Connexion
E-mail
Mot de passe
Retenir
Mot de passe oublié ?
Devenir membre gratuitement
Inscription
Inscription
Devenir membre
Inscription gratuite
Devenir client
Découvrez nos services
Paramètres
Paramètres
Cotations dynamiques 
OFFON

Accueil Zonebourse  >  Actions  >  Nyse  >  Twitter    TWTR

TWITTER

(TWTR)
  Rapport
SynthèseCotationsGraphiquesActualitésNotationsAgendaSociétéFinancesConsensusRévisionsDérivésFondsCommunauté 
SynthèseToute l'actualitéCommuniquésPublications officiellesActualités du secteurAnalyses ZonebourseRecommandations des analystes

Au Nigeria, difficile d'arrêter de travailler et de se confiner

share with twitter share with LinkedIn share with facebook
share via e-mail
28/03/2020 | 11:14

Revoici avec slugs et byline modifiés

LAGOS (awp/afp) - Les marchés d'habitude surpeuplés sont presque vides, et les rues impraticables à cause des bouchons sont incroyablement libres: Lagos, mégalopole tentaculaire de 20 millions d'habitants, se met à l'heure du confinement.

A travers le monde, les règles de distance sociale sont difficiles à adopter, mais à Lagos, capitale économique du Nigeria, et ville la plus peuplée d'Afrique, cela relève d'un défi titanesque.

Les autorités, qui laissaient planer le doute sur un confinement total obligatoire, ne l'ont finalement pas imposé.

Mais, pour l'instant, de simples conseils de rester chez soi, et la fermeture d'écoles, de lieux publics, des bars et des marchés non-alimentaires ont vidé les rues, dans la mesure du possible.

Rotimi Oyedepo, vendeur de produits chimiques dans un marché de Lagos Island, a dû fermer son échoppe sur ordre de la police.

"Ca ne va pas être facile, mais qu'est-ce qu'on peut y faire?", lance ce père de quatre enfants, assis devant son petit magasin.

Dans ce pays, où plus de la moitié de la population vit sous le seuil de l'extrême pauvreté, on ne peut pas se permettre de ne pas travailler.

"Je n'ai pas assez d'argent pour arrêter de travailler plus d'une semaine", explique M. Oyedepo.

"D'ici lundi, mardi, dans quelques jours, tout le monde va ressortir de chez lui et faire ce qu'il à faire pour survivre", prédit-il.

'Je supplie Dieu'

Samedi matin, le Nigeria ne comptait que 70 cas, mais le nombre de tests est insuffisant et le gouvernement a annoncé une possible "explosion" du nombre de cas.

Les autorités ont fermé les aéroports internationaux et les frontières pour tenter de stopper la propagation du coronavirus.

La grande majorité des vols locaux ont été annulés, les trains sont à l'arrêt, et de nombreux Etats se sont isolés.

Mais convaincre près de 200 millions de personnes de rester à la maison et de limiter ses déplacements n'est pas toujours facile.

Dauda Ali, 24 ans, avait besoin de sortir de chez lui et de prendre les transports en commun pour retrouver un ami qui a accepté de lui donner un peu d'argent.

"Je vends du matériel de construction, mais comme le gouvernement a imposé la fermeture des marchés, ce n'est pas facile de nourrir ma famille", explique-t-il à l'AFP.

"Le gouvernement doit nous aider, on ne peut rien faire pendant la mise en place de ces restrictions", plaide-t-il.

Le gouverneur de Lagos a promis une aide aux plus 200.000 foyers les plus vulnérables, et une aide alimentaire aux démunis.

"S'il vous plaît, restez à la maison avec ceux que vous aimez. Nous faisons ce qu'il y a de mieux pour vous", écrivait le gouverneur sur Twitter.

Mais bientôt les revenus de l'Etat ne suffiront plus. Le premier producteur de pétrole du continent, qui tire 90% de son budget des revenus de l'or noir, est frappé de plein fouet par la chute du prix du baril et a du diminuer ses prévisions budgétaires de moitié.

