Connexion
E-mail
Mot de passe
Retenir
Mot de passe oublié ?
Devenir membre gratuitement
Inscription
Inscription
Devenir membre
Inscription gratuite
Devenir client
Découvrez nos services
Paramètres
Paramètres
Cotations dynamiques 
OFFON

Accueil Zonebourse  >  Actions  >  Nyse  >  Twitter    TWTR

TWITTER

(TWTR)
  Rapport
SynthèseCotationsGraphiquesActualitésNotationsAgendaSociétéFinancesConsensusRévisionsDérivésFondsCommunauté 
SynthèseToute l'actualitéCommuniquésPublications officiellesActualités du secteurAnalyses ZonebourseRecommandations des analystes

Le Liban dans l'inconnu, après un mois de contestation populaire

share with twitter share with LinkedIn share with facebook
share via e-mail
0
17/11/2019 | 11:04

mots clés complétés

BEYROUTH (awp/afp) - De nouveaux rassemblements massifs sont attendus dimanche au Liban, où la contestation contre le pouvoir marque son premier mois sans solution politique en vue, au lendemain du renoncement d'un ex-ministre au poste de chef de gouvernement face à l'hostilité de la rue.

Le pays vit depuis le 17 octobre au rythme d'un mouvement inédit contre une classe dirigeante quasi inchangée depuis des décennies, jugée corrompue et incapable de mettre fin au marasme économique.

Et les manifestants maintiennent plus que jamais la pression: un grand rassemblement est prévu en début d'après-midi dans le centre de la capitale sous le slogan "Dimanche des Martyrs".

A Tripoli, deuxième ville du pays et haut lieu de la contestation, une manifestation baptisée du même nom doit aussi avoir lieu.

L'intitulé de ces rassemblements est une référence directe aux deux manifestants tués depuis le début du mouvement.

Mardi dernier, un protestataire est tombé sous les balles d'un soldat au sud de Beyrouth. Celui-ci avait ouvert le feu alors qu'un véhicule militaire tentait de dégager une route bloquée par les manifestants.

Les photos et vidéos du corps sans vie de la victime -un père de trois enfants- gisant dans une mare de sang avaient envahi la toile et suscité l'effroi.

Le soir même de son inhumation, le nom de Mohamad Safadi, un richissime homme d'affaires de 75 ans et ancien ministre des Finances, avait fuité dans la presse comme prochain Premier ministre, au terme d'un accord entre les divers partis au pouvoir.

Cette démarche avait été qualifiée de "provocation" par les manifestants, et la colère de la rue a finalement poussé l'ex-ministre --qualifié par les protestataires de "corrompu"-- à renoncer.

Dans un communiqué publié samedi soir, M. Safadi a jugé difficile de former un gouvernement "harmonieux" dans les circonstances actuelles.

Le mouvement de contestation a entraîné la démission le 29 octobre du Premier ministre Saad Hariri et réclame depuis un gouvernement de technocrates indépendants des partis au pouvoir et l'organisation d'élections législatives anticipées.

Effondrement financier?

Selon la Constitution, le chef de l'Etat doit procéder à des consultations parlementaires contraignantes à l'issue desquelles il nomme le Premier ministre.

Mais Michel Aoun n'a toujours pas entrepris cette démarche, près de trois semaines après la démission de M. Hariri, au grand dam des manifestants.

Le retard mis dans la formation du nouveau cabinet aggrave une situation économique et financière déjà très fragile.

Vendredi soir, l'agence de notation internationale Standard and Poor's (S&P) a abaissé la note du pays de "B-" à "CCC", assortie d'une perspective négative. Celle-ci reflète un risque élevé de défaut de paiement.

Le Liban souffre d'un déficit public chronique, ayant atteint plus de 11% du PIB en 2018 et croule sous une dette de 86 milliards de dollars, soit 148% du PIB selon S&P.

Cette décision de S&P emboite le pas à l'abaissement par l'agence Moody's le 5 novembre de la note souveraine de "Caa1" à "Caa2", un niveau associé à une forte probabilité de rééchelonnement de la dette.

En un mois de contestation, les banques ont ouvert seulement une semaine en renforçant les mesures de contrôle sur les retraits, entraînant parfois des heurts avec les clients.

Lundi, elles seront toujours fermées en raison d'une grève annoncée par le syndicat des employés du secteur pour des motifs "sécuritaires".

Depuis août, le pays vit au rythme de craintes croissantes d'une dévaluation monétaire, exacerbées par une raréfaction du dollar sur le marché.

