Connexion
E-mail
Mot de passe
Retenir
Mot de passe oublié ?
Devenir membre gratuitement
Inscription
Inscription
Devenir membre
Inscription gratuite
Devenir client
Découvrez nos services
Paramètres
Paramètres
Cotations dynamiques 
OFFON

Accueil Zonebourse  >  Actions  >  Swiss Exchange  >  Schweizerische Nationalbank    SNBN   CH0001319265

SCHWEIZERISCHE NATIONALBANK

(SNBN)
  Rapport
SynthèseCotationsGraphiquesActualitésSociétéFinancesDérivésFondsCommunauté 
SynthèseToute l'actualitéCommuniquésPublications officiellesActualités du secteurRecommandations des analystes

Schweizerische Nationalbank : Examen du 17 mars 2016 de la situation économique et monétaire

share with twitter share with LinkedIn share with facebook
17/03/2016 | 09:37
Examen du 17 mars 2016 de la situation économique et monétaire


Communiqué de presse



Communication


Case postale, CH-8022 Zurich Téléphone +41 58 631 00 00 communications@snb.ch


Berne, le 17 mars 2016



Examen du 17 mars 2016 de la situation économique et monétaire

Poursuite de la politique monétaire expansionniste


La Banque nationale suisse (BNS) maintient inchangée sa politique monétaire expansionniste. La marge de fluctuation du Libor à trois mois demeure comprise entre -1,25% et -0,25%, et le taux d'intérêt appliqué aux avoirs à vue détenus à la BNS reste fixé à −0,75%. Le franc est toujours nettement surévalué. Le taux d'intérêt négatif réduit l'attrait des placements en francs. Par ailleurs, la Banque nationale reste prête à intervenir sur le marché des changes, afin d'influer au besoin sur l'évolution des cours de change.

Les perspectives de l'économie mondiale se sont quelque peu assombries ces derniers mois. La volatilité demeure élevée sur les marchés financiers internationaux. Dans ce contexte, le taux d'intérêt négatif et la disposition de la Banque nationale à intervenir sur le marché des changes visent à réduire les pressions exercées sur le franc. La politique monétaire de la BNS contribue ainsi à stabiliser le renchérissement et à soutenir l'activité économique.

La Banque nationale a légèrement révisé à la baisse sa prévision d'inflation conditionnelle par rapport au trimestre précédent. A court terme, les cours du pétrole encore plus bas contribuent au recul de l'inflation. A moyen terme, le faible niveau du renchérissement à l'échelle internationale et la dégradation des perspectives de l'économie mondiale, principalement, atténuent le renchérissement en Suisse. La Banque nationale continue de tabler sur le retour d'un taux d'inflation positif en 2017. Pour 2016, elle s'attend désormais à un taux de -0,8%, contre -0,5% en décembre. Pour 2017, la nouvelle prévision s'établit à 0,1%, soit 0,2 point plus bas que dans la prévision de décembre. Pour 2018, elle s'inscrit à 0,9%. La prévision d'inflation conditionnelle repose sur l'hypothèse d'un Libor à trois mois maintenu constant à

-0,75% pendant les trois prochaines années.

Communiqué de presse



En début d'année, l'économie mondiale s'est révélée plus fragile que dans les prévisions de décembre, lors de l'examen de la situation économique et monétaire. La conjoncture industrielle mondiale et, partant, le commerce international sont restés atones, ce qui a contribué à un nouveau recul marqué des cours du pétrole. Contrairement aux attentes, le bas niveau des prix de l'énergie n'a stimulé la consommation des ménages dans la plupart des pays que de façon marginale jusqu'ici. Par contre, il a eu des répercussions négatives sur les perspectives de croissance des pays producteurs de pétrole, dont les Etats-Unis.

Ces facteurs continueront de freiner l'économie mondiale ces prochains mois. Aussi la Banque nationale estime-t-elle que les perspectives y relatives sont légèrement moins positives que dans ses prévisions de décembre. La reprise devrait se poursuivre à un rythme modéré dans les pays industrialisés, et la croissance devrait continuer de faiblir en Chine. Les risques restent par ailleurs importants. Les mutations structurelles complexes de l'économie chinoise présentent des dangers pour la demande mondiale. En Europe, les faiblesses structurelles et les incertitudes politiques pourraient ralentir l'évolution conjoncturelle. De plus, de nouvelles turbulences sur les marchés financiers mondiaux pourraient entraîner une détérioration des conditions de financement pour les ménages et les entreprises.

