Connexion
Connexion
Ou se connecter avec
GoogleGoogle
Twitter Twitter
Facebook Facebook
Apple Apple     
Inscription
Ou se connecter avec
GoogleGoogle
Twitter Twitter
Facebook Facebook
Apple Apple     

Etienne Monceau

Analyste
Suivre
Bavard hyperactif, fan de sports de glisse et de grands espaces, il rêve d'un univers financier démocratisé, où chacun ferait fleurir son patrimoine, en faisant fi du jargon des experts et en disposant des bonnes infos. Auteur d'un livre dédié à la vulgarisation de la bourse, Etienne aime à se voir comme un investisseur responsable. Chez Zonebourse, il déploie son amour de l'analyse fondamentale (et des bilans d'entreprise !) en espérant pouvoir, un jour, gérer un fonds privé.

Bénéfices du CAC40 : 20% de croissance attendue sur 2022

23/08/2022 | 16:13

Depuis le début d’année 2022, je me suis promis de vous partager, trimestre après trimestre, l’évolution des estimations des bénéfices annuels des entreprises du CAC40 et cela dans le but d’appréhender les révisions des analystes après chaque publication intermédiaire. Maintenant que l’ensemble des résultats du Q2 ont été publiés, il est temps de faire un bilan, mais commençons par reprendre les points clefs des deux premiers épisodes.

Perspectives de croissance annuelle avant publication des résultats du Q1

Sur ce premier visuel (heatmap), vous trouverez les bénéfices estimés pour l’exercice 2022 (moyenne des attentes des analystes avant la publication des résultats du T1) pour chaque entreprise composant l’indice du CAC40. La somme de ces estimations est de 148,5 Mds€. J’ai dû mettre les codes des valeurs pour simplifier le tableau : TTE pour TotalEnergies, MC pour LVMH, etc.

 

heatmap benef22 av T1

Heatmap des bénéfices estimés des entreprises du CAC40 pour l'exercice 2022 en Mds€ (AVANT PUBLICATIONS DU T1)

 

Maintenant, à l’aide d’un deuxième visuel, nous allons voir la contribution de la croissance des bénéfices de ces mêmes entreprises sur l’évolution totale.

 

Cascade benef22 av T1

Décomposition de la croissance des bénéfices attendues des entreprises du CAC40 entre 2021 et 2022 en Mds€ (AVANT PUBLICATION DU T1)

 

Il convient de préciser que j’ai choisi de prendre comme base les résultats des activités poursuivies de 2021, qui éliminent les résultats exceptionnels des entreprises. Cet ajustement est important puisqu’en 2021, des opérations importantes ont eu lieu chez certains groupes comme Vivendi, qui a cédé UMG. Alors que le bénéfice net 2021 du groupe s'établit à 24,7 Mds€, le résultat des activités poursuivies est de -538 M€. 

Pour comprendre ce graphique en cascade, nous allons prendre l’exemple de TotalEnergies. En 2021, le bénéfice net des activités poursuivies du groupe s’établissait à 13,8 Md€. Les analystes en charge du dossier estiment qu’en 2022 les bénéfices seront de 20,2 Md€, soit une croissance de 6.4 Md€ environ (+46%). Il s’agit là de la contribution la plus importante pour la croissance du total des bénéfices du CAC40 entre 2021 et 2022. Ce n’est pas surprenant car le premier visuel nous montrait déjà que le poids des bénéfices de TotalEnergies était très significatif. Toutefois, certaines variations peuvent être plus intéressantes à analyser. Par exemple, la croissance attendue pour Orange est de 2 Md€ (4ème plus forte contribution selon le graphique en cascade, derrière TotalEnergiesArcelorMittal et Société Générale) alors que si l’on s’en tient au premier visuel, sa contribution dans la somme des bénéfices attendus est moins significative.

