Connexion
E-mail
Mot de passe
Afficher le mot de passe
Retenir
Mot de passe oublié ?
Devenir membre gratuitement
Inscription
Inscription
Devenir membre
Inscription gratuite
Devenir client
Découvrez nos services
Paramètres
Paramètres
Cotations dynamiques 
OFFON
Actualités : Toute l'info
Toute l'infoNos articlesSociétésMarchésEconomie & ForexMat. PremièresTauxBarons de la boursePro. de la financeAgendaSecteurs 

Allemagne: plus forte hausse des prix de gros depuis 1974

12/01/2022 | 09:32
share with twitter
share with LinkedIn
share with facebook

Francfort (awp/afp) - Les prix de gros en Allemagne ont grimpé en moyenne de 9,8% en 2021 sur un an, du jamais vu depuis le premier choc pétrolier en 1974, alors que nombre de matières premières et produits intermédiaires se font toujours rares, selon l'Office fédéral statistique.

Les variations de prix sur un an des produits pétroliers (+32,0 %) ainsi que des minerais, métaux et demi-produits métalliques (+44,3%) ont eu "une influence déterminante" sur la statistique en 2021, écrit mercredi Destatis dans un communiqué.

L'office met aussi en avant un effet de base dû aux niveaux de prix bas pour de nombreuses matières premières en 2020 en lien avec la crise du Covid-19.

Cette forte hausse des prix des matières premières et des produits intermédiaires font que l'indice augmente de 16,1% sur le seul mois de décembre, un peu moins que novembre (+16,6%) qui marquait un pic annuel, illustrant une hausse continue depuis l'équilibre (0,0%) affiché en janvier 2021.

Sur le dernier mois de 2021, la hausse des prix des produits pétroliers atteint 50,6% et 56,9% concernant les minerais, métaux et Produits métalliques semi-finis.

Ces données interviennent alors que plus de huit entreprises sur dix dans l'industrie allemande souffraient en décembre de goulots d'étranglement et de problèmes d'approvisionnement, une proportion record d'après les dernières données publiées par l'institut de conjoncture IFO.

L'inflation en Allemagne a elle atteint en décembre 5,3% sur un an, au plus haut niveau depuis juin 1992.

Et face à une inflation qui pourrait persister à un niveau élevé plus longtemps que prévu par la Banque centrale européenne, le nouveau patron de la Bundesbank, Joachim Nagel, a prévenu mardi que la politique monétaire en zone euro devra "adapter le cours de sa politique monétaire" actuellement très expansif.

afp/jh


© AWP 2022
share with twitter
share with LinkedIn
share with facebook
Réagir à cet article
Réagir le premier
Publier
loader
Dernières actualités "Mat. Premières"
21/01Le pétrole se replie dans le sillage de la chute du marché boursier
AW
21/01Les marchés corrigent, nerveux avant la Fed et crispés par les résultats
AW
21/01PRIX DE L'ÉLECTRICITÉ : l'industrie européenne de l'aluminium au ralenti
AW
21/01Les marchés corrigent, la nervosité s'installe avant la Fed
AW
21/01MATIÈRES PREMIÈRES : le nickel et le café au sommet, l'or se reprend
AW
21/01Les Bourses européennes clôturent en net recul, inflation et Fed inquiètent
AW
21/01Le bénéfice trimestriel de la société indienne Reliance bondit de 42 % grâce à l'essor de l'énergie.
ZR
21/01Point marchés-Le regain d'aversion au risque se confirme
RE
21/01Le pétrole se replie, freiné par l'augmentation des stocks américains
AW
21/01Des experts de l'UE contre le classement du gaz et du nucléaire comme énergie verte
RE
Dernières actualités "Mat. Premières"