Connexion
Connexion
Ou se connecter avec
GoogleGoogle
Twitter Twitter
Facebook Facebook
Apple Apple     
Inscription
Ou se connecter avec
GoogleGoogle
Twitter Twitter
Facebook Facebook
Apple Apple     

Laurent Pignot

Analyste
Suivre
Diplomé de Montpellier Business School et de Paris 1-Sorbonne, passé par les univers de la banque et de l'assurance, Laurent Pignot entretient une telle passion pour les cryptomonnaies qu'il ambitionne, un jour, de lancer un média dédié à la vulgarisation de ces actifs alternatifs. Ce qui attire ce fan de sport et de gastronomie ? En bon représentant de sa génération, la dimension décentralisée et désintermédiée de ces devises. Ce qui l'anime ? L'adrénaline liée au jeu de l'investissement.

Bitcoin : après la pluie, le beau temps ?

23/11/2022 | 20:37

Le marché des cryptomonnaies a subi une tempête qui a décoiffé les portefeuilles des investisseurs. L’ouragan FTX a largement dépassé la force 12 sur l’échelle de Beaufort dans l’océan des actifs numériques. Des conditions économico-atmosphériques qui ont inévitablement propulsé le bitcoin vers le Sud. Ainsi, les moussaillons de la cryptosphère se retrouvent avec leur rafiot 3.0 qui a perdu une bonne partie de sa valeur depuis un an, et cette perte s’est accélérée ces dernières semaines après les violentes bourrasques meurtrières de l’affaire FTX. Dans ce contexte, plongeons dans les plus profondes entrailles du navire Bitcoin afin d’y observer le comportement des crypto-matelots.

Bitcoin (BTC/USD)

BTC/USD
Zonebourse

Après avoir perdu plus de 20% en une semaine, entre le 7 novembre et le 14 novembre, la devise numérique revient graviter autour des 16 500 dollars à l'heure où nous écrions ces lignes. Il faut remonter deux ans en arrière, en novembre 2020, pour retrouver un bitcoin à ce prix. Le bitcoin évolue donc plus que jamais à marée basse dans un contexte où la confiance envers l’écosystème des cryptomonnaies s’est complètement évaporée. Cap sur le réseau Bitcoin. 

Les prises de profits sont au fond du gouffre

Prises de profits
Glassnode

Les prises de profits retrouvent des niveaux très faibles et en diminution sur ces dernières semaines, d’autant plus avec l’effondrement de FTX. Les prises de profits quotidiennes gravitent en dessous du seuil des 70 millions de dollars. Il faut remonter deux ans en arrière, en 2020, pour retrouver des niveaux de prises de profits aussi faibles. Par ailleurs, à titre de comparaison, les montants quotidiens sont extrêmement moins importants que les encaissements réalisés lors des précédents pics de marchés haussiers, comme en début et fin d’année 2021, où l’on observait entre 2 et 4 milliards de dollars empochés par les acteurs du réseau chaque jour. 

Ces faibles prises de profits laissent supposer qu’une énorme majorité des investisseurs, traders et acteurs du marché ont pris leurs bénéfices sur les précédents sommets du cours du bitcoin. Ceux qui pourraient réaliser des profits à l’heure actuelle, c’est-à-dire ceux qui ont acquis du bitcoin en dessous des 16 500 dollars, sont relativement peu nombreux et ont très probablement une extrême confiance quant à la future appréciation du cours de la devise numérique dans les prochaines années. De leur côté, les ventes à perte sont-elles plus prégnantes sur le réseau ? 

Les ventes à perte explosent

Ventes à perte
Glassnode

Après avoir observé des ventes à perte quotidiennes inédites (3 milliards de dollars) lors de la chute de la devise numérique entre 30 000 et 20 000 dollars fin juin, les ventes à perte reviennent se positionner sur des niveaux élevés. Des agissements qui s'expliquent en bonne partie par la panique qu’a engendré la faillite de FTX et donc par l'augmentation de la méfiance envers les plateformes d’échange centralisées. Ainsi, une bonne partie des investisseurs ayant acquis du bitcoin au-dessus des niveaux actuels ont préféré couper leurs positions en voyant leur pactole numérique fondre à vitesse grand V dans ce marché sanguinaire. 

