Connexion
E-mail
Mot de passe
Retenir
Mot de passe oublié ?
Devenir membre gratuitement
Inscription
Inscription
Devenir membre
Inscription gratuite
Devenir client
Découvrez nos services
Paramètres
Paramètres
Cotations dynamiques 
OFFON

Accueil Zonebourse  >  Actions  >  Euronext Paris  >  Total    FP   FR0000120271

TOTAL (FP)
Mes dernières consult.
Top consult.
  Rapport  
SynthèseCotationsGraphiquesActualitésNotationsAgendaSociétéFinancesConsensusRévisionsDérivésFondsCommunauté 
SynthèseToute l'actualitéCommuniquésPublications officiellesActualités du secteurAnalyses ZonebourseRecommandations des analystes

Total : La question du carburant continue de rythmer l'itinérance de Macron

share with twitter share with LinkedIn share with facebook
share via e-mail
0
08/11/2018 | 18:22

* Le chef de l'Etat pris à partie par un syndicaliste Renault

* La filière carburants s'engage à répercuter la baisse des cours (Actualisé avec fin de la réunion à Bercy et autres déclarations)

par Marine Pennetier

MAUBEUGE, Nord, 8 novembre (Reuters) - "Monsieur Macron vous n'êtes pas le bienvenu ici" : au cinquième jour de son itinérance mémorielle cent ans après la fin de la Première Guerre mondiale, le chef de l'Etat a une nouvelle fois été interpellé jeudi sur la question du carburant et du pouvoir d'achat.

Après avoir été pris à partie à Verdun et à Charleville-Mézières par des habitants, parfois de manière virulente, Emmanuel Macron a été hélé dans la matinée par un syndicaliste Sud de l'usine de Maubeuge (Nord) de Renault, où le PDG Carlos Ghosn a annoncé un investissement de 400 millions d'euros.

"Vous prenez dans la poche des ouvriers aujourd'hui M. Macron, ce que M. Ghosn nous donne d'une main vous allez le reprendre dans notre poche", a lancé Samuel Beauvois au chef de l'Etat au moment où ce dernier entamait un discours devant les salariés, en présence du PDG et de plusieurs ministres. Le salarié a évoqué notamment la question du prix du carburant, avant d'être interrompu par les huées de certains de ses collègues.

"Venez là, je vous écoute donc il faut que vous ayez la courtoisie de m'écouter", a répondu Emmanuel Macron. "On n'est pas là pour faire le show, on est là pour essayer de réussir."

"On réussit sans vous!", a rétorqué Samuel Beauvois, avant de réagir un peu plus tard aux annonces d'investissements et d'emplois : "ce n'est pas grâce à vous monsieur Macron".

"Vous êtes ridicule là monsieur", a répliqué le chef de l'Etat, avant de défendre longuement la politique menée par l'exécutif depuis le début du quinquennat, citant entre autres la baisse des cotisations sociales et salariales et de la taxe d'habitation.

Cette prise à partie est la dernière en date pour le chef de l'Etat, qui a été interpellé à plusieurs reprises depuis dimanche et le début de son "itinérance mémorielle" dans l'est et le nord de la France.

LES ACTEURS DU CARBURANT S'ENGAGENT

La contestation s'est cristallisée ces dernières semaines autour de la décision du gouvernement d'augmenter graduellement les taxes sur les carburants, une mesure qui se traduira par une hausse de 6,5 centimes par litre de diesel et 2,9 centimes pour l'essence au 1er janvier 2019. Une mobilisation nationale est prévue le 17 novembre.

Pour conjurer la polémique sur les tarifs des carburants, tirés vers le haut par les cours du pétrole et dans une moindre mesure par la fiscalité, Emmanuel Macron a avancé plusieurs pistes cette semaine, comme celle de généraliser l'aide mensuelle de 20 euros mise en place dans les Hauts-de-France.

Lors d'une réunion à Bercy ce jeudi, les acteurs de la filière du carburant se sont engagés à faire le nécessaire pour que les consommateurs ressentent au plus vite la baisse actuelle des cours mondiaux du pétrole..

Depuis plusieurs semaines, l'exécutif insiste sur le fait que l'augmentation du prix du carburant est essentiellement liée aux cours mondiaux.

