Connexion
E-mail
Mot de passe
Retenir
Mot de passe oublié ?
Devenir membre gratuitement
Inscription
Inscription
Devenir membre
Inscription gratuite
Devenir client
Découvrez nos services
Paramètres
Paramètres
Cotations dynamiques 
OFFON

Accueil Zonebourse  >  Actions  >  Euronext Paris  >  Société Générale    GLE   FR0000130809

SOCIÉTÉ GÉNÉRALE

(GLE)
  Rapport  
SynthèseCotationsGraphiquesActualitésNotationsAgendaSociétéFinancesConsensusRévisionsDérivésFondsCommunauté 
SynthèseToute l'actualitéCommuniquésPublications officiellesActualités du secteurAnalyses ZonebourseRecommandations des analystes

"Américains accidentels"-Des députés appellent le gouvernement à agir

share with twitter share with LinkedIn share with facebook
share via e-mail
0
15/05/2019 | 18:53

(Rpt mastics)

PARIS, 15 mai (Reuters) - Un rapport parlementaire appelle le gouvernement à passer à l'action contre une loi américaine destinée à lutter contre la fraude fiscale mais exposant les "Américains accidentels" à des effets pervers, notamment des discriminations de la part des établissements financiers.

Du fait de la loi dite "Foreign account tax compliance act" (FATCA) promulguée en 2010 et applicable en France depuis la signature en 2013 d'un accord bilatéral avec Washington, les banques, assurances et entreprises gérant des opérations boursières sont tenues de transmettre au fisc des Etats-Unis des informations sur les revenus et les placements de leurs clients américains, sous peine de pénalités financières importantes.

Craignant d'être la cible de sanctions extraterritoriales de la part des Etats-Unis, de nombreuses banques "choisissent, à titre préventif, de se séparer de clients (concernés) ou d'en refuser de nouveaux", observent les auteurs de ce rapport publié mercredi, les députés Marc Le Fur (Les Républicains, LR) et Laurent Saint-Martin (La République en Marche).

Elles font également preuve d'un "respect exagéré de leurs obligations", qui exposent des citoyens français disposant également, de façon fortuite, de la nationalité américaine, à des obstacles allant "de tracasseries administratives à des cas de véritable discrimination".

Pour les deux députés, les pouvoirs publics doivent remédier à cette situation, tout d'abord en imposant aux banques "de cesser toute discrimination et (...) de ne pas se montrer plus diligentes" que demandé.

Par ailleurs ils estiment que le gouvernement "ne saurait rester sans prendre d'initiatives et doit impérativement entamer de véritables négociations" avec Washington, quitte à dénoncer l'accord FATCA faute d'avancées.

OUVRIR UNE "VÉRITABLE NÉGOCIATION"

"Il faut ouvrir une véritable négociation avec les Etats-Unis et rappeler à l'administration américaine son engagement de fournir des éléments de réciprocité. Cet accord, nous l'avons signé sous réserve de réciprocité", a déclaré Marc Le Fur lors de la présentation du rapport à la commission des Finances de l'Assemblée.

Le président LR de la commission des Finances, Eric Woerth, a quant à lui estimé que "si Donald Trump était européen, il aurait dénoncé le FATCA depuis longtemps parce que justement il n'y a pas réciprocité et il y a surpuissance d'un Etat".

Les "Américains accidentels" - qui seraient plusieurs milliers - sont des Français disposant également de la nationalité américaine, par filiation ou parce qu'ils sont nés sur le territoire des Etats-Unis.

Même s'ils n'ont pas d'attache particulière aux Etats-Unis où ils n'ont parfois résidé que quelques jours dans leur enfance, ces citoyens binationaux sont automatiquement considérés par le fisc américain comme des contribuables imposables sur l'ensemble de leurs revenus mondiaux.

Faute d'avoir déclaré leurs revenus aux Etats-Unis, ils peuvent donc parfois se retrouver en situation irrégulière à l'égard du fisc américain sans même en être conscients.

