Connexion
E-mail
Mot de passe
Retenir
Mot de passe oublié ?
Devenir membre gratuitement
Inscription
Inscription
Devenir membre
Inscription gratuite
Devenir client
Découvrez nos services
Paramètres
Paramètres
Cotations dynamiques 
OFFON

Accueil Zonebourse  >  Matières premières  >  WTI       

PÉTROLE WTI (WTI)

SynthèseCotationsGraphiquesActualitésDérivésCommunauté 
SynthèseToute l'actualitéAnalyses Zonebourse

Le pétrole a dépassé 75 dollars pour la première fois depuis fin octobre

share with twitter share with LinkedIn share with facebook
share via e-mail
0
25/04/2019 | 10:35

Actualise avec les cours du pétrole à 16H00 heure de Paris

Londres (awp/afp) - Le pétrole évoluait autour de 75 dollars le baril en Europe, un niveau atteint jeudi pour la première fois en six mois, dopé par l'inquiétude d'un déficit de l'offre causé notamment par le durcissement des sanctions américaines contre l'Iran.

Vers 14H00 GMT (16H00 HEC), le baril de Brent de la mer du Nord pour livraison en juin valait 74,98 dollars à Londres, en hausse de 41 cents par rapport à la clôture de mercredi, après avoir culminé à 75,60 dollars vers 09H45 GMT, son plus haut depuis fin octobre.

A New York, le baril de "light sweet crude" (WTI) pour la même échéance gagnait un cent, à 65,90 dollars.

Les prix avaient bondi lundi après que les Etats-Unis avaient annoncé l'annulation des exemptions américaines qui permettaient à certains pays d'importer du brut iranien malgré des sanctions de Washington.

"En théorie, cela devrait sortir entre 1 et 1,3 million de barils par jour du marché", a estimé Tamas Varga, analyste pour PVM, même si, selon lui, "cela reste à voir".

Parmi les interrogations qui pèsent sur le marché du brut, le rôle de l'Arabie saoudite, premier exportateur mondial.

Après avoir affirmé que le royaume compenserait les pertes causées par les déboires de l'Iran, grand rival historique et géopolitique, le ministre de l'Energie, Khaled al-Faleh, a nuancé ses propos mercredi en précisant que la hausse de la production saoudienne ne se ferait pas "immédiatement".

"L'Arabie saoudite essaye de la jouer fine et de jouer sur les prix, mais nous connaissons le scénario, dans trois mois, ils vont se rendre compte que la demande souffre", ce qui pèserait sur les prix, a commenté Olivier Jakob, analyste chez Petromatrix.

Plus de marge d'erreur

Outre sa propre production, Ryad peut potentiellement faire pression sur les autres membres de l'Organisation des pays exportateurs de pétrole (Opep) et leurs partenaires pour qu'ils augmentent leurs extractions, malgré l'accord de limitation qui les engage et qui avait été renforcé fin 2018.

"Par rapport à octobre 2018, l'Arabie saoudite, la Russie, les Emirats arabes unis et l'Irak ont réduit leurs extractions à hauteur de 1,3 million de barils par jour", ont commenté les analystes de Rystad Energy.

De quoi compenser les pertes iraniennes. Mais "les capacités de production seraient sérieusement amoindries et il n'y aurait plus de marge d'erreur en Libye, au Nigeria et au Venezuela", trois pays où les tensions géopolitiques menacent de faire flancher les exportations, ont-ils ajouté.

Par rapport au Brent, le cours du WTI est resté moins dynamique. La référence américaine réagit plus aux informations venues des Etats-Unis, et les dernières données hebdomadaires sur les stocks du premier consommateur et producteur mondial n'ont pas poussé les investisseurs à l'achat.

Les réserves américaines de brut ont ainsi augmenté de 5,5 millions de barils lors de la semaine achevée le 19 avril, selon les données publiées mercredi par l'Agence américaine d'information sur l'Energie (EIA).

Avec des importations et une production à des niveaux élevés, "la hausse s'explique en partie par une baisse d'activité des raffineries", note Olivier Jakob, qui estime toutefois que "la transformation du brut reprend peu à peu après des niveaux très bas pendant plusieurs semaines".

bur-js/ktr/cj

Valeurs citées dans l'article
Varia.DernierVar. 1janv
LONDON BRENT OIL -0.64%68.72 Cours en différé.25.54%
WTI -0.83%58.28 Cours en différé.28.15%
share with twitter share with LinkedIn share with facebook
share via e-mail
0
Réagir à cet article
Réagir le premier
Publier
loader
Toute l'actualité sur WTI
08:44Wall Street : chiffres US décevants, pétrole et distribution
CF
24/05Le pétrole se redresse après sa pire séance de l'année
AW
24/05Le pétrole termine en net rebond à New York
RE
24/05PRESSE : Total cherche à céder une partie de sa participation dans le champ de K..
DJ
24/05Le pétrole remonte après sa pire séance de l'année
AW
24/05Le pétrole se reprend un peu en Asie
AW
23/05Le baril de brut new-yorkais perd 5,7% au terme de sa pire séance de l'année
AW
23/05Le pétrole termine en forte baisse à New York
RE
23/05Point marchés-Actions, rendements et pétrole reculent; le commerce à nouveau ..
RE
23/05CAC40 : lourde rechute sous 5300, trou d'air du côté pétrole
CF
Plus d'actualités
Graphique WTI
Durée : Période :
WTI : Graphique analyse technique WTI | Zone bourse
Graphique plein écran
Tendances analyse technique WTI
Court TermeMoyen TermeLong Terme
TendancesBaissièreHaussièreNeutre