Connexion
E-mail
Mot de passe
Afficher le mot de passe
Retenir
Mot de passe oublié ?
Devenir membre gratuitement
Inscription
Inscription
Devenir membre
Inscription gratuite
Devenir client
Découvrez nos services
Paramètres
Paramètres
Cotations dynamiques 
OFFON
Actualités : Toute l'info
Toute l'infoNos articlesSociétésMarchésEconomie & ForexMat. PremièresTauxBarons de la boursePro. de la financeAgendaSecteurs 
Toute l'actualitéEconomieDevises & ForexStatistiques MacroéconomiquesCryptomonnaiesCybersécuritéCommuniqués

Biden dément que Xi ait refusé de participer à un sommet

15/09/2021 | 02:42
share with twitter
share with LinkedIn
share with facebook

WASHINGTON, 15 septembre (Reuters) - Le président américain Joe Biden a démenti mardi un rapport du Financial Times disant que son homologue chinois Xi Jinping avait refusé son invitation à prendre part à un sommet en tête à tête.

Le Financial Times avait cité de nombreuses sources au fait du contenu de l'appel entre Joe Biden et Xi Jinping qui s'est déroulé jeudi dernier.

"C'est faux", a répondu Joe Biden aux journalistes qui lui demandaient s'il était déçu que Xi Jinping ne veuille pas le rencontrer.

Plus tôt, Jake Sullivan, le conseiller à la sécurité nationale du président Joe Biden avait déclaré que le "rapport (du Financial Times) n'(était) pas exact. Point final".

Une source au fait du contenu de l'appel entre les deux présidents a confirmé que le rapport fait par le journal était exact.

"Apparemment, Xi Jinping a laissé entendre que le ton employé et l'atmosphère de la relation entre les deux pays devaient d'abord être améliorés", a-t-elle déclaré à Reuters.

L'ambassade de Chine à Washington n'a pas immédiatement répondu à une demande de commentaire.

Le Financial Times cite l'une de ses sources selon laquelle Joe Biden a proposé un sommet comme l'une des nombreuses possibilités de suivi avec Xi Jinping, et qu'il ne s'attendait pas à une recevoir une réponse immédiatement.

La Maison Blanche pense que si Xi Jinping n'a pas accepté l'idée d'un sommet, c'est en partie dû aux préoccupations concernant l'épidémie de coronavirus, ajoute le journal, citant un responsable américain.

Le sommet du G20 qui se tiendra en Italie en octobre a été évoqué comme un lieu possible pour une rencontre en face à face, mais Xi Jinping n'a pas quitté la Chine depuis le début de la pandémie au début de l'année dernière.

Dans sa déclaration, Jake Sullivan a ajouté : "Comme nous l'avons dit, les présidents ont discuté de l'importance de pouvoir avoir des discussions privées, et nous allons respecter cela."

Pour la première fois en sept mois, Joe Biden s'est entretenu jeudi dernier par téléphone, avec Xi Jinping.

Lors de cet entretien, les deux dirigeants ont discuté de la nécessité d'éviter que la compétition entre les deux premières économies mondiales ne dégénère en conflit. (Reportage Andrea Shalal et David Brunnstrom à Washington et Shubham Kalia à Bangalore; version française Camille Raynaud)


© Reuters 2021
share with twitter
share with LinkedIn
share with facebook
Réagir à cet article
Réagir le premier
Publier
loader
Dernières actualités "Economie & Forex"
03:28L'opposition vénézuélienne appelle Maduro à reprendre les pourparlers
RE
00:57Coronavirus/Australie-Réouverture des classes et restrictions assouplies à Sydney
RE
00:23GB-Une nouvelle centrale nucléaire pour contribuer à l'objectif zéro émission-presse
RE
00:09L'australien Aristocrat Leisure rachète le britannique Playtech pour 2,9 milliards de dollars.
ZR
17/10Un juge américain rejette une action de GM contre Fiat Chrysler
RE
17/10Biélorussie-L'ambassadeur de France part à la demande de Minsk-AFP
RE
17/10Biélorussie-L'ambassadeur de France part à la demande de Minsk-AFP
RE
17/10Hongrie-L'opposition désigne un candidat surprise pour défier Orban
RE
17/10CHINA EVERGRANDE : Chine-La banque centrale évoque la "mauvaise gestion" d'entreprises
RE
17/10Côte d'Ivoire-L'ex-président Laurent Gbagbo lance un nouveau parti
RE
Dernières actualités "Economie & Forex"