Connexion
E-mail
Mot de passe
Retenir
Mot de passe oublié ?
Devenir membre gratuitement
Inscription
Inscription
Devenir membre
Inscription gratuite
Devenir client
Découvrez nos services
Paramètres
Paramètres
Cotations dynamiques 
OFFON

Accueil Zonebourse  >  Actions  >  Swiss Exchange  >  Schweizerische Nationalbank    SNBN   CH0001319265

SCHWEIZERISCHE NATIONALBANK

(SNBN)
  Rapport
SynthèseCotationsGraphiquesActualitésSociétéFinancesDérivésFondsCommunauté 
SynthèseToute l'actualitéCommuniquésPublications officiellesActualités du secteurRecommandations des analystes

Schweizerische Nationalbank : Volume des opérations passées en Suisse sur devises et produits dérivés - Enquête de 2016

share with twitter share with LinkedIn share with facebook
01/09/2016 | 15:07
Communiqué de presse‌‌‌‌‌‌‌‌‌‌‌‌‌‌‌‌‌‌‌‌‌‌‌ Embargo: 1er septembre 2016, 15 heures (HAEC)

Communication

Case postale, CH-8022 Zurich Téléphone +41 58 631 00 00 communications@snb.ch

Zurich, le 1er septembre 2016

Volume des opérations sur les marchés des changes et des produits dérivés 2016

Enquête triennale de la BRI: résultats pour la Suisse

Le présent communiqué de presse expose les résultats de l'enquête de la Banque nationale suisse (BNS) relative au volume des opérations1 sur devises et des dérivés sur taux d'intérêt. Cette enquête a été menée auprès de 30 banques résidentes qui détiennent des parts importantes sur le marché des changes et le marché de gré à gré des produits dérivés. Les banques appelées à participer ont communiqué le volume des opérations effectuées par leurs comptoirs en Suisse.

Les données ainsi collectées sont destinées à l'enquête internationale relative aux opérations sur les marchés des changes et des produits dérivés, coordonnée par la Banque des Règlements Internationaux (BRI). Cette enquête est effectuée tous les trois ans dans plus de 50 pays. La BNS y participe pour la dixième fois.

L'enquête est constituée de deux parties: la première porte sur le volume des opérations sur les marchés des changes et des produits dérivés durant le mois d'avril 2016, et la seconde, sur le montant du sous-jacent et la valeur de remplacement au 30 juin 2016. La présente publication expose les résultats pour la Suisse qui ressortent de la première partie de l'enquête. La BRI publie simultanément les chiffres correspondants à l'échelle mondiale. Elle prévoit de présenter les résultats globaux de la seconde partie de l'enquête au quatrième trimestre 2016.

  1. Par volume des opérations, on entend les encours des contrats (valeurs notionnelles) portant sur les nouvelles opérations conclues pendant la période considérée. Des informations complémentaires sur cette enquête se trouvent sur le site www.snb.ch, Statistiques/Enquêtes/Documents d'enquête/Enquêtes sur les opérations sur devises et produits dérivés.

    Communiqué de presse‌‌

    Résumé des résultats

    En avril 2016, les 30 banques participant à l'enquête ont effectué, en moyenne, des opérations sur devises pour un volume de 156 milliards de dollars des Etats-Unis par jour ouvrable, et des opérations portant sur les produits dérivés sur taux d'intérêt pour un volume de 8 milliards par jour ouvrable2. Par rapport à l'enquête de 2013, le volume des opérations a ainsi diminué de 60 milliards de dollars (-28%) pour les opérations sur devises, et de 24 milliards (-75%) pour les dérivés sur taux d'intérêt.

    En ce qui concerne les opérations sur devises, tous les instruments ont reculé par rapport à 2013. Malgré leur baisse particulièrement marquée, les swaps de change et les opérations au comptant sont demeurés, proportionnellement, les instruments les plus importants. Le dollar des Etats-Unis est resté la monnaie la plus utilisée pour les opérations. Le franc a toutefois dépassé l'euro et se classe désormais en deuxième position.