Avant publication des résultats du T1, la croissance des bénéfices attendue pour l’ensemble du CAC40 était de 8,7% (136,7 à 148,5 Md€). 

Perspectives de croissance annuelle après publication des résultats du Q1

Lorsque les résultats du premier trimestre ont été publiés, voici comment ont été revues les estimations de bénéfices pour l’ensemble de l’exercice.

Fin mai, voici à quoi ressemblait la heatmap des bénéfices attendus pour l’ensemble de l’exercice 2022 :

 

heatmap benef22 ap T1

Heatmap des bénéfices estimés des entreprises du CAC40 pour l'exercice 2022 en Mds€ (APRES PUBLICATIONS DU T1)

 

Principaux changements à la hausse : TotalEnergies (20,2 Mds€ à 24,9 Mds€) et ArcelorMittal (9 Mds€ à 11.3 Mds€). Ces révisions s’expliquaient par de bonnes publications dues à la hausse du prix des matières premières.

Principaux changements à la baisse : Crédit Agricole S.A (5,1 Mds€ à 3,8 Mds€) et Société Générale (2,6 Mds€ à 1,6 Mds€). Ces révisions s’expliquaient notamment par les charges exceptionnelles liées à l’arrêt de leurs activités en Russie.

Fin mai, après publication des résultats du T1, voici à quoi ressemblait la cascade de croissance des bénéfices :

 

Cascade benef22 ap T1

Décomposition de la croissance des bénéfices attendues des entreprises du CAC40 entre 2021 et 2022 en Mds€ (APRES PUBLICATION DU T1)

 

Entre mi-février et mai 2022, les estimations relatives à la somme des bénéfices des sociétés du CAC40 sont passées de 148,535 Mds€ à 154,092 Mds€, soit une révision à la hausse de 5 557 M€. De ce fait, la croissance attendue est passée de +8,7% à +12,7%.

En revanche, en s’attardant sur la décomposition de la croissance nous avions noté un point assez intéressant : TotalEnergies passait d’une croissance attendue de 6,386 Mds€ à 11,080 Mds€, soit une révision positive de 4,694 Mds€ et ArcelorMittal passait d’une décroissance attendue à -4,172 Mds€ à -1,909 Mds€, soit une révision positive de 2,263 Mds€. 

A elles deux, les révisions de ces deux entreprises (+6,957 Mds€) étaient supérieures à la révision des bénéfices de l’indice (+5,557 Mds€), ce qui signifie simplement qu’en éliminant la contribution de TotalEnergies et ArcelorMittal, les révisions sur le reste des valeurs étaient plutôt orientées à la baisse (en nominal). Autrement dit, ces deux entreprises qui vivent l’inflation différemment, agissent comme des arbres qui cachent la forêt. On se demandait alors combien de temps ces arbres allaient-ils tenir face au vent sachant que le prix des métaux a nettement corrigé depuis avril, suivi par le pétrole un peu plus tard.

Perspectives de croissance annuelle après publication des résultats du Q2

Maintenant que les résultats du deuxième trimestre ont été publiés, voyons comment ont été revues les estimations.

Fin août, voici la nouvelle heatmap des bénéfices attendus pour l’ensemble de l’exercice 2022. Ces estimations sont de plus en plus précises à mesure que les résultats trimestriels sont publiés puisque le poids des chiffres réels et des chiffres attendus sont désormais équivalents.

 

hetmap benef22 ap T2

Heatmap des bénéfices estimés des entreprises du CAC40 pour l'exercice 2022 en Mds€ (APRES PUBLICATIONS DU T2)

 

Principaux changements à la hausse : STMicroelectronics (2,9 Mds€ à 3,7 Mds€), Crédit Agricole S.A (3,8 Mds€ à 4,5 Mds€), TotalEnergies (24,9 Mds€ à 28,3 Mds€), Stellantis (13,4 Mds€ à 15,1 Mds€), Engie (3,8 Mds€ à 4,2 Mds€) et Renault (-0,2 Mds€ à 0.3 Mds€).

