Connexion
E-mail
Mot de passe
Retenir
Mot de passe oublié ?
Devenir membre gratuitement
Inscription
Inscription
Devenir membre
Inscription gratuite
Devenir client
Découvrez nos services
Paramètres
Paramètres
Cotations dynamiques 
OFFON

Accueil Zonebourse  >  Actions  >  Euronext Paris  >  Société Générale    GLE   FR0000130809

SOCIÉTÉ GÉNÉRALE

(GLE)
  Rapport  
SynthèseCotationsGraphiquesActualitésNotationsAgendaSociétéFinancesConsensusRévisionsDérivésFondsCommunauté 
SynthèseToute l'actualitéCommuniquésPublications officiellesActualités du secteurAnalyses ZonebourseRecommandations des analystes

Les banques en ligne et néobanques peinent à être rentables

share with twitter share with LinkedIn share with facebook
share via e-mail
0
10/10/2018 | 17:28
LES BANQUES EN LIGNE ET NÉOBANQUES PEINENT À ÊTRE RENTABLES

PARIS (Reuters) - Les nouveaux acteurs bancaires, à savoir les banques en ligne et les néobanques, peinent pour la plupart à être rentables en raison des dépenses d'investissement et de marketing et de revenus structurellement faibles, indique mercredi l'Autorité de contrôle prudentiel et de résolution (Acpr).

Dans une étude réalisée auprès de douze établissements bancaires et pour le seul marché français, le superviseur bancaire note que ces banques en ligne et néobanques comme Orange Bank, l'allemand N26 Bank, le britannique Revolut ou encore Compte Nickel (BNP Paribas) et Boursorama (Société générale), sont parvenus à s'imposer dans le paysage bancaire français et qu'elles contribuent à dynamiser l'innovation.

Selon l'Acpr, 6,5% des Français sont aujourd'hui clients de ces nouveaux acteurs bancaires et, surtout, un tiers des conquêtes de nouveaux clients ont été réalisées par ce type d'acteurs l'an dernier.

Reste que des facteurs comme le profil de leurs clients - jeunes, aisées et déjà bancarisés - et les dépenses commerciales, avec par exemple les primes de bienvenue, pèsent sur la rentabilité de leur modèle.

"Sauf quelques rares exceptions, ces nouveaux acteurs ne sont pas parvenus à dégager des résultats positifs en 2017", souligne le régulateur.

"Bien que leur clientèle soit en moyenne plus aisée et plus urbaine, celle-ci est encore plus jeune et compte davantage de clients inactifs et moins de clients en banque principale."

Pour l'Acpr, cette clientèle se révèle "moins profitable" que celle des réseaux bancaires classiques.

La moitié des établissements interrogés dans le cadre de l'étude déclare viser une rentabilité à fin 2020 mais l'Acpr met en doute leur capacité à atteindre cet objectif.

"Si les acteurs sondés (...) ambitionnent un total de 13,3 millions de clients à fin 2020, aucun élément ne laisse présager une croissance du marché français", analyse l'Acpr.

"La population française est déjà fortement bancarisée, la croissance démographique reste faible et l'hypothèse d'une augmentation structurelle de la multi-bancarisation reste débattue", insiste le superviseur qui n'exclut pas pour autant que ces néobanques puissent venir bouleverser les positions acquises par les banques traditionnelles.

(Matthieu Protard, édité par Jean-Michel Bélot)

Valeurs citées dans l'article
Varia.DernierVar. 1janv
BNP PARIBAS -1.79%48.11 Cours en temps réel.21.87%
CRÉDIT AGRICOLE -2.45%12.165 Cours en temps réel.29.00%
NATIXIS -0.91%5.2 Cours en temps réel.26.24%
ORANGE -0.96%14.485 Cours en temps réel.2.33%
SOCIÉTÉ GÉNÉRALE -2.55%28.275 Cours en temps réel.1.64%
share with twitter share with LinkedIn share with facebook
share via e-mail
0
Réagir à cet article
Réagir
Publier
loader
n31410
Le 10/10/2018 17:44
arrow option
et oui a vouloir jouer sur tous les tableaux!!!!! et penser que l on va prendre des clients aux big banques !!!!!!il n y a pas de marge de manoeuvre ds des structures sans prises de profit sur les clients!!!!ignard
  
  
Toute l'actualité sur SOCIÉTÉ GÉNÉRALE
23/04SOCIETE GENERALE : émet la 1ère obligation sécurisée sous forme de security toke..
AO
23/04SOCIETE GENERALE : plus forte baisse du CAC 40 à la mi-séance du mardi 23 avril ..
AO
23/04SOCIÉTÉ GÉNÉRALE SFH : émission de 100 ME d'obligations
CF
19/04Blocages à La Défense contre la "République des pollueurs"
AW
19/04SOCIETE GENERALE : Réaction de Société Générale aux actions de blocage des tours..
PU
18/04SOCIETE GENERALE : we.trade accessible pour tous les clients Société Générale
PU
17/04Point marchés-L'Europe à des plus hauts, soutenue par la croissance chinoise
RE
17/04SOCIÉTÉ GÉNÉRALE : Mise à disposition ou consultation des informations relatives..
GL
17/04Plus de 800 millions d'euros de dons pour la reconstruction de Notre-Dame
AW
16/04Bank of America publie des résultats mitigés
RE
Plus d'actualités
Recommandations des analystes sur SOCIÉTÉ GÉNÉRALE
Plus de recommandations
Données financières (€)
CA 2019 24 874 M
EBIT 2019 7 023 M
Résultat net 2019 3 441 M
Dette 2019 -
Rendement 2019 7,68%
PER 2019 6,98
PER 2020 6,50
Capi. / CA 2019 0,92x
Capi. / CA 2020 0,90x
Capitalisation 22 844 M
Graphique SOCIÉTÉ GÉNÉRALE
Durée : Période :
Société Générale : Graphique analyse technique Société Générale | Zone bourse
Graphique plein écran
Tendances analyse technique SOCIÉTÉ GÉNÉRALE
Court TermeMoyen TermeLong Terme
TendancesHaussièreNeutreBaissière
Evolution du Compte de Résultat
Consensus
Vente
Achat
Recommandation moyenne CONSERVER
Nombre d'Analystes 22
Objectif de cours Moyen 30,9 €
Ecart / Objectif Moyen 9,3%
Révisions de BNA
Dirigeants
Nom Titre
Frédéric Oudéa Chief Executive Officer & Director
Lorenzo Bini Smaghi Chairman
Philippe Amestoy Head-Operations & Transformation
William Kadouch-Chassaing Group Chief Financial Officer
Carlos Goncalves Head-Global Technology Services
Secteur et Concurrence
Var. 1janvCapitalisation (M$)
SOCIÉTÉ GÉNÉRALE1.64%25 619
JP MORGAN CHASE & COMPANY16.37%368 957
INDUSTRIAL AND COMMERCIAL BANK OF CHINA10.21%300 440
BANK OF AMERICA22.04%287 530
CHINA CONSTRUCTION BANK CORPORATION15.70%241 837
WELLS FARGO2.76%214 653