A l’heure actuelle, les ventes à perte se retrouvent au-dessus du milliard de de dollars encaissés quotidiennement (bien au-dessus des 70 millions de profits réalisés quotidiennement comme susmentionné). Pendant ce temps-là, le nombre de bitcoins qui quittent les plateformes atteignent, là-aussi, des niveaux historiques.

La chute du nombre de bitcoins sur les plateformes

Accumulation VS Distribution
Glassnode

ROUGE (Accumulation) : Les BTC sortent des plateformes. Autrement dit, les acteurs sur le réseau se procurent des BTC en plus grande quantité que de BTC qui sont remis en circulation sur les plateformes. Pour faire simple, les achats sont supérieurs aux ventes sur BTC sur les plateformes. 

Mais nous devons aussi nuancer cette métrique. Il se pourrait que, tout simplement, les investisseurs transfèrent leurs bitcoins acquis directement sur les plateformes (Binance, Coinbase, Kraken…) vers des portefeuilles décentralisés (il n’y a donc pas d’achat, il s’agit tout simplement d’un transfert de la même valeur). Mais les plateformes enregistrent ce transfert comme une sortie dans le graphique présenté ci-dessus. En réalité, la crise liée à FTX a engendré une réticence des utilisateurs à laisser leurs actifs entre les mains des plateformes d’échange centralisées. Ce pic inédit de sorties de bitcoins est en grande partie causé par la méfiance des utilisateurs et donc d’un transfert des fonds vers des portefeuilles hors-ligne.

VERT (Distribution) : Les BTC rentrent sur les plateformes. Autrement dit, les acteurs se délestent de leurs BTC en plus grande quantité que de BTC qui sont accumulés dans les portefeuilles. Pour faire simple, les ventes sont supérieures aux achats sur BTC. 

Force est de constater, qu’à l’heure actuelle, les bitcoins ont plus tendance à sortir des plateformes (achat/transfert) que de rentrer (dans l'optique de vendre sur le marché). Une quantité de sortie qui n’a même jamais été observée auparavant dans l’histoire du bitcoin. Examinons à présent si de nouveaux investisseurs, ou spéculateurs, se procurent des bitcoins sur le réseau. 

Spéculateurs VS Investisseurs : RHODL Ratio

Les différents cycles sur le Bitcoin, qui sont souvent rythmés par le Halving Day (explication de ce mécanisme dans cet article : Minage de bitcoin et halving day : creusons le sujet), représentent l’équilibre de l’offre de BTC qui est en constante évolution entre les investisseurs à long terme et les nouveaux spéculateurs. Le RHODL Ratio est un oscillateur qui permet, d’une certaine manière, de comparer la richesse en dollars détenue par les nouveaux arrivants (sur une semaine) par rapport aux plus anciens investisseurs (entre 1 et 2 ans). Jetons un œil au graphique puis nous détaillons ensuite le RHODL Ratio.

RHODL Ratio
Glassnode

Hausse de la spéculation : Une tendance à la hausse du ratio RHODL (flèche rouge ci-dessus) suggère une augmentation de la richesse en USD détenue par de nouveaux acheteurs de bitcoins (sur une semaine). Un mouvement typique de la reprise du marché haussier et des pics de spéculation.

Hausse de la dominance des anciens bitcoins : Une tendance à la baisse du ratio RHODL (flèche verte) indique une dominance de la richesse en USD détenue par les acteurs détenant des bitcoins "anciens" qui ont été acquis entre 1 et 2 ans auparavant. Cette baisse du RHODL suggère une tendance d’accumulation et d’une conservation des bitcoins à moyen-long terme. Autrement dit, les BTC deviennent en moyenne plus âgés (par rapport à leur date d’achat). 

