Connexion
Connexion
Ou se connecter avec
GoogleGoogle
Twitter Twitter
Facebook Facebook
Apple Apple     
Inscription
Ou se connecter avec
GoogleGoogle
Twitter Twitter
Facebook Facebook
Apple Apple     
Actualités : Toute l'info
Toute l'infoNos articlesSociétésMarchésEconomie & ForexMat. PremièresTauxBarons de la boursePro. de la financeAgendaSecteurs 
Toute l'actualitéEconomieDevises & ForexCryptomonnaiesCybersécuritéCommuniqués

Analyse - La fête de l'Europe de l'Est est finie, l'inflation à deux chiffres fait mal

05/08/2022 | 13:43
FILE PHOTO: Vendor selling her products in a food market in Budapest

Dans les semaines qui ont suivi l'invasion de l'Ukraine par la Russie, les grandes économies d'Europe occidentale ont commencé à vaciller. Mais plus à l'est, l'heure est toujours au boom grâce à des hausses de salaires à deux chiffres et à des aides publiques généreuses dans certains pays.

Plus maintenant.

Un fort ralentissement des ventes au détail et des indicateurs de confiance en chute libre montrent que la crise du coût de la vie a rattrapé l'aile orientale de l'Europe, où les gens sont désormais confrontés à un dur retour à la réalité alors que l'inflation tenace à deux chiffres érode leurs revenus, tandis que la hausse des prix des denrées alimentaires atteint 15-22 % et que les coûts de l'énergie s'envolent.

Alors que la consommation des ménages en prend un coup, les analystes revoient à la baisse leurs prévisions de PIB et le risque d'une récession à l'échelle européenne se profile.

Les familles ont commencé à se serrer la ceinture. Les Polonais prennent des vacances plus courtes, les Tchèques économisent sur les factures de restaurant tandis que certains cherchent un second emploi, et en Hongrie - où l'inflation alimentaire à elle seule était de 22,1 % en juin - les gens réduisent leurs factures d'épicerie et leurs achats de biens de consommation durables alors que la chute du forint fait grimper les prix des importations.

"Un jour, je suis allé à la boulangerie et une miche de pain coûtait 550 forints. J'y vais le lendemain et elle coûte 650. Pour l'amour de Dieu !", s'exclame Lajos, un homme de 73 ans qui fait ses courses sur un marché de la ville d'Esztergom, au nord du pays, sur le Danube.

Debout près de sa bicyclette, Lajos, qui n'a pas donné son nom de famille, a déclaré que la flambée des prix des denrées alimentaires avait consommé une partie de sa pension mensuelle et qu'il ne serait pas en mesure de payer des factures d'électricité plus élevées, qui vont augmenter après que le gouvernement a supprimé le mois dernier les plafonds de prix pour ce qu'il appelle les ménages à forte consommation.

Il fait donc ses propres projets.

"Je peux me chauffer au gaz mais aussi au bois ... car j'ai un poêle en faïence. Donc, avec ma femme, nous allons nous installer dans une pièce, chauffer le poêle, mettre des pulls chauds et regarder la télévision comme ça."

Dans toute la Hongrie, la croissance des ventes au détail a ralenti pour atteindre un taux annuel de 4,5 % en juin, contre 10,9 % en mai, avec une baisse de 4,3 % des ventes de meubles et de produits électroniques, ce qui suggère que l'impact des énormes allègements fiscaux et transferts fiscaux accordés par le gouvernement du Premier ministre Viktor Orban avant les élections d'avril s'est maintenant estompé.

La croissance des ventes au détail polonaises a également ralenti à un taux annuel de 3,2 % en juin, contre 8,2 % en mai, tandis que les ventes au détail tchèques ajustées, hors voitures et motos, ont chuté de 6,0 % en glissement annuel en juin, après une baisse de 6,6 % en mai, selon les données publiées vendredi.

"Les ménages ont réagi à la hausse du coût de la vie de manière significative, et la consommation d'objets a commencé à ralentir", a déclaré Peter Virovacz, analyste chez ING à Budapest.

Selon une enquête menée vendredi par la Banque nationale de Hongrie, les banques commerciales s'attendent à une baisse de la demande de prêts et à un resserrement des conditions de crédit au second semestre.

SE SERRER LA CEINTURE

Le ralentissement de la demande intérieure, la hausse des taux d'intérêt, la réduction des dépenses publiques et la hausse des coûts des entreprises devraient freiner la croissance économique en Europe centrale au second semestre de cette année et la ralentir fortement en 2023.

Citigroup a déclaré que l'économie hongroise pourrait croître de près de 5 % en 2022, mais que des risques de baisse pèsent sur sa prévision de 1 % pour l'année prochaine.

