Connexion
Connexion
Ou se connecter avec
GoogleGoogle
Twitter Twitter
Facebook Facebook
Apple Apple     
Inscription
Ou se connecter avec
GoogleGoogle
Twitter Twitter
Facebook Facebook
Apple Apple     

Laurent Pignot

Analyste
Suivre
Diplomé de Montpellier Business School et de Paris 1-Sorbonne, passé par les univers de la banque et de l'assurance, Laurent Pignot entretient une telle passion pour les cryptomonnaies qu'il ambitionne, un jour, de lancer un média dédié à la vulgarisation de ces actifs alternatifs. Ce qui attire ce fan de sport et de gastronomie ? En bon représentant de sa génération, la dimension décentralisée et désintermédiée de ces devises. Ce qui l'anime ? L'adrénaline liée au jeu de l'investissement.

Bitcoin : il y a de l’orage dans l’air

29/08/2022 | 15:39

Alors que, pendant la saison estivale, le bitcoin naviguait vers le Nord pour remonter les courants baissiers qu’il avait dévalé durant les mois précédents, la tempête qu'il avait réussi à semer l’a rapidement rattrapé. Il faut dire que depuis le début d’année, la devise numérique se prend de plein fouet des bourrasques d’hyperinflation et des vagues déferlantes de hausse de taux d'intérêt qui ont à plusieurs reprises fait tanguer le navire BTC. Des conditions économico-atmosphériques qui ont inévitablement propulsé, ces derniers mois, la crypto-reine vers le Sud. Et il ne semblerait pas, pour l’instant, que les circonstances soient propices pour remettre définitivement les voiles vers le Nord. Partons à l’abordage du navire Bitcoin afin d'observer le comportement des crypto-matelots 3.0.

Bitcoin (BTC/USD)

Source : Zonebourse

Après avoir repris plus de 20% entre le 15 juillet et le 15 août, la devise numérique a lourdement chuté pour revenir désormais sur le seuil psychologique des 20 000 dollars. Un niveau très défendu par les acheteurs car il constitue techniquement le sommet du marché haussier de 2017, mais ceux-ci ne parviennent pas pour autant à renverser la tendance de fond baissière qui s’est installée en novembre 2021. Le bitcoin évolue donc à marée basse dans un contexte macroéconomique qui ne délivre pas ou peu de catalyseurs positifs qui permettraient de redonner un peu d’optimisme aux crypto-investisseurs. Plongeons nous à présent dans les plus profondes entrailles du réseau titanesque du navire BTC. 

Les prises de profit touchent le fond

Prises de profit
Glassnode

Les prises de profit restent toujours faibles et en diminution sur ces dernières semaines. Les prises de profit quotidiennes gravitent en dessous du seuil des 100 millions de dollars. Il faut remonter deux ans en arrière, en 2020, pour retrouver des niveaux de prises de profit aussi faibles. Des sommes extrêmement moins importantes que les encaissements réalisés lors des précédents pics de marchés haussiers où l’on observait entre 2 et 4 milliards de dollars empochés par les acteurs du réseau quotidiennement. 

Ces faibles prises de profit laissent supposer qu’une énorme majorité des investisseurs, traders et acteurs du marché ont pris leurs bénéfices sur les précédents sommets du cours du bitcoin. Ceux qui pourraient réaliser des profits à l’heure actuelle, c’est-à-dire ceux qui ont acquis du bitcoin en dessous du cours des 20 000 dollars, sont relativement peu nombreux et ont très probablement une extrême confiance quant à la future appréciation du cours de la devise numérique. De leur côté, les ventes à perte sont-elles plus prégnantes sur le réseau ? 

Les ventes à perte

Ventes à perte
Glassnode

Après avoir observé des ventes à perte quotidiennes inédites (3 milliards de dollars) lors de la chute de la devise numérique entre 30 000 et 20 000 dollars fin juin, les ventes à perte reviennent se positionner sur des niveaux historiques moyens. Ainsi, une bonne partie des investisseurs ayant acquis du bitcoin au-dessus des niveaux actuels ont préféré couper leurs positions en voyant leur pactole numérique fondre à vitesse grand V dans ce marché impitoyable. 

A l’heure actuelle, après ce délestage massif, les ventes à perte se retrouvent au-dessus des 250 millions de dollars encaissés quotidiennement (toujours au-dessus des 100 millions de profits réalisés comme susmentionné). 

