Connexion
E-mail
Mot de passe
Retenir
Mot de passe oublié ?
Devenir membre gratuitement
Inscription
Inscription
Devenir membre
Inscription gratuite
Devenir client
Découvrez nos services
Paramètres
Paramètres
Cotations dynamiques 
OFFON

Accueil Zonebourse  >  Actions  >  London Stock Exchange  >  The Royal Bank of Scotland Group plc    RBS   GB00B7T77214

THE ROYAL BANK OF SCOTLAND GROUP PLC

(RBS)
  Rapport
SynthèseCotationsGraphiquesActualitésNotationsAgendaSociétéFinancesConsensusRévisionsDérivésFondsCommunauté 
SynthèseToute l'actualitéCommuniquésPublications officiellesActualités du secteurRecommandations des analystes

Andrew Bailey, un profil de banquier central terni par les scandales

share with twitter share with LinkedIn share with facebook
share via e-mail
15/03/2020 | 04:01

LONDRES (awp/afp) - Choix de la continuité, Andrew Bailey, qui prend lundi les rênes de la Banque d'Angleterre, a un profil type de banquier central mais son bilan controversé à la tête du gendarme financier de la City suscite la méfiance.

Lorsque l'ancien ministre des Finances Sajid Javid, qui a depuis démissionné avec fracas, a nommé en décembre Andrew Bailey pour succéder à Mark Carney aux commandes de la Banque d'Angleterre, ce choix n'a pas réellement surpris les observateurs.

Malgré l'abondance de bons candidats, M. Javid a indiqué n'avoir eu "aucune hésitation" à choisir cet homme du sérail, face à des profils plus diversifiés et notamment féminins, jugeant que M. Bailey était "la bonne personne pour mener la Banque pendant que nous forgeons notre avenir hors de l'UE".

"Andrew Bailey peut être considéré comme un +insider+ (homme du sérail, ndlr) avec une expérience à l'extérieur", a souligné Paul Dales, analyste pour Capital Economics.

A presque 61 ans, ce natif de Leicester au Royaume-Uni, diplômé d'un doctorat de Queen's College à Cambridge, a commencé comme chercheur à la London School of Economics - où sa femme Cheryl Schonhardt-Bailey est professeure de sciences politiques - avant d'entrer en 1985 à la BoE, où il a passé l'essentiel de sa carrière.

Rapport au vitriol

Père de deux enfants, ce brun au visage rond portant des lunettes métalliques a joué un rôle clé pendant la crise financière de 2008, lorsqu'il était responsable des opérations spéciales de l'institut monétaire, agissant notamment pour le sauvetage sur deniers publics de la Royal Bank of Scotland.

Il a raconté au Financial Times que le trésorier de RBS était venu le voir dans un état de grande fébrilité en 2008, au pic de la crise, pour lui lancer: "+J'ai besoin de 25 milliards de livres aujourd'hui. Tu peux faire ça ?+ J'ai dit oui".

En 2016, il quitte l'institution pour rejoindre la FCA, le gendarme financier de la City, un poste pour lequel on est venu le chercher, a-t-il rappelé au début du mois devant des parlementaires l'attaquant sur son bilan.

Cela a été une fonction "très difficile", a-t-il reconnu avant de préciser qu'il ne regrettait pas de l'avoir acceptée.

Sous son mandat, la FCA a pâti de plusieurs scandales financiers ayant entaché sa réputation, notamment la chute du fonds de l'ex-investisseur vedette Neil Woodford ou la faillite de London Capital & Finance, qui vendait des obligations à haut rendement mais qui se sont révélées très risquées.

Fin février, et alors que le régulateur a dû reconnaître la publication par erreur d'informations confidentielles de consommateurs, la militante Gina Miller, partisane d'une plus grande transparence dans la finance, a publié un rapport au vitriol sur le bilan d'Andrew Bailey à la tête du régulateur financier.

Son mandat "a été marqué par un cocktail toxique de négligence, d'incompétence et d'indifférence" et "sous sa direction, des centaines de milliers de Britanniques ont perdu de l'argent", a-t-elle écrit en demandant au ministre des Finances de revoir son choix.

Andrew Bailey a été malgré tout approuvé par la commission du Trésor du Parlement qui a jugé qu'il avait "la compétence professionnelle et l'indépendance personnelle" requise.

Mais la commission "a également relevé de nombreuses insuffisances concernant la performance de la FCA avant et pendant son mandat", a souligné Mel Stride, son président.

ktr/ved/pcm/ybl

share with twitter share with LinkedIn share with facebook
share via e-mail
Réagir à cet article
Réagir le premier
Publier
loader
Toute l'actualité sur THE ROYAL BANK OF SCOTLAND
04/05ROYAL BANK OF SCOTLAND GROUP : JP Morgan maintient sa recommandation à l'achat
ZD
01/05La pandémie plombe le bénéfice net de la banque RBS
AW
01/05La pandémie plombe le bénéfice net de Royal Bank of Scotland
AW
22/04Credit Suisse accusé aux Etats-Unis de manipuler le marché des obligations
AW
09/04RBS : Crédit Suisse maintient son conseil
CF
07/04Europcar proche d'un accord avec des banques sur son sauvetage-sces
RE
01/04COVID-19 : les banques britanniques annulent leurs dividendes
AW
01/04Les banques britanniques suspendent les dividendes et les rachats d'actions
AO
01/04Les banques britanniques chutent après avoir renoncé aux dividendes
RE
01/04COVID-19 : les banques britanniques annulent leurs dividendes
AW
Plus d'actualités
Recommandations des analystes sur THE ROYAL BANK OF SCOTLAND
Plus de recommandations
Données financières
CA 2020 10 948 M 13 492 M 12 176 M
Résultat net 2020 -576 M -710 M -641 M
Dette nette 2020 - - -
PER 2020 -81,9x
Rendement 2020 4,79%
Capitalisation 14 257 M 17 561 M 15 857 M
VE / CA 2019
Capi. / CA 2020 1,30x
Nbr Employés 63 200
Flottant 37,8%
Graphique THE ROYAL BANK OF SCOTLAND GROUP PLC
Durée : Période :
The Royal Bank of Scotland Group plc : Graphique analyse technique The Royal Bank of Scotland Group plc | Zone bourse
Graphique plein écran
Tendances analyse technique THE ROYAL BANK OF SCOTLAND
Court TermeMoyen TermeLong Terme
TendancesNeutreBaissièreBaissière
Evolution du Compte de Résultat
Consensus
Vente
Achat
Recommandation moyenne ACCUMULER
Nombre d'Analystes 23
Objectif de cours Moyen 167,69 GBp
Dernier Cours de Cloture 118,05 GBp
Ecart / Objectif Haut 241%
Ecart / Objectif Moyen 42,1%
Ecart / Objectif Bas -29,5%
Révisions de BNA
Dirigeants
Nom Titre
Alison Marie Rose-Slade Chief Executive Officer & Director
Howard John Davies Chairman
Katie Murray Chief Financial Officer & Executive Director
Sheila Valerie Noakes Independent Non-Executive Director
Robert Andrew Joseph Gillespie Independent Non-Executive Director
Secteur et Concurrence