Connexion
Connexion
Ou se connecter avec
GoogleGoogle
Twitter Twitter
Facebook Facebook
Apple Apple     
Inscription
Ou se connecter avec
GoogleGoogle
Twitter Twitter
Facebook Facebook
Apple Apple     
Actualités
Toute l'actualitéSociétésIndicesDevises / ForexMatières PremièresCryptomonnaiesETFTauxÉconomieThématiquesSecteurs

Analyse sectorielle Chimie : grandes difficultés pour la chimie européenne

05/12/2022 | 15:33
Au premier semestre, le solde de la balance commerciale de la chimie européenne a été déficitaire à hauteur de 5,6 milliards d'euros pour la première fois depuis que les statistiques existent. L'industrie européenne est tentée par des délocalisations aux Etats-Unis, où les coûts de l'énergie peuvent être jusqu'à dix fois inférieurs aux coûts européens.

Un déficit commercial historique
Depuis le mois de mars, les importations de produits chimiques sont supérieures aux exportations dans l'Union européenne. Au premier semestre, l'Europe a importé 5,6 milliards d'euros de produits de plus qu'elle n'en a exporté.
Le secteur dégageait en moyenne un excédent commercial de plus de 40 milliards de dollars par an. Cette évolution s'explique par une flambée des coûts de l'énergie, qui a pénalisé les acteurs européens alors que, dans le même temps, le recul du prix du transport a favorisé les importations depuis les Etats-Unis ou la Chine.
Plusieurs acteurs, comme le belge Solvay ou le français Arkema, ont néanmoins affiché de solides résultats grâce à une bonne répartition géographique de leur activité. Toutefois Solvay appelle les autorités européennes à s'adapter face aux défis de l'industrie en se dotant, de la même façon que les Etats-Unis, de sa propre politique d'incitation soutenant l'investissement. L'industrie est soumise à un triple défi : énergétique, digital et humain, avec un accompagnement professionnel et une formation adaptés.
Rien ne va plus pour la chimie allemande
La chimie allemande, très dépendante du gaz russe, est en difficulté. Suite à des ventes en berne dans le secteur automobile et une demande en recul dans la construction, la production est en baisse de 8,5 % en 2022, avec un chiffre d'affaires global en repli de 1,6 % à 63,1 milliards d'euros. La chimie de spécialité s'en sort mieux. En revanche le taux d'utilisation des capacités de production dans la chimie de base a nettement ralenti pour atteindre moins de 80 %. Le troisième secteur industriel allemand est tenté par la délocalisation vers les Etats-Unis, où les coûts de l'énergie sont bien moindres. Avec l'Inflation Reduction Act, les Etats-Unis ont mis en place un environnement approprié aux défis actuels.


© AOF 2022
Valeurs citées dans l'article
Varia.DernierVar. 1janv
ARKEMA -3.28%94.36 Cours en temps réel.16.31%
SOLVAY SA -1.54%108.8 Cours en temps réel.16.98%
Dernières actualités "Sociétés"
22:26Près de 60 actions en justice contre L'Oréal et d'autres contre des défrisants pour cheveux regroupées devant un tribunal fédéral de l'Illinois
ZR
22:15Blinken dit à la Turquie de "nous faire savoir" ce que les États-Unis peuvent faire après le tremblement de terre.
ZR
22:12Wall Street conclut en baisse, plombée par la technologie
AW
22:10Dekuple : Qu'est-ce que l'éco-conception web va changer pour le marketing digital ?
PU
22:03Coveo annonce ses résultats pour le troisième trimestre de l'année fiscale 2023
GL
22:03Coveo annonce ses résultats pour le troisième trimestre de l'année fiscale 2023
GL
22:01Madison Square Garden intente une action en justice pour bloquer l'accès de la commission des alcools au témoignage du PDG dans l'affaire de l'interdiction des avocats.
ZR
21:58Le quatrième actionnaire de Ritchie Bros remet en question l'acquisition d'IAA
ZR
21:57Le dollar reprend la main, au plus haut depuis un mois face à l'euro
AW
21:54Bostic de la Fed : Le taux directeur américain pourrait devoir être plus élevé
ZR
Dernières actualités "Sociétés"