Connexion
E-mail
Mot de passe
Retenir
Mot de passe oublié ?
Devenir membre gratuitement
Inscription
Inscription
Devenir membre
Inscription gratuite
Devenir client
Découvrez nos services
Paramètres
Paramètres
Cotations dynamiques 
OFFON

Accueil Zonebourse  >  Actions  >  Euronext Paris  >  Saint-Gobain    SGO   FR0000125007

SAINT-GOBAIN

(SGO)
  Rapport
SynthèseCotationsGraphiquesActualitésNotationsAgendaSociétéFinancesConsensusRévisionsDérivésFondsCommunauté 
SynthèseToute l'actualitéCommuniquésPublications officiellesActualités du secteurAnalyses ZonebourseRecommandations des analystes

Saint Gobain : Chiffre d'affaires du 1er trimestre 2020

share with twitter share with LinkedIn share with facebook
23/04/2020 | 18:04

COMMUNIQUÉ DE PRESSE

Paris, le 23 avril 2020 à 17h45

Chiffre d'affaires du 1er trimestre 2020

9 363 millions d'euros :

-4,9% à structure et taux de change comparables

  • Repli des volumes de -5,5% sous l'effet des perturbations liées à la pandémie de coronavirus avec des situations qui diffèrent fortement d'un pays à l'autre
  • Bonne tenue des prix à +0,6% dans un environnement de coût faiblement inflationniste
  • Effet de change de -0,5% et effet périmètre de -4,4%, reflétant les cessions dans le cadre de « Transform & Grow » et la consolidation de Continental Building Products
  • Pas de distribution de dividende au titre de l'exercice 2019
  • Convocation de l'Assemblée générale des actionnaires le 4 juin 2020 à huis clos avec une retransmission en direct sur le site internet

Pierre-André de Chalendar, Président-Directeur Général de Saint-Gobain, a déclaré :

  • Dans le contexte inédit de la pandémie de coronavirus, Saint-Gobain a su réagir de manière forte et efficace grâce à la nouvelle organisation par pays et marché en articulant actions locales et coordination mondiale. Nos priorités sont claires. La première est la santé et la sécurité des collaborateurs du Groupe et autres parties prenantes partout dans le monde. La seconde a été de renforcer la liquidité et la trésorerie du Groupe avec de nouveaux financements, de réduire fortement les projets d'investissements et de contrôler de manière stricte le besoin en fonds de roulement. Doté d'une situation financière solide, le Groupe adapte son outil industriel en réduisant les coûts et en utilisant les mesures mises à disposition par les gouvernements notamment en matière de chômage partiel. Je souhaite avec Benoit Bazin, Directeur Général Délégué, remercier toutes les équipes de Saint-Gobain pour leur engagement, leur réactivité et leur exemplarité. Dans le contexte actuel, le Conseil d'administration a décidé ce jour de ne pas proposer la distribution de dividende à l'Assemblée générale du 4 juin 2020. En fonction de l'évolution de la situation, il réexaminera d'ici la fin de l'année la politique du Groupe en termes de retour aux actionnaires.
    Compte tenu de l'impact de la crise économique mondiale liée au coronavirus, le Groupe anticipe un deuxième trimestre 2020 difficile avant un redressement au second semestre. Etant donné l'ampleur des incertitudes actuelles et des processus de reprises très disparates selon les pays, le Groupe n'est aujourd'hui pas en mesure de donner des perspectives de résultats pour l'année 2020. »

Evolution

Evolution

Evolution

C.A.

