Actualités : Toute l'info
Toute l'infoNos articlesSociétésMarchésEconomie & ForexMat. PremièresTauxBarons de la boursePro. de la financeAgendaSecteurs 
Toute l'actualitéEconomieDevises & ForexCryptomonnaiesCybersécuritéCommuniqués

À Meaux, la désillusion a poussé les électeurs vers l'extrême droite française renaissante.

20/06/2022 | 18:14
FILE PHOTO: Second round of French parliamentary elections

Sandrine Marchal, aide-soignante, a commencé à voter pour l'extrême droite il y a plusieurs années, frustrée par la lutte constante pour joindre les deux bouts. Dimanche, sa ville natale de Meaux, un bastion conservateur à l'est de Paris, a effectué le même virage politique.

Célèbre pour son fromage de brie, elle a été l'une des dizaines de circonscriptions à tomber dans l'escarcelle du parti Rassemblement national de Marine Le Pen pour la première fois dans une élection parlementaire, alors que les électeurs mécontents ont exprimé leur frustration envers le président Emmanuel Macron.

Dimanche, le parti de Marine Le Pen a remporté 89 sièges, soit 10 fois plus qu'en 2017 et son score le plus élevé à l'Assemblée nationale. C'est la première fois qu'il pourra former un groupe parlementaire, ce qui signifie qu'il obtiendra plus de financement public, plus de temps de parole, entre autres pouvoirs législatifs.

Mme Marchal a déclaré que son mécontentement provenait d'un sentiment d'abandon de la part de l'État et a dit croire que les immigrants étaient mieux pris en charge.

"J'ai deux emplois et je ne reçois aucune aide de l'État. Eux ne travaillent pas et ils ont toutes les aides", a déclaré la quinquagénaire qui avait l'habitude de voter pour les conservateurs.

"Je ne suis pas raciste, mais à un moment donné, on le devient".

Les ténors du Rassemblement national (RN) ont qualifié le résultat de "tsunami" dans la politique française. Il donne raison aux efforts déployés par Mme Le Pen au cours des cinq dernières années pour dédiaboliser l'image de son parti, tout en reflétant les profondes divisions qui traversent la France.

"Nous avons été agréablement surpris par la mobilisation de nos compatriotes et par leur souhait que l'immigration, l'insécurité et la lutte contre l'islamisme ne disparaissent pas de l'Assemblée nationale", a déclaré Mme Le Pen lundi.

A Meaux, la candidate d'extrême droite Béatrice Roullaud a remporté 52% des voix, battant le candidat d'une alliance de gauche. Plus de la moitié des électeurs inscrits sont restés à l'écart des bureaux de vote.

"Ce qui m'inquiète aujourd'hui, c'est que les valeurs de la République ne seront pas représentées dans cette circonscription", a déclaré à Reuters le maire conservateur Jean-François Cop, qui n'a toutefois pas appelé à voter contre la candidate d'extrême droite entre les deux tours.

Céline Desbois, 51 ans, a déclaré qu'elle avait voté pour le parti de Le Pen après avoir voté à gauche presque toute sa vie parce qu'elle se sentait de plus en plus vulnérable dans sa propre ville et voulait envoyer un message à Macron.

"Je suis travailleuse sociale et voter RN va à l'encontre de ce que je fais, mais c'était nécessaire pour que le gouvernement prenne des mesures", a-t-elle déclaré. Sa fille, âgée de 21 ans, a également voté RN.

Marchant dans la même grande rue, Daisy Hawa Jumapili, une secrétaire de 60 ans, a exprimé sa tristesse face à ce qu'elle décrit comme un racisme rampant en France.

"Nous devons être tolérants les uns envers les autres", a-t-elle déclaré.


© Zonebourse avec Reuters 2022
Dernières actualités "Economie & Forex"
21:47Le bilan des feux de forêt en Algérie s'alourdit à 37 morts
RE
21:22USA : un responsable de la Fed favorable à une nouvelle hausse des taux de 75 pb
AW
21:11CHILI : la ralentissement de l'économie se confirme
AW
20:36Une violente tempête fait six morts en Corse alors que l'île déclenche une nouvelle alerte
ZR
20:34Le nouveau chef de l'économie argentine met en avant des plans pour augmenter les réserves
ZR
20:25La cenbank turque réduit son taux de 100 points de base malgré une inflation galopante.
ZR
20:17USA-Pour Daly (Fed), une hausse de taux de 50 ou 75 points en septembre "raisonnable"
RE
20:12Le dollar se rapproche de nouveau de la parité avec l'euro
AW
20:02Le président de la Fed, George, déclare que le rythme et la fin des hausses de taux restent un sujet de débat.
ZR
20:01L'Allemand Scholz signera un accord sur l'hydrogène lors de son voyage au Canada et discutera du GNL
ZR
Dernières actualités "Economie & Forex"