    Pour ce qui est des dérivés sur taux d'intérêt, les opérations les plus fréquentes étaient à nouveau les swaps de taux d'intérêt et les contrats de taux à terme, mais elles ont porté sur des volumes nettement inférieurs à ceux relevés en avril 2013. Le négoce de dérivés sur taux d'intérêt libellés en euros s'est notamment replié. Par conséquent, le franc est redevenu, pour la première fois depuis l'enquête de 1998, la principale monnaie pour les opérations portant sur les dérivés sur taux d'intérêt.

    Opérations sur devises

    En avril 2016, le volume des opérations sur le marché des changes s'élevait en moyenne à 156 milliards de dollars des Etats-Unis par jour ouvrable (-28% par rapport à avril 2013). Totalisant une part de 74%, les swaps de change sont restés l'instrument le plus important, suivis par les opérations au comptant (16%).

    Près des deux tiers des opérations sur devises ont à nouveau été effectuées sur des plates- formes et des systèmes électroniques de négoce. Les opérations restantes ont été réalisées par téléphone.

    Instruments

    Le volume moyen des swaps de change a diminué de 12% pour s'inscrire à 116 milliards de dollars des Etats-Unis par jour ouvrable (2013: 132 milliards). Enregistrant un net recul (-60%), le volume des opérations au comptant s'est établi à 25 milliards de dollars (2013: 63 milliards).

  2. Les opérations sur devises comprennent les opérations au comptant, les swaps de change, les opérations à terme sec (outright forwards), les options sur devises et les swaps de devises. Les dérivés sur taux d'intérêt englobent les swaps de taux d'intérêt, les contrats de taux à terme (forward rate agreements) et les options sur taux d'intérêt.

Communiqué de presse‌‌‌

Les opérations à terme sec (8 milliards de dollars des Etats-Unis) et les options sur devises

(6 milliards) ne représentent toujours qu'une part relativement modeste du volume total; quant aux swaps de devises, ils n'ont pratiquement plus été utilisés.

Contreparties

Dans les opérations sur devises, les principales contreparties des banques sont restées les établissements financiers non résidents, qui totalisaient 69% du volume moyen des

transactions par jour ouvrable, soit 108 milliards de dollars des Etats-Unis. Viennent ensuite les établissements financiers résidents (19%, soit 30 milliards de dollars). Dans l'ensemble, la part des établissements financiers a légèrement diminué, s'établissant à 88% (2013: 93%), faisant passer celle des établissements non financiers de 7% à 12%.

La part du volume des opérations liées au courtage de premier ordre (prime brokerage) dans le volume total des opérations sur devises a atteint 4% (2013: 2%). Celle liée aux services bancaires de détail (retail) est par contre demeurée pratiquement inchangée, s'établissant à 10% (2013:11%).

Monnaies

Le recul du volume des opérations sur devises a principalement touché les transactions libellées en dollars des Etats-Unis et en euros. Le dollar est néanmoins resté la monnaie la plus utilisée. L'euro a par contre été dépassé par le franc, qui se classe désormais en deuxième position. Si l'on considère les paires de monnaies, le volume des opérations conclues entre le dollar des Etats-Unis et le franc est passé de 21% à 28%, alors que la part des opérations conclues entre l'euro et le dollar est passée de 32% à 23% en trois ans. Les parts des paires USD/JPY (10%), EUR/CHF (7%) et GBP/USD (5%) étaient également non négligeables.

Dérivés sur taux d'intérêt

En avril 2016, le volume moyen des opérations sur le marché des dérivés sur taux d'intérêt s'inscrivait à 8 milliards de dollars des Etats-Unis par jour ouvrable. Cela correspond à une baisse de 24 milliards de dollars (-75%) par rapport au mois d'avril 2013.

Instruments

Tant le volume des swaps de taux d'intérêt que celui des contrats de taux à terme ont accusé un net repli. Par rapport à 2013, le volume des swaps de taux d'intérêt a reculé de 67%, soit de 13 milliards de dollars des Etats-Unis, et celui des contrats de taux à terme, de 86%, soit de 12 milliards. Les swaps de taux d'intérêt, dont la part est de 76% (2013: 58%), demeurent l'instrument principal pour les dérivés sur taux d'intérêt, suivis par les contrats de taux à terme, qui affichent une part de 23% (2013: 42%). La part des options sur taux d'intérêt continue à être faible (2%).

