Connexion
E-mail
Mot de passe
Retenir
Mot de passe oublié ?
Devenir membre gratuitement
Inscription
Inscription
Devenir membre
Inscription gratuite
Devenir client
Découvrez nos services
Paramètres
Paramètres
Cotations dynamiques 
OFFON
Actualités : Toute l'info
Toute l'infoSociétésMarchésEconomie & ForexMat. PremièresTauxBarons de la boursePro. de la financeAgendaSecteurs 
Toute l'actualitéEconomieDevises & ForexStatistiques MacroéconomiquesCryptomonnaiesCybersécuritéCommuniqués

Accélération de l'inflation en mars au Royaume-Uni

21/04/2021 | 09:01
share with twitter
share with LinkedIn
share with facebook

Londres (awp/afp) - L'inflation a rebondi en mars au Royaume-Uni à 0,7% sur un an comparé à 0,4% en février, principalement à cause du prix du carburant et des vêtements, d'après l'Office national des statistiques (ONS) mercredi. Les prix de l'alimentation ont à l'inverse reculé et tempéré la progression, en raison d'un effet de base défavorable avec mars 2020.

Ce mois avait marqué le début du premier confinement au Royaume-Uni et s'était accompagné d'achats de panique et de pénuries de certaines denrées alimentaires, avec une augmentation de certains prix. En revanche, en mars l'an dernier, les cours pétroliers avaient plongé à des records de faiblesse, plombant les prix du carburant.

Côté habillement, mars a marqué une correction de la tendance observée depuis plusieurs mois et notamment en février. La confection figure parmi les secteurs les plus durement touchés par la crise sanitaire avec des magasins forcés de fermer pendant des mois malgré un bond du commerce en ligne, et des consommateurs peu tentés d'acheter de nouvelles tenues pour rester chez eux.

D'ordinaire, l'habillement suit une trajectoire de prix saisonnière mais les différents confinements ont laissé les distributeurs avec d'importants stocks d'invendus ce qui s'est traduit par des réductions substantielles, qui ont marqué le pas en mars juste avant la réouverture des magasins le 12 avril.

Le taux d'inflation pour mars est un peu inférieur aux attentes des analystes qui tablaient sur 0,8% en moyenne, mais pour Samuel Tombs de Pantheon Macro, il fait toutefois "un grand pas" vers la cible de 2% de la Banque d'Angleterre et "pourrait l'atteindre dès le mois de mai".

Paul Dales, de Capital Economics, anticipe aussi une accélération, un peu moins rapide cependant, à 1,5% "dans les prochains mois et 2% en décembre", notamment parce que l'impact des prix déprimés de l'habillement va commencer à s'estomper avec la réouverture des magasins, et les prix qui devraient rebondir en conséquence dans le secteur.

Il estime cependant que les effets à retardement de la récession de l'an dernier et une livre plus forte devraient garder les prix à la consommation sous 2% l'an prochain. Samuel Tombs voit également peu de pression sur l'institut monétaire avant 2023.

afp/vj


© AWP 2021
share with twitter
share with LinkedIn
share with facebook
Réagir à cet article
Réagir le premier
Publier
loader
Dernières actualités "Economie & Forex"
21:23Les USA "pas silencieux" sur la situation à Gaza-ambassadrice US à l'Onu
RE
20:23Le sommet de Paris préconise un soutien financier à l'Afrique après la crise sanitaire
RE
19:42Air France réalise un premier vol long-courrier avec du biocarburant
RE
19:19La France compte 4.015 patients soignés en réanimation à cause du COVID
RE
19:19La france annonce que 81.692 personnes sont décédées a l'hopital en raison du coronavirus, un chiffre en hausse de 187
RE
19:16La france annonce que 4.015 patients sont en reanimation en raison du covid-19, aisse de 171
RE
19:14La france annonce 17.210 nouveaux cas de coronavirus
RE
19:10Deliveroo épinglé pour "licenciement abusif" en Australie
AW
19:05Le Liban cherche à éviter une crise avec le Golfe après les propos d'un ministre
RE
18:58ALLEMAGNE : les hôteliers remportent une victoire contre Booking.com
AW
Dernières actualités "Economie & Forex"