A l'inverse, la France, comme la quasi-totalité des pays à l'exception des Etats-Unis et de l'Erythrée, fonde les prélèvements sur un critère de résidence.

La situation de ces "Américains accidentels" est d'autant plus complexe que le renoncement à leur nationalité américaine nécessite des démarches longues et coûteuses.

L'Association des Américains accidentels (AAA) qui revendique 700 adhérents, a déposé un recours devant le Conseil d'Etat en octobre 2017 pour demander l'annulation de l'accord FACTA.

Quelque 300 de ses membres ont par ailleurs déposé en mars dernier une plainte contre X pour discrimination contre des établissements bancaires. (Myriam Rivet avec Leigh Thomas, édité par Sophie Louet)

Valeurs citées dans l'article
Varia.DernierVar. 1janv
AXA 0.68%22.305 Cours en temps réel.18.28%
CRÉDIT AGRICOLE 2.00%10.185 Cours en temps réel.8.01%
NATIXIS 1.15%4.739 Cours en temps réel.15.05%
SOCIÉTÉ GÉNÉRALE 0.22%24.655 Cours en temps réel.-11.38%
share with twitter share with LinkedIn share with facebook
share via e-mail
0
Réagir à cet article
Réagir le premier
Publier
loader
Toute l'actualité sur SOCIÉTÉ GÉNÉRALE
23/05SOCIETE GENERALE : Société Générale poursuit son désengagement du charbon
PU
23/05Société Générale renforce ses objectifs de désengagement du charbon
AW
23/05Société générale annonce poursuivre son désengagement du charbon
RE
23/05SOCIÉTÉ GÉNÉRALE : poursuit sa politique contre le charbon
CF
23/05BNP : Jean-Laurent Bonnafé (DG) reconduit comme administrateur
RE
23/05SOCIETE GENERALE : Société Générale lance « LaVilleE+® » pour co-créer la ville ..
PU
23/05ALD : Philippe Heim devient président du conseil d'administration
DJ
22/05EN DIRECT DES MARCHES : Renault, Casino, Société Générale, Neoen, Coheris, JP..
22/05SOCIETE GENERALE : dividende mis en paiement à compter du 14 juin, mandat renouv..
AO
22/05BOURSE DE PARIS : Deux pas en arrière, un pas en avant !
Plus d'actualités
Recommandations des analystes sur SOCIÉTÉ GÉNÉRALE
Plus de recommandations
Données financières (€)
CA 2019 24 663 M
EBIT 2019 6 797 M
Résultat net 2019 3 279 M
Dette 2019 -
Rendement 2019 8,60%
PER 2019 6,37
PER 2020 5,74
Capi. / CA 2019 0,81x
Capi. / CA 2020 0,80x
Capitalisation 19 919 M
Graphique SOCIÉTÉ GÉNÉRALE
Durée : Période :
Société Générale : Graphique analyse technique Société Générale | Zone bourse
Graphique plein écran
Tendances analyse technique SOCIÉTÉ GÉNÉRALE
Court TermeMoyen TermeLong Terme
TendancesBaissièreNeutreBaissière
Evolution du Compte de Résultat
Consensus
Vente
Achat
Recommandation moyenne CONSERVER
Nombre d'Analystes 22
Objectif de cours Moyen 29,9 €
Ecart / Objectif Moyen 21%
Révisions de BNA
Dirigeants
Nom Titre
Frédéric Oudéa Chief Executive Officer & Director
Lorenzo Bini Smaghi Chairman
Philippe Amestoy Head-Operations & Transformation
William Kadouch-Chassaing Group Chief Financial Officer
Carlos Goncalves Head-Global Technology Services
Secteur et Concurrence
Var. 1janvCapitalisation (M$)
SOCIÉTÉ GÉNÉRALE-11.38%22 314
JP MORGAN CHASE & COMPANY11.29%355 896
INDUSTRIAL AND COMMERCIAL BANK OF CHINA7.75%284 965
BANK OF AMERICA12.66%267 941
CHINA CONSTRUCTION BANK CORPORATION10.05%216 834
WELLS FARGO-1.13%207 504