D'autre part, l'inflation augmente. Les fournisseurs ne parviennent pas à suivre la cadence. "Ils ne viennent plus et les clients eux, achètent beaucoup pour faire des stocks", explique Ismail Yahaya, un vendeur de fruits.

"Je supplie Dieu qu'il arrête ce virus. Ce n'est vraiment pas bon pour le business".

'Service squelettique'

Dans la capitale fédérale du pays, à Abuja, la politique s'est arrêtée.

Le Parlement a été fermé et les fonctionnaires ont reçu l'ordre de rester chez eux. "Le service est très squelettique", expliquait l'un d'eux, ne souhaitant pas être nommé.

"C'est vraiment bizarre ce qu'il arrive, et un grand souci pour tout le monde. Cette situation instille de la peur chez les Nigérians sur leur lieu de travail", confie-t-il.

Maintenir un service d'Etat avec des employés qui doivent travailler de la maison n'est tout simplement pas faisable pour beaucoup.

Au Nigeria, les coupures d'électricité sont fréquentes et durent parfois plusieurs jours.

"Nous vivons des temps difficiles", reconnaît Tony Ogunleye, porte-parole du ministère des Transports d'Abuja.

"Mais les temps difficiles requièrent des décisions difficiles, et tout le monde devra faire avec, pour un temps, qui je pense ne devrait pas durer trop longtemps."

bur-del/spb/lpt/sba

share with twitter share with LinkedIn share with facebook
share via e-mail
Réagir à cet article
Réagir le premier
Publier
loader
Toute l'actualité sur TWITTER
24/05Décès de l'économiste italien Alberto Alesina, théoricien de l'austérité
AW
24/05Clubhouse anime les soirées virtuelles des geeks de la Silicon Valley
AW
17/05Un bon bol d'air après deux mois de confinement en France
AW
16/05La pandémie fait vaciller les grandes tours de bureaux
AW
12/05Twitter durcit ses règles contre la désinformation liée au virus
AW
10/05La Russie annonce la destruction d'un réservoir de fusée en orbite autour de ..
AW
09/05CORONAVIRUS : le point sur la pandémie dans le monde
AW
02/05Le Brésil confiant dans le maintien de ses exportations de soja vers la Chine
AW
02/05Le créateur de "The Wire" prépare une nouvelle série se passant à Baltimore
AW
01/05Des employés d'Amazon dénoncent à nouveau le manque de protection face à la
AW
Plus d'actualités
Recommandations des analystes sur TWITTER
Plus de recommandations
Données financières (USD)
CA 2020 3 279 M
EBIT 2020 -87,3 M
Résultat net 2020 -127 M
Trésorerie 2020 4 468 M
Rendement 2020 -
PER 2020 -225x
PER 2021 228x
VE / CA2020 6,43x
VE / CA2021 5,19x
Capitalisation 25 546 M
Graphique TWITTER
Durée : Période :
Twitter : Graphique analyse technique Twitter | Zone bourse
Graphique plein écran
Tendances analyse technique TWITTER
Court TermeMoyen TermeLong Terme
TendancesHaussièreNeutreNeutre
Evolution du Compte de Résultat
Consensus
Vente
Achat
Recommandation moyenne CONSERVER
Nombre d'Analystes 43
Objectif de cours Moyen 30,05 $
Dernier Cours de Cloture 32,62 $
Ecart / Objectif Haut 22,6%
Ecart / Objectif Moyen -7,87%
Ecart / Objectif Bas -41,8%
Révisions de BNA
Dirigeants
Nom Titre
Jack Dorsey Chief Executive Officer & Director
Omid R. Kordestani Executive Chairman
Ned D. Segal Chief Financial Officer
Parag Agrawal Chief Technology Officer
Dantley Davis Head-Research & Design
Secteur et Concurrence
Var. 1janvCapitalisation (M$)
TWITTER1.78%25 546
FACEBOOK14.45%669 283
MATCH GROUP, INC.3.43%24 132
LINE CORPORATION0.19%11 959
SINA CORPORATION-24.78%1 964
NEW WORK SE-7.71%1 650