Connexion
E-mail
Mot de passe
Retenir
Mot de passe oublié ?
Devenir membre gratuitement
Inscription
Inscription
Devenir membre
Inscription gratuite
Devenir client
Découvrez nos services
Paramètres
Paramètres
Cotations dynamiques 
OFFON

Accueil Zonebourse  >  Actions  >  Euronext Alternext  >  Reworld Media    ALREW   FR0010820274

REWORLD MEDIA

(ALREW)
  Rapport
SynthèseCotationsGraphiquesActualitésAgendaSociétéFinancesConsensusRévisionsDérivésFondsCommunauté 
SynthèseToute l'actualitéCommuniquésPublications officiellesActualités du secteurAnalyses ZonebourseRecommandations des analystes

Reworld Media : "Le rachat de Mondadori France n'est qu'une étape dans la constitution d'un groupe de médias"

share with twitter share with LinkedIn share with facebook
share via e-mail
21/02/2019 | 10:34

Avec le rachat de Mondadori France, Reworld Media devient n°1 français de la presse magazine. En six ans, ce groupe, dirigé par Pascal Chevalier (ex-PDG de Netbooster, devenu Artefact) et Gautier Normand (ex-DG de La Tribune) a racheté huit titres à Lagardère (Be, Auto-Moto, Le Pariscope…), des magazines au groupe Axel Springer (Vie pratique féminin, Papilles, Télé Magazine…) ou encore Marie France au groupe Marie Claire. Avec aujourd'hui 50 marques à développer sur le digital et près de 500 M€ de CA, il ambitionne de devenir un groupe de médias diversifié. Entretien.

Pascal Chevalier, quelle stratégie allez-vous déployer chez Mondadori France ?
"Nous allons faire la même chose que ce que nous avons fait jusqu’à maintenant, à savoir intégrer chez nous les marques, leurs équipes et leurs expertises. Nous allons faire travailler toutes les équipes ensemble pour continuer de bien faire ce qu’elles font déjà, c’est-à-dire des magazines de qualité. Mondadori va bien, ce n’est pas une société en retournement, elle a juste besoin d’une vision entrepreneuriale qui va la redynamiser. Nous allons lui apporter notre expertise digitale, très complémentaire. Mondadori est six fois plus gros que nous dans le papier et nous sommes dix fois plus gros dans le digital. Le papier est en décroissance, à nous de la limiter, alors que le digital est en plein essor, et nous avons les process et les outils en interne pour développer l’audience et la valoriser. L’objectif à 3-5 ans du nouvel ensemble est d’atteindre, comme nous l’avons fait pour nos marques historiques, une audience digitale supérieure à l’audience papier, et, partant, des revenus équilibrés entre le papier et le digital".
 

Copie d'écran du site Internet Mondadori France

Comment êtes-vous parvenu à mettre la main sur un groupe significativement plus gros que vous ?
"Reworld Media devrait réaliser, en 2018, 11 M€ d’Ebitda, contre 7,5 M€ en 2017. Mondadori France a réalisé en 2018, sur 9 mois, un EBITDA à 15,6 M€ en baisse de -7%. Notre offre valorise 100% de la cible 70 M€, payés cash pour 60 M€, dont 10 M€ via un crédit vendeur, et en titres pour 10 M€, via une augmentation de capital auprès du vendeur à un cours compris entre 2,20 € et 2,90 € par action. Reworld prévoit de financer cette acquisition via une émission de dette non convertible pour un montant total de 63,3 M€ et une augmentation de capital d’au moins 3 M€ auprès d’IDINVEST et de son management, au même cours que l’augmentation de capital évoquée précédemment. Si, financièrement, c’est Reworld Media qui rachète Mondadori France, d’un point de vue opérationnel c’est plutôt l’inverse".

L’intégration des rédactions de Mondadori suscite une vive polémique. Comment voyez-vous les choses ?
"Nous allons enfin pouvoir expliquer directement notre stratégie. Les marques reprises sont très belles, elles ont toutes un beau potentiel. Tous les magazines ont vocation à être conservés. Les rédactions de Mondadori sont excellentes, le contenu est de qualité. Seulement, il doit être mieux valorisé, adapté au digital. Les formats des articles doivent être adaptés au web et les formats vidéo multipliés. Il n’y a pas de sujet de réorganisation, nous avons besoin de tout l’effectif repris. Si certains journalistes souhaitent profiter de la clause de cession, on ne pourra pas s’y opposer, mais encore une fois, le papier fonctionne et continuera de fonctionner. Nous devons juste apporter ce qui manque et que nous avons déjà chez Reworld. Il n’y a pas d’investissements lourds à prévoir, ils ont déjà été réalisés par Reworld Media. A nous maintenant de donner à Mondadori le cadre et le temps qui lui manquait, d’insuffler notre culture créative et entrepreneuriale".