En Suisse, le produit intérieur brut (PIB) en termes réels a progressé de 1,7% au quatrième trimestre 2015, en données annualisées. Pour l'ensemble de 2015, la croissance de l'économie suisse s'est inscrite à près de 1%, ce qui corrobore l'appréciation de la Banque nationale au moment de la suppression du cours plancher. Toutefois, le dynamisme conjoncturel ne repose pas sur une large assise. Les marges bénéficiaires de nombreuses entreprises restent soumises à de fortes pressions, ce qui freine leur propension à investir, mais aussi la demande de main d'œuvre. Ainsi, le taux de chômage a de nouveau légèrement augmenté ces derniers mois.

Etant donné que la Banque nationale table sur un dynamisme plus modéré de l'économie mondiale, elle s'attend également à un ralentissement de la reprise en Suisse. Pour l'année en cours, elle prévoit désormais une croissance du PIB se situant entre 1% et 1,5%, au lieu d'environ 1,5% précédemment.

Ces derniers trimestres, les prix immobiliers ont encore progressé à un rythme plus lent, confirmant ainsi la tendance déjà observée. La croissance du volume des prêts hypothécaires a elle aussi encore diminué quelque peu. Néanmoins, les déséquilibres subsistent sur ces marchés, car l'évolution des fondamentaux s'est montrée relativement faible. La Banque nationale continuera de suivre attentivement les développements sur les marchés hypothécaire et immobilier. Elle examinera régulièrement s'il y a lieu d'adapter le niveau du volant anticyclique de fonds propres.

Communiqué de presse


prévision d'inflation conditionnelle de mars 2016

Variation en % de l'indice suisse des prix à la consommation par rapport à l'année précédente


% 2,0

1,5


1,0


0,5


0,0


-0,5


-1,0


-1,5


2012 2013 2014 2015 2016 2017 2018

Inflation Prévision de mars 2016, avec Libor à -0,75%

Prévision de décembre 2015, avec Libor à -0,75%




La Sté BNS - Banque Nationale Suisse a publié ce contenu, le 17 mars 2016 et est seule responsable des informations qui y sont renfermées. Les contenus ont été diffusés non remaniés et non révisés, le 17 mars 2016 08:36:26 UTC.

Le document original est consultable sous: http://www.snb.ch/fr/mmr/reference/pre_20160317/source/pre_20160317.fr.pdf

share with twitter share with LinkedIn share with facebook
Réagir à cet article
Réagir le premier
Publier
loader
Toute l'actualité sur SCHWEIZERISCHE NATIONALBAN
31/07La BNS se rattrape et réalise un bénéfice de 0,8 milliard au 1er semestre
AW
31/07Corr La BNS se rattrape et réalise un bénéfice de 0,8 milliard au 1er semestr..
AW
31/07La BNS se rattrape et réalise un bénéfice de 0,8 milliard au premier semestre
AW
14/07BNS : les taux négatifs ne sont pas près de disparaître
AW
29/06La BNS adapte son taux spécial, injection ponctuelle de liquidités
AW
29/06Repli de l'excédent des transactions courantes au 1er trimestre
AW
25/06Les banques cantonales et Raiffeisen grandes gagnantes en 2019
AW
18/06La BNS maintient son cap malgré l'amoncellement de nuages
AW
18/06L'économie suisse devrait fortement reculer en 2020, selon la BNS
AW
18/06La BNS reconduit sa politique monétaire, fait le point sur les crédits Covid-..
AW
Plus d'actualités
Recommandations des analystes sur SCHWEIZERISCHE NATIONALBAN
Plus de recommandations
Données financières
CA 2019 49 247 M 53 782 M 45 780 M
Résultat net 2019 48 852 M 53 350 M 45 413 M
Tréso. nette 2019 20 255 M 22 120 M 18 829 M
PER 2019 0,01x
Rendement 2019 0,28%
Capitalisation 504 M 551 M 469 M
VE / CA 2018 0,29x
VE / CA 2019 -0,40x
Nbr Employés 813
Flottant 76,7%
Graphique SCHWEIZERISCHE NATIONALBANK
Durée : Période :
Schweizerische Nationalbank : Graphique analyse technique Schweizerische Nationalbank | Zone bourse
Graphique plein écran
Tendances analyse technique SCHWEIZERISCHE NATIONALBAN
Court TermeMoyen TermeLong Terme
TendancesHaussièreNeutreNeutre
Evolution du Compte de Résultat
Dirigeants
Nom Titre
Thomas Jakob Ulrich Jordan Chairman-Governing Board
Sébastien Kraenzlin Director-Banking Operations
Philippe Landucci Director-Information Technology
Monika Bütler Member-Bank Council
Olivier Steimer Vice President-Bank Council
Secteur et Concurrence