C.A.

structure et

En millions d'euros

structure

structure

T1 2019

T1 2020

change

réelle

comparable

comparables

Solutions de Haute Performance

1 893

1 712

-9,6%

-8,5%

-8,4%

Europe du Nord

3 660

3 219

-12,0%

-0,9%

-0,2%

Europe du Sud - MO & Afrique

3 386

2 983

-11,9%

-8,9%

-8,9%

Amériques

1 307

1 370

+4,8%

-2,2%

-0,5%

Asie-Pacifique

426

337

-20,9%

-11,6%

-12,7%

Ventes internes et divers

-294

-258

---

---

---

Total Groupe

10 378

9 363

-9,8%

-5,4%

-4,9%

A données comparables, le chiffre d'affaires s'inscrit en repli de -4,9%. Malgré un bon début d'année dans les Régions d'Europe et en Amériques, le mois de mars a vu l'impact du coronavirus s'étendre de l'Asie-Pacifique au reste du monde. Les volumes reculent de -5,5% tandis que les prix progressent de +0,6% dans un contexte de faible inflation des coûts de l'énergie et des matières premières.

A données réelles, le chiffre d'affaires s'établit à 9 363 millions d'euros, avec un effet de change de -0,5%,principalement lié à la dépréciation du réal brésilien et des couronnes des pays nordiques. A noter la dépréciation plus marquée sur le seul mois de mars (-2,2%)de ces mêmes devises, ainsi que celle de la livre britannique et d'autres devises dans les pays émergents.

L'effet périmètre de -4,4% du chiffre d'affaires reflète essentiellement les cessions dans le cadre de

  • Transform & Grow », avec -11,1% en Europe du Nord (Distribution en Allemagne et Optimera au Danemark), -3,0% en Europe du Sud - Moyen-Orient & Afrique (en France avec DMTP et K par K en distribution et l'activité polystyrène expansé, Glassolutions aux Pays-Bas) et -9,3% en Asie-Pacifique (Hankuk Glass Industries en Corée du Sud). L'effet périmètre traduit également la consolidation de nos positions fortes (Continental Building Products en Amérique du Nord à compter du mois de février), des acquisitions dans de nouvelles niches technologiques ou de services (American Seal), ainsi qu'en pays émergents (gypse et mortiers en Amérique latine). A la suite du classement de l'Argentine en hyperinflation, ce pays, qui représente moins de 1% du chiffre d'affaires du Groupe, a été retiré de l'analyse à données comparables.

Performances des Segments (chiffre d'affaires à données comparables)

Le chiffre d'affaires des Solutions de Haute Performance (SHP) s'inscrit en repli de -8,4%, affecté par des marchés industriels en ralentissement et les premiers effets du coronavirus, tout particulièrement sur le marché automobile au mois de mars.

  • L'activité Mobilité a continué à surperformer le marché automobile, notamment en raison de son exposition aux produits à forte valeur ajoutée et aux véhicules électriques. Après un bon début d'année, elle a enregistré au mois de mars un fort recul de son chiffre d'affaires compte tenu de la mise à l'arrêt progressif des usines des constructeurs automobiles dans le monde entier. Seules les activités en Chine voient leur situation s'améliorer en mars par rapport au début de l'année.
  • L'Industrie a également connu, à partir de mi-mars, un fort ralentissement des marchés industriels dans la plupart des zones géographiques.
  • Les activités servant l'Industrie de la construction poursuivent leur croissance, y compris au mois de mars, bénéficiant de gains de parts de marché et des bonnes tendances des solutions d'isolation thermique par l'extérieur (ETICS).
  • Les Sciences de la vie poursuivent la dynamique de bonne croissance dans le secteur pharmaceutique et médical, bénéficiant des récents investissements de capacités additionnelles.
    L'activité est également engagée dans la lutte contre le coronavirus en donnant la priorité à des composants de dispositifs médicaux vitaux (membranes de silicone, tubes flexibles, filtres, connecteurs et fixations) intégrés notamment dans les respirateurs, ventilateurs et pompes à perfusion.

2

L'Europe du Nord se stabilise sur le trimestre à -0,2% grâce à un bon début d'année en janvier et février et à un mois de mars peu impacté par le coronavirus, excepté au Royaume-Uni lors de la dernière semaine.