Changement de dominance entre spéculateur court terme et investisseur long terme : un RHODL stagnant (flèche bleue) indique que le taux de changement entre la dominance des BTC âgés et des plus récents est à l’équilibre. Cet équilibre est souvent observé autour des périodes de transition du marché telles que les hauts de marchés distributifs et les bas de marchés d’accumulation. 

A l’heure actuelle, comme le montre le graphique ci-dessus, la poursuite de la conservation de bitcoins (baisse du RHODL) de ces derniers mois a tendance à être remise en cause par un retour de la spéculation à court terme. Une condition qui se révèle indispensable pour une reprise d’un marché haussier durable. Bien qu’il soit encore trop tôt pour en déduire quelconque confirmation de retours de flux financiers frais, d’autant plus dans le contexte morose actuel de la cryptosphère, il semblerait que certains acteurs absorbent une partie de la pression baissière pour accumuler/spéculer sur le bitcoin. Pour clôturer cet article, jetons un œil aux agissements des différentes catégories d'adresses.

On observe une nette tendance à l’accumulation des adresses détenant plus de 1 BTC en portefeuille depuis mars 2022. Ce phénomène s’est drastiquement accéléré depuis début novembre. 

En vert : le nombre d’adresses possédant au moins 1 BTC en portefeuille (16 500$)
En bleu : le nombre d’adresses possédant au moins 10 BTC en portefeuille (165 000$)
En rouge : le nombre d’adresses possédant au moins 10 000 BTC en portefeuille (165 000 000$)

Accumulation des baleines
Glassnode

Force est de constater que les adresses détenant une part relativement importante de bitcoins dans leur portefeuille ont tendance à accumuler nettement ces derniers jours. Ce qui explique, en partie, l’absorption de la pression vendeuse et le rebond du RHODL ratio, comme nous l’avons vu juste au-dessus. 

En définitive : 

  • Les “bitcoiners” (nom donné à ceux qui détiennent du bitcoin) qui ont acheté par le passé du BTC en dessous du cours actuel prennent très peu de profit sur les niveaux actuels.

  • Les “bitcoiners” qui ont acheté par le passé du BTC au dessus du cours actuel vendent à perte de manière nettement plus significative que ceux qui prennent des profits.

  • On observe un potentiel changement de direction entre la tendance à la conservation et la tendance à la spéculation. De nouveaux flux financiers frais ont été injectés à court terme pour contrecarrer en partie les forces vendeuses et donc reprendre du poids face au vieillissement des pièces sur le réseau (RHODL Ratio).

  • Les adresses possédant de nombreux bitcoins ont tendance à accumuler fortement sur les niveaux actuels, ce qui vient ralentir la chute du bitcoin et la pression vendeuse. 

En revanche, notons tout de même que nous devons cumuler un ensemble de données afin de comprendre le marché dans sa globalité : l’étude du prix, de la macro, des caractéristiques de chaque cryptomonnaies, des corrélations entre les classes d’actifs, de la cyclicité du marché et de la volatilité, entre autres, sont autant de facteurs à prendre en compte. Les métriques susmentionnées nous donnent simplement des éléments de compréhension supplémentaires.

Quoi qu'il en soit, les crypto-matelots sont en train de naviguer dans la houle destructrice de FTX. Des conditions qui forcent une partie de l’équipage à quitter le navire en encaissant des pertes conséquentes. En attendant, d’autres sont bien déterminés à surfer sur les vagues scélérates coûte que coûte sans mesurer, peut-être, les risques encourus. Ce qui est sûr, c’est qu’il faudra encore de nombreuses semaines avant que les conditions crypto-atmosphériques redeviennent séduisantes pour attirer massivement de nouveaux équipiers sur le navire Bitcoin. Et nous avons fort à parier que les vieux loups de mer de la cryptosphère seront là pour les accueillir. 


© Zonebourse.com 2022