Communiqué de presse‌

Contreparties

L'ensemble du recul du volume des opérations portant sur les dérivés sur taux d'intérêt résulte des transactions conclues avec les établissements financiers non résidents (-26 milliards de dollars des Etats-Unis). La part de ces derniers est ainsi passée de 96% en 2013 à 66% en 2016. Dans le même temps, la part des établissements financiers résidents est passée de 1% à 16% et celle de la clientèle non financière (résidente et non résidente), de 3% à 18%.

Monnaies

La majeure partie des dérivés sur taux d'intérêt (94%) ont à nouveau été conclus en euros, en dollars des Etats-Unis et en francs. Le volume des dérivés sur taux d'intérêt libellés en euros, qui était jusqu'ici la monnaie la plus importante, a toutefois accusé un fort recul, de 91% (-22 milliards de dollars). La part de l'euro s'est ainsi inscrite à 27% (2013: 74%). La part du dollar a augmenté malgré une baisse du volume des opérations et s'est établie à 25% (2013:

10%); celle du franc est passée à 42% (2013: 10%), alors que le volume est resté pratiquement inchangé. Aussi le franc est-il redevenu, pour la première fois depuis l'enquête de 1998, la principale monnaie pour les dérivés sur taux d'intérêt.

La Sté BNS - Banque Nationale Suisse a publié ce contenu, le 01 September 2016, et est seule responsable des informations qui y sont renfermées.
Les contenus ont été diffusés par Public non remaniés et non révisés, le01 September 2016 13:07:09 UTC.

share with twitter share with LinkedIn share with facebook
Réagir à cet article
Réagir le premier
Publier
loader
Toute l'actualité sur SCHWEIZERISCHE NATIONALBAN
31/07La BNS se rattrape et réalise un bénéfice de 0,8 milliard au 1er semestre
AW
31/07Corr La BNS se rattrape et réalise un bénéfice de 0,8 milliard au 1er semestr..
AW
31/07La BNS se rattrape et réalise un bénéfice de 0,8 milliard au premier semestre
AW
14/07BNS : les taux négatifs ne sont pas près de disparaître
AW
29/06La BNS adapte son taux spécial, injection ponctuelle de liquidités
AW
29/06Repli de l'excédent des transactions courantes au 1er trimestre
AW
25/06Les banques cantonales et Raiffeisen grandes gagnantes en 2019
AW
18/06La BNS maintient son cap malgré l'amoncellement de nuages
AW
18/06L'économie suisse devrait fortement reculer en 2020, selon la BNS
AW
18/06La BNS reconduit sa politique monétaire, fait le point sur les crédits Covid-..
AW
Plus d'actualités
Recommandations des analystes sur SCHWEIZERISCHE NATIONALBAN
Plus de recommandations
Données financières
CA 2019 49 247 M 53 773 M 45 672 M
Résultat net 2019 48 852 M 53 341 M 45 305 M
Tréso. nette 2019 20 255 M 22 117 M 18 785 M
PER 2019 0,01x
Rendement 2019 0,28%
Capitalisation 491 M 538 M 455 M
VE / CA 2018 0,29x
VE / CA 2019 -0,40x
Nbr Employés 813
Flottant 76,7%
Graphique SCHWEIZERISCHE NATIONALBANK
Durée : Période :
Schweizerische Nationalbank : Graphique analyse technique Schweizerische Nationalbank | Zone bourse
Graphique plein écran
Tendances analyse technique SCHWEIZERISCHE NATIONALBAN
Court TermeMoyen TermeLong Terme
TendancesNeutreNeutreNeutre
Evolution du Compte de Résultat
Dirigeants
Nom Titre
Thomas Jakob Ulrich Jordan Chairman-Governing Board
Sébastien Kraenzlin Director-Banking Operations
Philippe Landucci Director-Information Technology
Monika Bütler Member-Bank Council
Olivier Steimer Vice President-Bank Council
Secteur et Concurrence