Les ventes dans les pays nordiques affichent une belle croissance sur le trimestre, y compris au mois de mars, en particulier dans la Distribution qui bénéficie d'un marché de la rénovation dynamique. L'Allemagne et l'Europe de l'Est progressent sur le trimestre et sur le mois de mars, les métiers locaux de la construction étant relativement épargnés hormis le vitrage en fin de mois qui adapte son outil industriel à la moindre demande. Seules les ventes du Royaume-Uni souffrent sur le trimestre avec un recul marqué en fin de période, l'ensemble des activités étant quasiment à l'arrêt.

L'Europe du Sud - Moyen-Orient& Afrique enregistre un repli de -8,9%. Après un bon début d'année en janvier-février, le mois de mars a été affecté par la mise en œuvre des mesures de confinement dans une grande partie de la Région.

La France a affiché une croissance soutenue en début d'année tirée par la dynamique favorable du marché de la rénovation portant la Distribution et les solutions d'efficacité énergétique. Sur le mois de mars, le pays a connu quelques jours d'arrêt après la mise en œuvre du confinement, avant de retrouver un niveau d'activité partiel à partir du 23 mars. L'Espagne, l'Italie, le Moyen-Orient et l'Afrique ont de leur côté vu leur activité être de plus en plus pénalisée par les mesures de restriction mises en place au mois de mars. Seuls les Pays-Bas maintiennent sur le trimestre et sur le mois de mars un niveau d'activité peu affecté par le coronavirus.

Les Amériques affichent un chiffre d'affaires presque stable à -0,5% grâce à un bon début d'année en janvier et février. L'Amérique du Nord bénéficie d'une stabilité des volumes sur l'ensemble du trimestre et d'un effet prix en légère progression dans un marché de la construction dynamique avant impact du coronavirus. Le gypse sur le trimestre enregistre une croissance des volumes à deux chiffres à données comparables. L'intégration de Continental Building Products se passe bien, en ligne avec les attentes, et permet de renforcer considérablement la présence géographique du Groupe. Sur le mois de mars, la plupart des usines sont restées opérationnelles aux Etats-Unis, le secteur de la construction ayant été considéré comme essentiel dans la majorité des Etats. L'Amérique latine a quant à elle enregistré un bon démarrage en janvier-février, avant de voir les marchés de la construction perturbés en mars par la mise en quarantaine de nombreux pays, ou Etats au sein du Brésil, avec un secteur de la construction généralement non autorisé à opérer.

L'Asie-Pacifique enregistre un recul de son chiffre d'affaires de -12,7%.

En tant que premier pays affecté par le coronavirus, l'activité du Groupe en Chine a connu son point le plus bas en février, avant de retrouver début mars l'ensemble de ses capacités productives et être ainsi en mesure d'accompagner l'amélioration progressive de la demande observée tout au long du mois, qui a connu une accélération notable les derniers jours de mars. Ce scénario de reprise a permis aux métiers locaux de la construction d'atteindre dès mi-avril leur niveau de l'an passé. Les autres pays d'Asie ont affiché des perturbations variables, très limitées au Japon et en Corée du Sud, progressivement plus marquées en Asie du Sud-Est. En ce qui concerne l'Inde, après deux mois d'une croissance à deux chiffres soutenue par les solutions de productivité (plâtre et mortiers), le pays est entré en confinement total le 24 mars entraînant une mise à l'arrêt de l'industrie.

Point sur la situation opérationnelle à mi-avril

Dans le respect absolu de la santé et de la sécurité de l'ensemble des collaborateurs et autres parties prenantes, le Groupe vise dans chaque pays la continuité de son exploitation en s'adaptant rapidement à l'évolution de la demande liée à la situation sanitaire et aux décisions gouvernementales locales.

  • Solutions de Haute Performance (SHP) : les activités automobiles ont fortement ajusté leur niveau de production et ne produisent, à l'exception de la Chine qui a repris, que de très faibles volumes compte tenu de l'arrêt de leurs clients. Ces activités devraient redémarrer progressivement au fur et à mesure de la reprise de la production automobile. Les activités servant les autres marchés industriels se sont également ajustées mais la plupart des sites restent opérationnels et continuent à servir leurs clients. Après un point bas atteint au deuxième trimestre, l'ensemble de ces activités industrielles devraient progressivement se redresser. Pour leur part, les activités de l'Industrie de la construction et des Sciences de la vie poursuivent leur croissance.

