Connexion
E-mail
Mot de passe
Retenir
Mot de passe oublié ?
Devenir membre gratuitement
Inscription
Inscription
Devenir membre
Inscription gratuite
Devenir client
Découvrez nos services
Paramètres
Paramètres
Cotations dynamiques 
OFFON

Accueil Zonebourse  >  Actualités  >  Toute l'info

Actualités : Toute l'info
 Toute l'infoSociétésIndices / MarchésEconomie / ForexMat. PremièresTauxBarons de la boursePro. de la financeAgendaSecteurs 

Andy Warwick (Newton) : la préservation du capital des clients est " primordiale "

share with twitter share with LinkedIn share with facebook
share via e-mail
0
09/10/2019 | 16:41
« Les Banques centrales ont de moins en moins d’influence sur les marchés » a averti Andy Warwick, gérant au sein de l’équipe “Real Return” de Newton (BNY Mellon IM). Elles ont, selon lui, échoué à relancer l’économie, mais ont contribué à faire progresser actifs financiers. Andy Warwick ajoute que cet environnement économique a alimenté la montée des populismes.

Les actions étant chères dans un contexte macroéconomique instable, l'exposition du fonds BNY Mellon Global Real Return Fund à cette classe d'actifs est presque au niveau le plus bas de son histoire. Jusqu'à présent, les actions ont ignoré les signaux d'alerte des indicateurs avancés et le plongeon des rendements obligataires.

Pour Andy Warwick, pour poursuive leur progression, les marchés boursiers ont besoin d'actions concrètes susceptibles de soutenir l'économie réelle. Les Bourses auraient besoin en particulier d'un important stimulus monétaire en Chine. Mais le gérant n'y croit pas : Pékin n'en a ni la volonté, ni les moyens. Son système bancaire est confronté à une augmentation des créances douteuses, héritage de la frénésie de crédit de 2015-2017.

Newton pense qu'il existe une " probabilité raisonnable " d'un accord commercial entre la Chine et les Etats-Unis soit signée. Donald Trump en a besoin s'il veut être réélu et la montée dans les sondages de la candidate à l'investiture démocrate, Elizabeth Warren, représente un tournant pour la Chine. Pour le gérant, elle serait " bien plus draconienne " dans ses exigences vis-à-vis de Pékin.

Du fait de sa vision pessimiste des marchés, le gestionnaire d'actifs a souligné que la préservation du capital des clients était " primordiale ". S'agissant de son allocation d'actifs, il apprécie l'or et a réduit sa duration en juin.

Copyright 2019 AOF
Tous droits de reproduction et de représentation réservés (Avertissement légal)
share with twitter share with LinkedIn share with facebook
share via e-mail
0
Réagir à cet article
Réagir le premier
Publier
loader
Dernières actualités "Toute l'info"
23:14Aramco repousse son IPO pour rassurer les investisseurs, selon des sources
RE
23:04BLOCKCHAIN : Rapport Financier Semestriel 2019
PU
22:53WallStreet : veille de '3 sorcières' en mode calme & sérénité
CF
22:51TIKEHAU CAPITAL : lance la cession de 4,45% du capital d'Eurazeo
DJ
22:49CDA COMPAGNIE DES ALPES : Chiffre d'affaires annuel de l'exercice 2018/2019
PU
22:34Wall Street progresse, portée par l'accord sur le Brexit et des résultats
AW
22:33Wall Street profite avec modération de l'accord Brexit et des résultats
RE
22:30Aramco va repousser le lancement officiel de son entrée en Bourse
AW
22:29Renault-deutsche bank abaisse sa recommandation d'achat à conserver, objectif de cours ramené de 75 à 60 euros
RE
22:12Un attentat type "11-Septembre" récemment déjoué en France-Castaner
RE
Dernières actualités "Toute l'info"