Au Liban, la livre est indexée sur le billet vert depuis 1997 au taux fixe de 1.507 livres pour un dollar.

La situation actuelle a provoqué un bond du taux de change sur le marché noir, à plus de 1.800 livres pour un dollar.

Samedi, l'ambassade américaine au Liban a elle affirmé, sur son compte Twitter, soutenir la contestation. "Nous soutenons le peuple libanais dans ses manifestations pacifiques et ses démonstrations d'unité nationale", a-t-elle écrit.

Ce même jour, un "bus de la révolution" a sillonné le pays, du nord au sud.

Cette initiative visait symboliquement, selon des manifestants, à briser les barrières géographiques et confessionnelles entre les Libanais et dépasser le traumatisme collectif de la guerre civile (1975-1990), déclenchée par le mitraillage d'un bus.

bek/gk

Valeurs citées dans l'article
Varia.DernierVar. 1janv
BRITISH POUND / AUSTRALIAN DOLLAR (GBP/AUD) -0.02%1.88961 Cours en différé.0.15%
BRITISH POUND / CANADIAN DOLLAR (GBP/CAD) 0.01%1.6991 Cours en différé.-1.34%
BRITISH POUND / JAPANESE YEN (GBP/JPY) -0.02%143.283 Cours en différé.-0.58%
BRITISH POUND / NEW ZEALAND DOLLAR (GBP/NZD) 0.00%1.96536 Cours en différé.-0.29%
BRITISH POUND / SWISS FRANC (GBP/CHF) -0.04%1.25833 Cours en différé.-1.96%
BRITISH POUND / US DOLLAR (GBP/USD) -0.02%1.30022 Cours en différé.-1.90%
EURO / BRITISH POUND (EUR/GBP) 0.05%0.85339 Cours en différé.0.88%
TWITTER 0.09%34.22 Cours en différé.6.77%
share with twitter share with LinkedIn share with facebook
share via e-mail
0
Réagir à cet article
Réagir le premier
Publier
loader
Toute l'actualité sur TWITTER
19/01CONTESTATION AU LIBAN : deuxième journée de violences, 145 blessés
AW
19/01LIBYE : la communauté internationale veut mettre fin aux ingérences étrangères
AW
19/01ESPAGNE : nouvelle fermeture de l'aéroport d'Alicante
AW
18/01Kenneth Starr, ex-procureur de l'affaire Lewinsky, défendra Trump
AW
17/01TWITTER : en repli, un analyste n'est plus à l'achat
CF
17/01TWITTER : UBS a abaissé son opinion sur la valeur
CF
17/01Les valeurs à suivre aujourd'hui à Wall Street Vendredi 17 janvier 2020
AO
17/01TWITTER : UBS n'est plus à l'Achat
AO
12/01IRAN : indignation après le crash et l'arrestation de l'ambassadeur britannique
AW
12/01AVION UKRAINIEN ABATTU : indignation en Iran, le chef des Gardiens témoigne au
AW
Plus d'actualités
Recommandations des analystes sur TWITTER
Plus de recommandations
Données financières (USD)
CA 2019 3 448 M
EBIT 2019 372 M
Résultat net 2019 1 482 M
Trésorerie 2019 3 852 M
Rendement 2019 -
PER 2019 18,1x
PER 2020 72,3x
VE / CA2019 6,57x
VE / CA2020 5,57x
Capitalisation 26 516 M
Tendances analyse technique TWITTER
Court TermeMoyen TermeLong Terme
TendancesHaussièreBaissièreBaissière
Evolution du Compte de Résultat
Consensus
Vente
Achat
Recommandation moyenne CONSERVER
Nombre d'Analystes 44
Objectif de cours Moyen 34,06  $
Dernier Cours de Cloture 34,22  $
Ecart / Objectif Haut 46,1%
Ecart / Objectif Moyen -0,48%
Ecart / Objectif Bas -36,6%
Révisions de BNA
Dirigeants
Nom Titre
Jack Dorsey Chief Executive Officer & Director
Omid R. Kordestani Executive Chairman
Ned D. Segal Chief Financial Officer
Parag Agrawal Chief Technology Officer
David S. Rosenblatt Independent Director
Secteur et Concurrence
Var. 1janvCapitalisation (M$)
TWITTER6.77%26 516
FACEBOOK8.23%633 487
MATCH GROUP, INC.10.96%25 508
LINE CORPORATION0.37%11 675
SINA CORPORATION7.84%2 995
NEW WORK SE0.68%1 833