3

  • Europe du Nord : la Région affiche des perturbations très contrastées selon les pays. Si les pays nordiques, l'Allemagne et l'Europe de l'Est, qui ont tous affiché un bon volume d'activité sur le premier trimestre, restent relativement peu perturbés, le Royaume-Uni quasiment à l'arrêt depuis fin mars est en cours de redémarrage.
  • Europe du Sud - Moyen-Orient& Afrique : la Région enregistre des perturbations importantes mais avec une tendance à la reprise progressive de l'activité. En France, après quelques jours d'arrêt lors de la semaine du 23 mars destinés à mettre en place de nouvelles procédures opérationnelles et sanitaires, la Distribution a rouvert une majorité de ses points de vente et le niveau d'activité est en amélioration constante, passant de 25% à fin mars à plus de 50% déjà à mi-avril, en ligne avec les activités industrielles. Si l'Italie continue d'être en grande partie à l'arrêt, l'Espagne a redémarré. Les Pays-Bas restent peu affectés tandis que le Moyen-Orient et l'Afrique sont pénalisés à des degrés variables. Après les fortes perturbations du deuxième trimestre, les marchés de la construction devraient montrer une amélioration substantielle.
  • Amériques : l'Amérique du Nord fait face à une situation contrastée Etat par Etat, avec un niveau d'activité plus ralenti en avril mais la quasi-totalité des usines peuvent continuer généralement à opérer dans un secteur de la construction souvent qualifié d'essentiel. L'Amérique latine affiche un niveau d'activité d'environ 40% très contrasté selon les métiers et types de marché ; après un coup d'arrêt fin mars, le secteur de la construction remonte en régime au Brésil. Après un deuxième trimestre globalement en recul, les marchés devraient retrouver une certaine normalisation.
  • Asie-Pacifique : après avoir redémarré progressivement l'ensemble des sites de production en
    Chine au mois de mars, les ventes du pays dans la construction ont accéléré et ont retrouvé mi- avril leur niveau de l'année dernière à la même époque. L'Inde reste à l'arrêt. Les autres pays d'Asie enregistrent des perturbations variables, limitées en Thaïlande et au Vietnam. Après un deuxième trimestre difficile hormis en Chine, l'Asie-Pacifique devrait montrer une amélioration substantielle.

Mesures mises en œuvre pour s'adapter face à la pandémie

Depuis le début de la pandémie, Saint-Gobain prend en temps réel toutes les mesures nécessaires pour en limiter le plus possible les effets. La nouvelle organisation par pays et marché, mise en œuvre dans le cadre de « Transform & Grow », apporte l'agilité et la flexibilité requises, avec des décisions rapides prises localement ainsi qu'une coordination internationale partageant l'expérience des différents pays. Les priorités du Groupe sont les suivantes :

La santé et la sécurité des collaborateurs :

Dès le début de cette crise sanitaire en Chine, le Groupe a pris les mesures nécessaires pour préserver la santé de ses employés et autres parties prenantes, en mettant en place les mesures barrières strictes adaptées à ses différentes activités, en encourageant le télétravail partout où cela était possible et en coopérant avec les autorités de chaque pays dans lequel il est implanté.