"Le risque que les prix élevés prolongés de l'énergie maintiennent l'inflation en territoire à deux chiffres même en 2023 et nos prévisions internes actualisées pour la zone euro indiquent des risques baissiers", a-t-il déclaré.

La banque centrale hongroise prévoit toujours une croissance de 2,0 % à 3,0 % pour 2023, et elle publiera de nouvelles prévisions en septembre.

L'économie polonaise devrait connaître une croissance de 3,8 % cette année et de 3,2 % en 2023, selon les projections du gouvernement.

La banque centrale tchèque, la première à mettre un terme à son cycle de hausse des taux jeudi, prévoit une récession au tournant de l'année, car elle voit l'économie se contracter de 0,4 % au quatrième trimestre de 2022 et de 1 % au premier trimestre de 2023.

"Notre scénario de base comprend une légère récession - une récession technique - nous avons deux trimestres consécutifs avec une baisse trimestrielle là.... Ce serait une récession saine, qui permet également de réduire l'inflation", a déclaré le gouverneur Ales Michl.

Alors que l'on s'attend toujours à ce que l'été soit un boom dans le secteur du tourisme, les Polonais ont commencé à économiser sur les voyages, selon le site Web de voyage Noclegi.pl.

"On constate que ce qui caractérise cette saison, c'est le raccourcissement des voyages, en moyenne d'une journée, et le report de la réservation au dernier moment", a déclaré Natalia Jaworska, experte chez Noclegi.pl. Les Polonais ont également commencé à économiser sur la nourriture.

Les données de divers services de paiement de restaurants, comme Sodexo, ont montré une baisse des dépenses dans les restaurants en République tchèque également. La dernière enquête de l'institut de sondage STEM en juin a révélé que 80 % des ménages tchèques réduisaient ou limitaient leurs achats en raison de la hausse rapide des factures d'énergie.

La confiance des consommateurs tchèques a atteint un nouveau plancher en juillet, selon l'enquête mensuelle du bureau des statistiques, tandis qu'une enquête du groupe de réflexion GKI a montré que l'indice de confiance des consommateurs hongrois a plongé en juillet à son plus bas niveau depuis avril 2020, lors de la première vague de la pandémie COVID-19.

Martin Hulovec, un producteur de films tchèque de 43 ans, a déclaré qu'il n'était pas inquiet pour ses revenus en ce moment, mais il était moins optimiste pour l'avenir.

"Les temps difficiles ne sont pas encore arrivés pour que je puisse y faire face immédiatement... mais ça viendra", a déclaré Hulovec.

"Je vais certainement chercher à faire plus d'économies d'énergie... Je n'achèterai certainement pas de nouvelles choses pour les enfants, des vêtements ou des équipements sportifs. Vous pouvez trouver cela d'occasion pour la moitié du prix".

Et lui aussi allumera moins le chauffage quand l'hiver arrivera.


© Zonebourse avec Reuters 2022
Valeurs citées dans l'article
Varia.DernierVar. 1janv
CITIGROUP INC. -2.90%44.26 Cours en différé.-26.71%
EURO / HUNGARIAN FORINT (EUR/HUF) 0.20%405.71 Cours en différé.9.80%
SODEXO -1.43%77.02 Cours en temps réel.-0.05%
US DOLLAR / HUNGARIAN FORINT (USD/HUF) 1.71%418.76 Cours en différé.26.95%
Dernières actualités "Economie & Forex"
13:46GB-Truss veut reformer le système des visas à cause des pénuries de main-d'oeuvre-FT
RE
13:44LIBAN : Les banques vont rouvrir lundi après une vague de braquages
RE
13:30RUSSIE : Des alliés de Poutine s'inquiètent des "excès" dans la campagne de mobilisation
RE
13:21Liban-Les banques vont rouvrir lundi après une vague de braquages
RE
13:21ITALIE : Les bureaux de vote ont ouvert, l'alliance des droites donnée gagnante
RE
13:17Les Philippines procèdent à des évacuations à l'approche d'un super-typhon
RE
13:10Pyongyang tire un missile balistique avant une visite de Kamala Harris dans la région
RE
12:54Exclusif - L'Italie et Intel choisissent la Vénétie comme région de prédilection pour une nouvelle usine de puces - sources
ZR
12:53LAURENT MIGNON : Quatre candidats pour succéder à Laurent Mignon au directoire de BPCE
RE
12:49GB-Truss veut reformer le système des visas à cause des pénuries de main-d'oeuvre-FT
RE
Dernières actualités "Economie & Forex"