Connexion
E-mail
Mot de passe
Retenir
Mot de passe oublié ?
Devenir membre gratuitement
Inscription
Inscription
Devenir membre
Inscription gratuite
Devenir client
Découvrez nos services
Paramètres
Paramètres
Cotations dynamiques 
OFFON

Accueil Zonebourse  >  Actualités  >  Economie / Forex  >  Toute l'info

Actualités : Economie / Forex
Toute l'infoSociétésMarchésEconomie / ForexMat. PremièresTauxBarons de la boursePro. de la financeAgendaSecteurs 
Toute l'infoEconomieDevises / forexStatistiques MacroéconomiquesCryptomonnaiesCybersécuritéCommuniqués

Au moins 32 villageois et 7 militaires tués dans le centre du Mali

share with twitter share with LinkedIn share with facebook
03/07/2020 | 17:41

(Actualisé avec mort de sept militaires)

BAMAKO, 3 juillet (Reuters) - Sept militaires sont morts jeudi dans une embuscade dans le centre du Mali, dans une région où au moins 32 villageois ont été tués la veille lors d'un assaut de djihadistes présumés, ont déclaré vendredi les autorités maliennes.

Ces militaires sont tombés dans une embuscade aux abords du village de Gouari dans la région de Mopti, a dit le colonel Diarran Koneman, porte-parole du ministère de la Défense.

L'armée a ensuite précisé dans un communiqué qu'ils faisaient partie d'une patrouille envoyée dans les villages attaqués la veille.

"L'unité a été attaquée à l'entrée du village de Gouari par des individus armés à bord de trois véhicules et sur une quarantaine de motos", a dit l'armée, ajoutant que sept militaires étaient morts, deux blessés et trois autres disparus.

Mercredi, des combattants islamistes présumés avaient attaqué les villages de Gouari, Djindo et Fangadougou, faisant 32 morts.

Le maire d'une localité proche de Gouari a déclaré à Reuters que les djihadistes étaient revenus jeudi après-midi et avaient cette fois attaqué les militaires arrivés sur place après leur premier raid.

"Il y a eu de violents combats. Des véhicules militaires ont été incendiés", a dit ce maire, réclamant l'anonymat.

L'émissaire des Nations unies pour le Mali, Mahamat Saleh Annadif, a condamné ces attaques et a exprimé sa profonde inquiétude quant aux allégations d'assassinats et d'exécutions sommaires de civils, notamment des enfants, ces dernières semaines dans le centre du Mali.

Lors d'un sommet du G5 Sahel mardi en Mauritanie, Emmanuel Macron a jugé possible la victoire contre les extrémistes islamistes dans cette partie de l'Afrique grâce à des résultats "spectaculaires" obtenus au cours des derniers mois et aux efforts fournis par la France et les pays de la région. (Tiemoko Diallo version française Jean Terzian et Bertrand Boucey, édité par Henri-Pierre André)

share with twitter share with LinkedIn share with facebook
Réagir à cet article
Réagir le premier
Publier
loader
Dernières actualités "Economie / Forex"
11:47GB : Prolonger l'indemnisation du chômage donnerait de faux espoirs, selon le ministre
RE
11:39ALLEMAGNE : production et exportations se redressent après le choc du Covid-19
AW
11:21FRANCE : Poursuite du redressement de la production industrielle en juin
RE
11:18LA MINUTE MACRO : victime collatérale
11:13ESPAGNE : la production industrielle baisse de 14% en juin
AW
11:09FRANCE : Nouveau recul de l'emploi salarié privé au deuxième trimestre, retour au niveau de mi-2017
RE
11:04ITALIE : l'excédent commercial de nouveau en hausse en juin
AW
10:52L'euro baisse face au dollar en attendant l'emploi américain
AW
10:19FRANCE : Déficit commercial record en juin, à -8,0 milliards d'euros
RE
10:11CHINE : les exportations à la fête malgré la crise mondiale
AW
Dernières actualités "Economie / Forex"