Le renforcement de la liquidité :

Le Groupe bénéficie d'une situation financière très solide en termes de trésorerie et de moyens de financement. Au 31 mars 2020, le Groupe disposait d'un montant de disponibilités et équivalents de trésorerie estimé à 3,8 milliards d'euros, avant prise en compte de l'émission obligataire de 1,5 milliard d'euros fin mars (encaissée le 3 avril). Dans le contexte actuel, les sources de financement du Groupe ont été récemment renforcées :

  • Emission obligataire réalisée le 26 mars de 1,5 milliard d'euros : 750 millions d'euros à 3 ans avec un coupon de 1,75% et 750 millions d'euros à 7 ans et demi avec un coupon de 2,375% ;
  • Sécurisation d'une ligne de crédit syndiquée d'un montant de 2,0 milliards d'euros, dont 1,0 milliard d'euros tiré pour rembourser l'obligation de même montant arrivant à échéance fin mars, qui s'ajoute aux lignes de crédit de « back-up » confirmées et non utilisées de 4,0 milliards d'euros ;
  • Accès au nouveau programme d'achat d'urgence de billets de trésorerie contre la pandémie (« Pandemic Emergency Purchase Program » ou PEPP) lancé par la Banque centrale européenne le 18 mars 2020.

4

La préservation de la trésorerie :

  • Adaptation rapide de l'outil industriel (réduction d'équipes ou arrêts) à la demande locale, site par site, grâce à un contact permanent avec nos clients ;
  • Réduction des coûts et des dépenses discrétionnaires, utilisation des mesures locales appropriées notamment en matière d'emploi et de chômage partiel, en plus des économies visées en 2020 dans le cadre de « Transform & Grow » ;
  • Attention permanente au spread prix-coûts avec une grande discipline en termes de prix ;
  • Baisse des investissements industriels en 2020 de plus de 500 millions d'euros par rapport à 2019 ;
  • Contrôle strict du besoin en fonds de roulement avec pour objectif de limiter le niveau de stocks et de suivre quotidiennement les encaissements de créances clients ;
  • Suppression du dividende : dans le contexte actuel de pandémie du coronavirus et de recours au chômage partiel, le Conseil d'administration a décidé ce jour de ne pas proposer la distribution de dividende à l'Assemblée générale du 4 juin 2020. Bien que la liquidité du Groupe ait été encore renforcée récemment, le Conseil d'administration a considéré que cette décision exceptionnelle était dans l'intérêt du Groupe et de ses parties prenantes, compte tenu de l'incertitude sur l'ampleur et la durée de la crise et de la prudence qu'elle impose à ce stade. En fonction de l'évolution de la situation, il réexaminera d'ici la fin de l'année la politique du Groupe en termes de retour aux actionnaires.

Décision de Pierre-André de Chalendar, de Benoit Bazin et des administrateurs de réduire leursrémunérations

Pierre-André de Chalendar, Président-Directeur Général de Saint-Gobain, et Benoit Bazin, Directeur Général Délégué ont souhaité s'associer de manière solidaire aux efforts des collaborateurs du Groupe et de ses parties prenantes qui subissent les effets d'une crise sans précédent. En conséquence, ils ont fait part au Conseil d'administration de leur décision de renoncer à 25% de la rémunération qui leur sera versée en 2020 pour la durée durant laquelle des salariés du Groupe se trouveront en situation d'activité partielle dans le cadre des mesures d'urgence prises par le Gouvernement pour faire face à l'épidémie de coronavirus. Les rémunérations non payées seront données par Saint-Gobain à la Fondation de l'Assistance Publique - Hôpitaux de Paris (AP-HP).

L'ensemble des administrateurs a décidé, dans un même mouvement de solidarité, de s'associer à cet effort en renonçant également à 25% du montant de la rémunération qui leur sera due au titre de la même période. Les rémunérations non payées seront données par Saint-Gobain à des organisations caritatives ayant pour objet le soutien à des populations fragiles touchées par le Coronavirus.

Perspectives

Compte tenu de l'impact de la crise économique mondiale liée au coronavirus, le Groupe anticipe un deuxième trimestre 2020 difficile avant un redressement au second semestre. Etant donné l'ampleur des incertitudes actuelles et des processus de reprises très disparates selon les pays, le Groupe n'est aujourd'hui pas en mesure de donner des perspectives de résultats pour l'année 2020.

