Connexion
Connexion
Ou se connecter avec
GoogleGoogle
Twitter Twitter
Facebook Facebook
Apple Apple     
Inscription
Ou se connecter avec
GoogleGoogle
Twitter Twitter
Facebook Facebook
Apple Apple     
Actualités
Toute l'actualitéSociétésIndicesDevises / ForexMatières PremièresCryptomonnaiesETFTauxÉconomieThématiquesSecteurs 

BCE: L'inflation continuait de justifier la hausse des taux en octobre

24/11/2022 | 15:48
Photo d'archives du siège de la Banque centrale européenne (BCE) à Francfort

FRANCFORT (Reuters) - Les membres du Conseil des gouverneurs de la Banque centrale européenne (BCE) ont jugé le mois dernier que le risque d'un ancrage de l'inflation justifiait la poursuite de la hausse des taux d'intérêt au-delà du niveau correspondant à une "normalisation" de la politique monétaire, montre le compte rendu de la réunion publié jeudi.

La BCE a relevé ses trois taux directeurs de trois quarts de point le 27 octobre pour tenter de freiner l'inflation. Au total, ses taux ont augmenté de 200 points de base depuis juillet, une hausse d'une rapidité sans précédent dans l'histoire de l'institution.

Le Conseil des gouverneurs a aussi inscrit à cette occasion à son agenda l'ouverture formelle du débat sur la réduction du bilan de la banque centrale.

"Il était également clair que les taux devraient être relevés davantage pour atteindre un niveau qui permette d'atteindre l'objectif de 2% de la BCE à moyen terme", précise le compte rendu en référence à son objectif d'inflation.

"L'opinion selon laquelle le resserrement monétaire devrait probablement se poursuivre une fois atteint le stade auquel la politique monétaire serait normalisée et ramenée en territoire globalement neutre a été exprimée", ajoute le document.

Les marchés anticipent pour l'instant une hausse de 50 points de base en décembre, plusieurs membres du Conseil ayant jugé ces derniers jours qu'un ralentissement du rythme des relèvements de taux serait approprié.

Pour rassurer les membres les plus "faucons" de ses organes de décision, la BCE pourrait donc lancer la réduction du portefeuille de 3.300 milliards d'euros d'obligations qu'elle a constitué dans le cadre de son programme d'achats d'actifs APP.

(Reportage Balazs Koranyi, version française Marc Angrand, édité par Sophie Louet)


© Reuters 2022
Valeurs citées dans l'article
Varia.DernierVar. 1janv
AUSTRALIAN DOLLAR / EURO (AUD/EUR) -0.38%0.651 Cours en différé.2.57%
BRITISH POUND / EURO (GBP/EUR) 0.00%1.1404 Cours en différé.0.87%
CANADIAN DOLLAR / EURO (CAD/EUR) -0.12%0.690431 Cours en différé.-0.04%
INDIAN RUPEE / EURO (INR/EUR) 0.00%0.011288 Cours en différé.-0.13%
US DOLLAR / EURO (USD/EUR) 0.01%0.920132 Cours en différé.-1.75%
Dernières actualités "Économie"
20:49Ankara pourrait accepter la Finlande dans l'Otan avant la Suède-Erdogan
RE
20:14Iran-Israël soupçonné d'être à l'origine d'une attaque de drones
RE
19:33Tunisie-Participation encore faible au second tour des législatives
RE
18:19États-Unis: McCarthy parlera dette et dépenses avec Biden mercredi
RE
18:03USA-McCarthy parlera dette et dépenses avec Biden mercredi
RE
17:06La vente d'actions d'Adani pour 2,5 milliards de dollars fait face à une journée cruciale après la déroute indienne
ZR
16:57France/Retraites-Les compagnies aériennes priées de réduire de 20% leurs vols mardi à Orly
RE
16:43Tunisie-Vers une nouvelle faible participation au second tour des législatives
RE
15:33Iran: un site militaire visé par une attaque de drones
RE
15:24Ukraine-Kyiv affirme avoir repoussé une attaque russe à Blahodatne
RE
Dernières actualités "Économie"