bas -59,2%
Révisions de BNA
Dirigeants
Nom Titre
Clotilde Delbos Executive VP, Chief Executive & Financial Officer
Jean-Dominique Senard Chairman
Pascale Sourisse Independent Director
Benoît Ostertag Director
Eric Personne Director
Secteur et Concurrence
Var. 1janvCapitalisation (M$)
RENAULT-56.41%5 383
TOYOTA MOTOR CORPORATION1.69%172 700
VOLKSWAGEN AG-32.97%67 661
HONDA MOTOR CO., LTD.1.87%38 523
BMW AG-32.79%34 721
GENERAL MOTORS COMPANY-36.80%33 053