Connexion
E-mail
Mot de passe
Retenir
Mot de passe oublié ?
Devenir membre gratuitement
Inscription
Inscription
Devenir membre
Inscription gratuite
Devenir client
Découvrez nos services
Paramètres
Paramètres
Cotations dynamiques 
OFFON

Accueil Zonebourse  >  Actions  >  Nyse  >  The New York Times Company    NYT

THE NEW YORK TIMES COMPANY

(NYT)
  Rapport  
SynthèseCotationsGraphiquesActualitésAgendaSociétéFinancesConsensusRévisionsDérivésFondsCommunauté 
SynthèseToute l'actualitéCommuniquésPublications officiellesActualités du secteurRecommandations des analystes

WeWork: les employés réclament la fin des pratiques corrompues de leur

share with twitter share with LinkedIn share with facebook
share via e-mail
0
09/11/2019 | 00:09

management

NEW YORK (awp/afp) - "Nous ne sommes pas les Adam Neumann de ce monde" clament 150 employés de l'entreprise de "co-working" WeWork, en plein sauvetage par son actionnaire japonais SoftBank Group, dans une lettre adressée à leurs dirigeants mardi et obtenue par l'AFP vendredi.

Le syndicat nouvellement créé - la WeWorkers Coalition - fait référence à l'extravagant patron déchu de WeWork, Adam Neumann, connu pour ses dépenses luxueuses et diverses frasques qui ont fini par lasser les milieux d'affaires et de nombreux employés.

WeWork, qui devait entrer en Bourse cet automne, s'est en fait retrouvée au bord de la faillite et a prévu de supprimer des milliers d'emplois.

La lettre demande des conditions "justes et raisonnables" pour les personnes remerciées, et que ceux qui restent puissent "avoir leur mot à dire dans les décisions futures". "Nous avons vu ce qui se passe quand les dirigeants prennent des décisions tandis que les employés n'ont pas de voix", écrivent les employés.

"Nous sommes une main-d'oeuvre diverse, avec des loyers à payer, des familles à soutenir et des enfants à élever", se définissent les signataires.

Ils réclament plus de transparence, des dirigeants qui prennent leurs responsabilités, et la fin des "procédures d'arbitrage qui retirent aux employés leurs droits à mener des actions en justice contre l'entreprise".

Ils évoquent aussi des accusations de harcèlement sexuel au sein de la société, qui "doivent être prises au sérieux".

WeWork gère plus de 500 sites répartis dans une trentaine de pays, et emploie 12.500 salariés.

M. "Neumann est parti avec des indemnités d'1,7 milliard de dollars y compris 46 millions de +frais de consultation+ (plus que les rémunérations totales de tous les dirigeants d'entreprises cotées, sauf neuf, au Etats-Unis en 2018)", rappelle la lettre, publiée vendredi par le quotidien américain The New York Times.

Le plan de SoftBank implique le départ définitif des instances dirigeantes de l'ancien PDG, qui ne conservera plus qu'une petite participation au capital et un titre symbolique d'observateur.

"Nous ne voulons pas être définis par les scandales, la corruption et la cupidité qui sont apparus au plus haut niveau de l'entreprise", ajoutent les signataires.

"Nous avons reçu une réponse du management jeudi soir, mais qui ne manifestait pas une volonté de nous rencontrer", précise le syndicat à l'AFP.

La société avait pour 2,5 milliards de dollars de trésorerie au 30 juin mais les coûts de construction et d'autres dépenses ont aspiré cet argent, selon des sources bancaires.

Les interrogations se sont en outre multipliées sur sa capacité à gagner de l'argent et à faire face au ralentissement économique mondial, l'immobilier étant souvent l'un des premiers secteurs touchés.

juj/la

Valeurs citées dans l'article
Varia.DernierVar. 1janv
SOFTBANK GROUP CORP. -1.01%4300 Cours en clôture.-38.62%
THE NEW YORK TIMES COMPANY 0.71%31.19 Cours en différé.38.94%
share with twitter share with LinkedIn share with facebook
share via e-mail
0
Réagir à cet article
Réagir le premier
Publier
loader
Toute l'actualité sur THE NEW YORK TIMES COMPANY
09/11WEWORK : les employés réclament la fin des pratiques corrompues de leur
AW
07/11Alphabet enquête sur la gestion du harcèlement sexuel chez Google
AW
06/11BOURSE DE WALL STREET : Les valeurs à suivre à Wall Street
RE
05/11"Fake News !" Les bibliothèques d'un comté de Floride privées d'abonnement nu..
RE
01/11Enquête fédérale aux Etats-Unis sur le rachat de TikTok
AW
31/10Vers la fermeture de la plupart des prestigieux magasins Barneys aux Etats-Un..
AW
29/10GM, Toyota et Fiat Chrysler aux côtés de Trump sur la pollution automobile
AW
26/10Google peine sur la question de la transparence avec ses employés
AW
17/10La pharma face à la justice aux USA pour la crise des opiacés
AW
15/10Francfort espère un accord sur le Brexit (Dax: +0,57%)
AW
Plus d'actualités
Recommandations des analystes sur THE NEW YORK TIMES COMPANY
Plus de recommandations
Données financières (USD)
CA 2019 1 803 M
EBIT 2019 176 M
Résultat net 2019 -
Trésorerie 2019 135 M
Rendement 2019 0,65%
PER 2019 -
PER 2020 -
VE / CA2019 2,75x
VE / CA2020 2,53x
Capitalisation 5 095 M
Graphique THE NEW YORK TIMES COMPANY
Durée : Période :
The New York Times Company : Graphique analyse technique The New York Times Company | Zone bourse
Graphique plein écran
Tendances analyse technique THE NEW YORK TIMES COMPANY
Court TermeMoyen TermeLong Terme
TendancesHaussièreNeutreHaussière
Evolution du Compte de Résultat
Consensus
Vente
Achat
Recommandation moyenne CONSERVER
Nombre d'Analystes 6
Objectif de cours Moyen 29,90  $
Dernier Cours de Cloture 30,69  $
Ecart / Objectif Haut 20,6%
Ecart / Objectif Moyen -2,57%
Ecart / Objectif Bas -41,3%
Révisions de BNA
Dirigeants
Nom Titre
Mark J. T. Thompson President, Chief Executive Officer & Director
Arthur O. Sulzberger Non-Executive Chairman
Meredith Kopit Levien Executive VP, Chief Operating & Revenue Officer
Roland A. Caputo Chief Financial Officer & Executive Vice President
Nicholas Rockwell Chief Technology Officer & Executive VP
Secteur et Concurrence
Var. 1janvCapitalisation (M$)
THE NEW YORK TIMES COMPANY38.94%5 095
INFORMA PLC28.66%12 825
NEWS CORPORATION15.86%8 057
AXEL SPRINGER SE29.00%7 645
PEARSON PLC-25.92%7 074
SCHIBSTED11.76%6 365