Les marques Reworld avant la transaction (Source présentation société octobre 2018)

Votre stratégie d’acquisition va-t-elle s’arrêter là ?
"Le monde des médias n’est pas en crise, il regorge d’opportunités pour des entrepreneurs qui ont de l’énergie et des capacités d’investissement. Pour nous, cette acquisition n’est qu’une étape dans la constitution d’un groupe de médias global et pluridisciplinaire. Nous nous retrouvons numéro un français sur la presse magazine, et c’est très bien, mais nous allons maintenant regarder d’autres canaux de distribution. Nous devons suivre nos lecteurs. La télévision connait des bouleversements avec la diffusion croissante via les canaux internet. Nous sommes producteurs, rien ne nous empêche, par exemple, demain, d’être diffuseurs de flux vidéo longs via internet. Nous serons également attentifs aux opportunités de développement à l’international, au cas par cas, comme nous l’avons fait avec Marie-France". 

Propos recueillis par Raphaël Girault (l'auteur est actionnaire à titre personnel).


© Zonebourse.com 2019
share with twitter share with LinkedIn share with facebook
share via e-mail
Réagir à cet article
JC33 - Il y a 1 an arrow option
Excellente interview à chaud ! C'est une très belle opération qui va permettre à Reworld de changer d'échelle !
1
  
  • Publier
    loader
Toute l'actualité sur REWORLD MEDIA
18/02REWORLD MEDIA : annonce la signature avec 2 principaux actionnaires de TRADEDOUB..
PU
18/02REWORLD MEDIA : REWORLD MEDIA annonce la signature avec 2 principaux actionnaire..
AN
18/02Les valeurs à suivre mardi 18 février 2020 à Paris -
AO
18/02REWORLD MEDIA : va monter au-dessus des 50% du capital de Tradedoubler
AO
18/02REWORLD MEDIA : renforcement au capital de Tradedoubler
CF
13/01REWORLD MEDIA : Déclaration Dirigeants-Cession
CO
13/01REWORLD MEDIA : Déclaration Dirigeants-Cession-1
CO
10/01REWORLD MEDIA : Déclaration Dirigeants-Cession
CO
09/01ALREW : Bilan annuel 2019 du contrat de liquidité contracté avec la société AURE..
PU
07/01REWORLD MEDIA : nouvelle directrice exécutive commerciale
CF
Plus d'actualités
Recommandations des analystes sur REWORLD MEDIA
Plus de recommandations
Données financières (EUR)
CA 2019 328 M
EBIT 2019 18,3 M
Résultat net 2019 -6,60 M
Dette 2019 75,3 M
Rendement 2019 -
PER 2019 -11,3x
PER 2020 5,56x
VE / CA2019 0,61x
VE / CA2020 0,39x
Capitalisation 124 M
Graphique REWORLD MEDIA
Durée : Période :
Reworld Media : Graphique analyse technique Reworld Media | Zone bourse
Graphique plein écran
Tendances analyse technique REWORLD MEDIA
Court TermeMoyen TermeLong Terme
TendancesNeutreNeutreBaissière
Evolution du Compte de Résultat
Consensus
Vente
Achat
Recommandation moyenne ACHETER
Nombre d'Analystes 2
Objectif de cours Moyen 5,10  €
Dernier Cours de Cloture 2,50  €
Ecart / Objectif Haut 140%
Ecart / Objectif Moyen 104%
Ecart / Objectif Bas 68,0%
Révisions de BNA
Dirigeants
Nom Titre
Gautier Normand Chief Executive Officer & Director
Pascal Chevalier Chairman
Pablo Nowenstein Director
Alexandre Ichai Director
Paul Amsellem Director
Secteur et Concurrence
Var. 1janvCapitalisation (M$)
REWORLD MEDIA-9.09%135
NEWS CORPORATION1.41%8 529
THE NEW YORK TIMES COMPANY23.16%6 510
REACH PLC28.01%670
DB CORP LTD-1.45%297
STAR MEDIA GROUP BHD--.--%70