Connexion
E-mail
Mot de passe
Retenir
Mot de passe oublié ?
Devenir membre gratuitement
Inscription
Inscription
Devenir membre
Inscription gratuite
Devenir client
Découvrez nos services
Paramètres
Paramètres
Cotations dynamiques 
OFFON

Accueil Zonebourse  >  Matières premières  >  Silver       XAGUSD

ARGENT (SILVER)

SynthèseCotationsGraphiquesActualitésDérivésCommunauté 
cosmos82 dans SILVER - Il y a 6 ans arrow option
Warren Buffet se fait des couilles en argent. En six mois, le spéculateur a acquis 20% des réserves mondiales. 6 février 1998 à 19:39
Haussier Cours d'entrée : 24.04 | Objectif : 1 500
Par LAMPRIERE LUC
New York de notre correspondant

Difficile d'acheter le cinquième des lingots d'argent disponibles au monde sans se faire remarquer! Warren Buffett, le plus idolâtré et aussi le plus discret des investisseurs américains, a été contraint de rompre avec sa maladive aversion pour la publicité. Un communiqué de son fonds d'investissement Berkshire Hathaway a confirmé mercredi la rumeur qui enflait sur le marché du métal et qui avait abouti dans la matinée à la une du Financial Times: ses achats massifs au cours des derniers mois sont bien à l'origine de la hausse des cours de l'argent. La nouvelle a provoqué une nouvelle envolée, qui s'est prolongée dans la journée d'hier. A Londres, le prix de l'argent au London Bullion Market avait atteint hier son plus haut niveau en dix ans, soit environ 7,50 dollars l'once.




Berkshire Hathaway a annoncé avoir acquis au cours des derniers mois un total d'environ 130 millions d'onces ­ soit environ 3 600 tonnes! ­ entre le mois de juillet et le 12 janvier dernier. Evalué au début de la semaine à près de 1 milliard de dollars, la valeur de son magot ne cesse aujourd'hui de grimper. Et si Warren Buffet ne donne pas le prix moyen de ses achats, il y a fort à parier qu'il est très inférieur aux cours actuels. Lors de ses premières acquisitions, en juillet, l'once était cotée à 4,60 dollars. Moins de six mois plus tard, ce prix avait grimpé de près de 2 dollars l'once.

«Le bon sens». Conformément à ce qu'il convient d'appeler la «méthode Buffett» (lire ci-dessous), le communiqué de Berkshire Hathaway explique les raisons de ces investissements par des principes de «bon sens». Si Warren Buffett et son associé de toujours, Charles Munger, ont décidé d'acheter de l'argent sur les marchés, c'est seulement parce qu'ils sont persuadés que son cours est inférieur à ce qu'il devrait être. «Plusieurs études ont mis en évidence au cours des dernières années une baisse très sensible des réserves d'argent en raison d'un excès de la demande sur la production minière et les stocks», observent-ils, avant de conclure que «l'équilibre entre l'offre et la demande sera vraisemblablement réalisé par un prix plus élevé». De fait, pour les spécialistes du marché de l'argent, la hausse actuelle était prévisible; il y a maintenant sept ou huit ans que la demande annuelle du métal est supérieure à l'offre. La demande annuelle ­ en provenance des bijoutiers et fabricants d'argenterie mais aussi des industriels de la photographie et de l'électronique ­ serait ainsi supérieure à l'offre, de 100 à 200 millions d'onces. Enfin, au cours des derniers mois, la crise en Asie a pesé à son tour; nombre d'investisseurs asiatiques se sont tournés vers les valeurs refuges que sont traditionnellement l'or et l'argent.

Dieu ou devin? Pour voir venir les choses, il n'aurait donc pas été nécessaire d'être un devin. C'est, en tout cas, ce qu'affirme Barry Stuppler, rédacteur en chef d'une nouvelle revue de numismatique basée à Los Angeles, Coin Connoisseur. Stuppler, qui se demande si Warren Buffet a lu sa publication, souligne en effet qu'un article publié dans le premier numéro de son magazine paru en juillet prévoyait la hausse. Observant la baisse des stocks au cours des derniers mois, la revue prédisait un prix de 8 dollars l'once pour l'argent dans un avenir proche. L'aval de Warren Buffet à cette théorie a permis à ces arguments de faire mouche. «Monsieur Buffett est presque un dieu en termes d'investissements et il est parfaitement logique que les investisseurs et autres spéculateurs le suivent», observait hier Andy Smith, un expert sur le marché des métaux précieux pour l'Union des banques Suisses (UBS) à Londres, cité par l'AFP.

Le fait que la recherche de profits immédiats ne soit pas la spécialité de Warren Buffet a contribué à l'euphorie soudaine. Son communiqué observe, en particulier, qu'il n'a plus l'intention dans l'immédiat de racheter ou de vendre plus d'argent. La preuve: les derniers achats remonteraient à plus de deux semaines. Personne n'est évidemment obligé de prendre cela pour de l'argent comptant. Mais sa réputation est telle que personne ne remet en cause cette promesse. La précision est importante: la dernière surchauffe sur le marché de l'argent a en effet laissé un goût amer sur les marchés. Deux Texans, les frères Hunt, avaient en 1979 et 1980 pris le contrôle de 35% des réserves d'argent du monde. Or, l'annonce n'avait précédé que de peu un effondrement des cours (de 52 à 11 dollars l'once) resté dans les mémoires comme «le krach du marché de l'argent».

Warren buffet sera contraint de vendre son stock d'argent quelques temps plus tard sous la pression du gouvernement US qui voyait l'intérêt grandissant des investisseurs ( qui suivirent Buffet ) pour le métal comme une menace pour le dollar
  • 1
  •   
  • add_opinion
  • Publier
    loader
Graphique SILVER
Durée : Période :
Argent (Silver) : Graphique analyse technique Argent (Silver) | XAGUSD | Zone bourse
Membres actifs sur Silver