"Ce n'est pas le gouvernement qui prend dans la poche", a une nouvelle fois martelé Emmanuel Macron à Maubeuge, en réaffirmant l'intention du gouvernement d'accompagner les régions qui mettent en place des mesures d'aide.

"On va les accompagner, on commence à le faire dès cette année en défiscalisant l'aide qui est apportée et j'ai demandé au gouvernement et au Parlement d'aller beaucoup plus loin et d'aider les travailleurs qui ont ces déplacements à faire, pour qu'ils ne payent pas les conséquences" de la hausse des cours, a-t-il dit.

Quelques minutes après son discours à l'usine Renault, le chef de l'Etat est revenu devant des journalistes sur les interpellations de citoyens qui rythment son déplacement qui s'achèvera dimanche sous l'arc de Triomphe à Paris.

"Je n'ai jamais été à me protéger, à calfeutrer les choses, à être derrière les services d'ordre", a-t-il dit. L'itinérance, "c'est un vrai bonheur, je suis très heureux".

"Notre pays est depuis des décennies dans cette situation, moi je veux l'en sortir. J'ai été élu face au Front national il y a 15 mois, j'ai été élu dans une crise profonde, je ne vais pas rester comme on a toujours fait ou me réfugier derrière les discours convenus", a-t-il ajouté. "Je n'ai jamais pensé que c'était facile, j'ai été élu en me faisant secouer et ça continuera jusqu'au bout." (avec Myriam Rivet à Paris, édité par Jean-Baptiste Vey)

share with twitter share with LinkedIn share with facebook
share via e-mail
0
Réagir à cet article
Réagir le premier
Publier
loader
Toute l'actualité sur TOTAL
17/11"GILETS JAUNES" : des hypermarchés et des stations-service touchés
AW
16/11TOTAL : investit dans le GNL en Papouasie-Nouvelle-Guinée
AO
16/11TOTAL : protocole d'accord avec la Papouasie-Nouvelle-Guinée sur le projet Papua..
DJ
16/11TOTAL : signe un protocole d'accord avec l'État de Papouasie-Nouvelle-Guinée sur..
PU
16/11TOTAL : protocole d'accord pour le projet Papua LNG
CF
16/11TOTAL : Accord en Papouasie-Nouvelle-Guinée sur le projet Papua LNG
RE
15/11TOTAL : profite d'une analyse positive d'UBS
CF
15/11TOTAL : Aramco cherche 5 milliards de dollars de financement pour son projet ave..
RE
15/11TOTAL : UBS confirme son conseil d'achat
CF
15/11CAC40 : Plus c'est gros, plus c'est bon ?
Plus d'actualités
Recommandations des analystes sur TOTAL
Plus de recommandations
Données financières ($)
CA 2018 213 Mrd
EBIT 2018 21 230 M
Résultat net 2018 14 496 M
Dette 2018 24 703 M
Rendement 2018 5,27%
PER 2018 10,30
PER 2019 8,87
VE / CA 2018 0,83x
VE / CA 2019 0,77x
Capitalisation 152 Mrd
Graphique TOTAL
Durée : Période :
Total : Graphique analyse technique Total | Zone bourse
Graphique plein écran
Tendances analyse technique TOTAL
Court TermeMoyen TermeLong Terme
TendancesBaissièreBaissièreNeutre
Evolution du Compte de Résultat
Consensus
Vente
Achat
Recommandation moyenne ACCUMULER
Nombre d'Analystes 29
Objectif de cours Moyen 71,3 $
Ecart / Objectif Moyen 26%
Révisions de BNA
Dirigeants
Nom Titre
Patrick Pouyanné Chairman & Chief Executive Officer
Patrick de la Chevardière Chief Financial Officer
Jean-François Minster Senior Vice President-Scientific Development
Marie-Noelle Semeria Group Chief Technology Officer & Senior VP
Patrick Artus Independent Director
Secteur et Concurrence
Var. 1janvCapitalisation (M$)
TOTAL8.58%151 929
ROYAL DUTCH SHELL-2.47%256 207
PETROCHINA COMPANY-2.84%198 804
PETROLEO BRASILEIRO SA PETROBRAS61.28%94 499
EQUINOR19.12%82 092
NK ROSNEFT' PAO--.--%67 656