Principaux changements à la baisse : Safran (1,4 Mds€ à 1,1 Mds€), Worldline (0,4 Mds€ à 0,3 Mds€) et Veolia (1 Mds€ à 0,8 Mds€).

Fin août, après publication des résultats du T2, voici à quoi ressemble la cascade de croissance des bénéfices.

 

Cascade benef22 ap T2

Décomposition de la croissance des bénéfices attendues des entreprises du CAC40 entre 2021 et 2022 en Mds€ (APRES PUBLICATION DU T2)

 

Entre mai 2022 et août 2022, les estimations relatives à la somme des bénéfices des sociétés du CAC40 sont passées de 154,092 Mds€ à 164,095 Mds€, soit une révision à la hausse substantielle de 10 003 M€. Un effet deux fois plus important que les publications du Q1. De ce fait, la croissance attendue est passée de +8,7% (avant Q1) à +12,7% (après Q1) et s’établit désormais à +20,1% (après Q2) !

Lors des publications du premier trimestre, la variation des bénéfices attendus pour l’indice s’expliquait principalement par les révisions de TotalEnergies et ArcelorMittal. Après publications du second trimestre, comme nous l’avons vu, TotalEnergies en rajoute une couche avec une nouvelle révision importante (+3,4 Mds€) qui fait suite à une bonne publication. Elle est rejointe cette fois-ci par Stellantis qui révise de +1,7 Mds€, STMicroelectronics qui révise de +800 M€, Crédit Agricole S.A qui révise de +700 M€ et Engie qui révise de 400 M€.

Puisque l’objet de cette étude est la croissance attendue des bénéfices de l’indice, il convient de s’intéresser aux révisions qui ont du poids dans le total des profits (en nominal donc et non en %). Le fait que ce soient des poids lourds de l’indice (en termes de bénéfices et pas nécessairement de capitalisation) qui révisent à la hausse (TotalEnergies, Stellantis, Crédit Agricole S.A et Engie) et des poids légers qui révisent à la baisse (Worldline, Safran, Veolia) explique le passage d’une croissance attendue de +12,7% à +20,1%.

Cette année, sur fond d’inflation, ce sont d’abord les énergéticiens qui se sont démarqués par leurs bons résultats, rejoint désormais par l’automobile et les semi-conducteurs qui ont d’ailleurs réussi à convaincre les investisseurs sur les derniers mois boursiers qui se sont écoulés.

Affaire à suivre, on se retrouve après les publications du Q3.


© Zonebourse.com 2022
Valeurs citées dans l'article
Varia.DernierVar. 1janv
ARCELORMITTAL 2.01%26.16 Cours en temps réel.-8.81%
CRÉDIT AGRICOLE S.A. 0.67%9.585 Cours en temps réel.-24.07%
ENGIE -1.36%14.248 Cours en temps réel.11.07%
LVMH MOËT HENNESSY LOUIS VUITTON SE -0.08%714.3 Cours en temps réel.-1.61%
ORANGE 0.11%9.363 Cours en temps réel.2.56%
RENAULT 0.84%34.835 Cours en temps réel.13.28%
SAFRAN 0.15%117.32 Cours en temps réel.8.82%
SOCIÉTÉ GÉNÉRALE 0.24%23.435 Cours en temps réel.-22.58%
STELLANTIS N.V. -0.52%14.546 Cours en différé.-12.49%
STMICROELECTRONICS N.V. -0.22%36.6 Cours en temps réel.-15.39%
TOTALENERGIES SE 0.32%59.06 Cours en temps réel.31.95%
VEOLIA ENVIRONNEMENT -0.76%24.78 Cours en temps réel.-22.57%
VIVENDI SE -0.09%8.942 Cours en temps réel.-24.71%
WORLDLINE -1.06%43.97 Cours en temps réel.-9.26%