Les perspectives à moyen et long terme de Saint-Gobain restent très solides grâce à l'amélioration du profil du Groupe dans le cadre de « Transform & Grow » et à des choix stratégiques payants. La stratégie de différenciation et d'innovation positionne au mieux Saint-Gobain pour bénéficier de ses trois leviers de croissance rentable : aspiration à un développement durable, productivité et confort.

5

Calendrier financier

- Résultats du premier semestre 2020 : 30 juillet 2020, après bourse.

Contacts analystes, investisseurs

Contacts presse

Vivien Dardel

+33 1 47 62 44 29

Laurence Pernot

+33 1 47 62 30 10

Floriana Michalowska

+33 1 47 62 35 98

Patricia Marie

+33 1 47 62 51 37

Christelle Gannage

+33 1 47 62 30 93

Susanne Trabitzsch

+33 1 47 62 43 25

Une conférence téléphonique aura lieu le 23 avril 2020 à 18h30 (heure de Paris) : +33 1 72 72 74 03, code 53318217#

Glossaire:

Les indicateurs croissance interne et variation à données comparables du chiffre d'affaires reflètent la performance organique en excluant l'impact :

  • des variations de périmètre, en calculant les indicateurs de l'exercice considéré sur la base du périmètre de consolidation de l'exercice précédent (effet de périmètre)
  • des variations de taux de change, en calculant les indicateurs de l'exercice considéré et ceux de l'exercice précédent sur la base des taux de change identiques de l'exercice précédent (effet de change)
  • des changements dans les principes comptables applicables

Avertissement important - déclarations prospectives :

Ce communiqué contient des déclarations prospectives relatives à la situation financière, aux résultats, aux métiers, à la stratégie et aux perspectives de Saint-Gobain. Ces déclarations prospectives peuvent être généralement identifiées par l'utilisation des termes « s'attendre

  • », « anticiper », « croire », « avoir l'intention de », « estimer » ou « planifier », ainsi que par d'autres termes similaires. Bien que Saint- Gobain estime que ces déclarations prospectives reposent sur des hypothèses raisonnables à la date de publication du présent document, les investisseurs sont alertés sur le fait qu'elles ne constituent pas des garanties quant à sa performance future. Les résultats effectifs peuvent être très différents des déclarations prospectives en raison d'un certain nombre de risques, connus ou inconnus, d'incertitudes et d'autres facteurs, dont la plupart sont difficilement prévisibles et généralement en dehors du contrôle de Saint-Gobain, et notamment les risques décrits dans la section « Facteurs de Risques » du Document d'Enregistrement Universel de Saint-Gobain disponible sur son site Internet (www.saint- gobain.com). En conséquence, toute précaution doit être prise dans l'utilisation de ces déclarations prospectives. Ce document contient des informations prospectives qui ne peuvent s'apprécier qu'au jour de sa diffusion. Saint-Gobain ne prend aucun engagement de compléter, mettre à jour ou modifier ces déclarations prospectives en raison d'une information nouvelle, d'un événement futur ou de toute autre raison.
    Ce communiqué ne constitue ni une offre d'achat ou d'échange, ni une sollicitation d'une offre de vente ou d'échange d'actions ou autres titres de Saint-Gobain.

Pour toute information complémentaire, se reporter au site internet www.saint-gobain.com.

6

Annexe 1 : Effet prix et effet volume de la croissance interne du C.A. par Segment

Evolution structure

1er trimestre 2020

et change

Effet prix

Effet volume

comparables

Solutions de Haute Performance

-8,4%

+1,5%

-9,9%

Europe du Nord

-0,2%

-0,2%

+0,0%

Europe du Sud - MO & Afrique

-8,9%

+0,9%

-9,8%

Amériques

-0,5%

+0,4%

-0,9%

Asie-Pacifique

-12,7%

-1,3%

-11,4%

Total Groupe

-4,9%

+0,6%

-5,5%

Annexe 2 : Détail de la croissance interne du C.A. et répartition des ventes externes

Evolution structure

1er trimestre 2020

et change

% Groupe

comparables

Solutions de Haute Performance

-8,4%

18%

Mobilité

-10,5%

8%

Autres industries

-7,0%

10%

Europe du Nord

-0,2%

34%

Pays nordiques

+4,2%

12%

Royaume-Uni - Irlande

-8,7%

10%

Allemagne - Autriche

+1,0%

4%

Europe du Sud - MO & Afrique

-8,9%

31%

France

-9,3%

23%

Espagne - Italie

-10,2%

4%

Amériques

-0,5%

14%

Amérique du Nord

+0,3%

10%

Amérique latine

-2,1%

4%

Asie-Pacifique

-12,7%

3%

Total Groupe

-4,9%

100%

Annexe 3 : Industrie et Distribution Europe

Evolution

Evolution

Evolution

C.A.

C.A.

structure et

En millions d'euros

structure

structure

T1 2019

T1 2020

change

réelle

comparable

comparables

Industrie Europe

2 520

2 360

-6,3%

-4,6%

-4,6%

Distribution Europe

4 640

3 926

-15,4%

-4,9%

-4,3%

7

La Sté Compagnie de Saint Gobain SA a publié ce contenu, le 23 avril 2020, et est seule responsable des informations qui y sont renfermées.
Les contenus ont été diffusés par Public non remaniés et non révisés, le23 avril 2020 16:03:10 UTC.

share with twitter share with LinkedIn share with facebook
Réagir à cet article
Réagir le premier
Publier
loader
Toute l'actualité sur SAINT-GOBAIN
09:03Trump veut porter l'estocade à la "tech" chinoise
08:11AVIS D'ANALYSTES DU JOUR : Adidas, AB Inbev, AXA, Danone, DiaSorin, Nestlé, Sain..
06/08SAINT GOBAIN : Goldman Sachs toujours à l'achat
ZD
31/07SAINT GOBAIN : JP Morgan toujours positif
ZD
31/07SAINT GOBAIN : Goldman Sachs optimiste sur le dossier
ZD
31/07SAINT-GOBAIN : Jefferies revalorise
AO
31/07AVIS D'ANALYSTES DU JOUR : AB Inbev, ArcelorMittal, Arkema, Intesa, Ipsen, Lafar..
31/07SAINT-GOBAIN : recul des revenus de 12,3% en comparables au premier semestre
AO
31/07BOURSE DE PARIS : Paris tente de se reprendre après une séance difficile
AW
31/07SAINT GOBAIN : Présentation des Résultats du S1-2020
PU
Plus d'actualités
Recommandations des analystes sur SAINT-GOBAIN
Plus de recommandations
Données financières
CA 2020 37 107 M 43 716 M -
Résultat net 2020 343 M 404 M -
Dette nette 2020 7 192 M 8 473 M -
PER 2020 50,6x
Rendement 2020 3,23%
Capitalisation 17 879 M 21 178 M -
VE / CA 2020 0,68x
VE / CA 2021 0,65x
Nbr Employés 170 643
Flottant 90,9%
Graphique SAINT-GOBAIN
Durée : Période :
Saint-Gobain : Graphique analyse technique Saint-Gobain | Zone bourse
Graphique plein écran
Tendances analyse technique SAINT-GOBAIN
Court TermeMoyen TermeLong Terme
TendancesNeutreNeutreNeutre
Evolution du Compte de Résultat
Consensus
Vente
Achat
Recommandation moyenne ACCUMULER
Nombre d'Analystes 19
Objectif de cours Moyen 35,43 €
Dernier Cours de Cloture 33,35 €
Ecart / Objectif Haut 52,3%
Ecart / Objectif Moyen 6,25%
Ecart / Objectif Bas -31,6%
Révisions de BNA
Dirigeants
Nom Titre
Pierre-André de Chalendar Chairman & Chief Executive Officer
Benoît Bazin Chief Operating Officer
Sreedhar Natarajan Chief Financial Officer
Benoit d'Iribarne Senior VP-Technology & Industrial Performance
Armand Ajdari Vice President-Innovation, Research & Development