Afin de donner plus de poids aux deux graphiques précédents, superposons les prises de profit et les ventes à perte et observons les mouvements sur les cycles précédents. Le graphique ci-dessous présente le ratio : Profit/Perte Net Réalisé (en % de la capitalisation boursière du Bitcoin) sur une moyenne à 90 jours. Jetons un oeil au graphique puis nous commentons par la suite : 

Profits VS Pertes

Profits VS Pertes (moyenne sur 90j)
Glassnode

Sur toutes les dernières étapes de creux absolu de bear market (2014/2015 et 2018/2019), l’indicateur de profit/perte net réalisé est progressivement revenu à la neutralité avant de relancer la tendance haussière. Dans cette optique, une tendance haussière durable s’accompagne généralement de deux changements systémiques : 

  • Baisse des pertes réalisés (en rouge dans le graphique) car tous les vendeurs restants ont été épuisés par le bear market
  • Augmentation des bénéfices réalisés par les détenteurs à court terme alors que la nouvelle demande en bitcoins absorbe totalement la pression du côté vendeur

Pour l’instant, l’inclinaison vers une hausse des pertes nettes démontre la vulnérabilité des acheteurs à faire face à toute force négative sur le marché. 

Examinons à présent si de nouveaux investisseurs, ou spéculateurs, se procurent des bitcoins sur le réseau. 

Spéculateurs VS Investisseurs : RHODL Ratio

Les différents cycles sur le Bitcoin, qui sont souvent rythmés par le Halving Day (explication de ce mécanisme dans cet article : Minage de bitcoin et halving day : creusons le sujet), représentent l’équilibre de l’offre de BTC qui est en constante évolution entre les investisseurs à long terme et les nouveaux spéculateurs. Le RHODL Ratio est un oscillateur qui permet, d’une certaine manière, de comparer la richesse en dollars détenue par les nouveaux arrivants (sur une semaine) par rapport aux plus anciens investisseurs (entre 1 et 2 ans). Jetons un œil au graphique puis nous détaillons ensuite le RHODL Ratio.

RHODL Ratio
Glassnode

Hausse de la spéculation :
Une tendance à la hausse du ratio RHODL (trait rouge ci-dessus) suggère une augmentation de la richesse en USD détenue par de nouveaux acheteurs spéculatifs de bitcoins (sur une semaine). Un mouvement typique de la reprise du marché haussier et des pics de spéculation.

Hausse de la dominance des anciens bitcoins : Une tendance à la baisse du ratio RHODL (trait vert) indique une dominance de la richesse en USD détenue par les acteurs détenant des bitcoins "anciens" qui ont été acquis entre 1 et 2 ans auparavant. Cette baisse du RHODL suggère une tendance d’accumulation et d’une conservation des bitcoins à moyen-long terme. Autrement dit, les BTC deviennent en moyenne plus âgés. 

Changement de dominance entre spéculateur court terme et investisseur long terme : un RHODL stagnant (trait bleu) indique que le taux de changement entre la dominance des BTC âgés et des plus récents est à l’équilibre. Cet équilibre est souvent observé autour des périodes de transition du marché telles que les hauts de marchés distributifs et les bas de marchés d’accumulation. 

A l’heure actuelle, comme le montre le graphique ci-dessus, la conservation de bitcoins (baisse du RHODL) poursuit sa pression en l’absence de nouvelles vagues de flux financiers frais. Autrement dit, trop peu de spéculateurs viennent se positionner pour renverser la tendance actuelle “d’attente” et de conservation. Une condition qui se révèle indispensable pour une reprise d’un marché haussier durable. 

Finissons cet article en comparant le cours du BTC avec le prix moyen d’achat historique de la devise numérique. 

Le prix moyen d’achat historique sur le bitcoin (courbe orange)

Realized Price (Prix moyen des achats sur le bitcoin)
Zonebourse

Le Realized Price, ou le prix moyen d’achat historique sur le bitcoin, évolue à l’heure actuelle autour des 21600 dollars, soit juste au-dessus du cours actuel. Bien que le marché ait bien évolué depuis 10 ans et que les conditions macroéconomiques soient inédites pour les cryptomonnaies, cette métrique nous révèle deux éléments : 

  • Lorsque le BTC évolue en dessous de sa moyenne d’achat historique, le BTC se retrouve, historiquement, dans des zones de capitulation. Je tiens à bien préciser que c’est une zone car, toujours historiquement, le cours a déjà chuté de plus de 50% par rapport à sa moyenne d’achat historique (ce fût le cas en 2011 et en 2015). Typiquement, cela équivaudrait aujourd’hui à un bitcoin autour des 10 500$ dollars pour égaler ces sous-performances historiques.

  • Le bitcoin met relativement longtemps à ressortir la tête de l’eau lorsqu’il évolue au niveau ou en dessous de cette moyenne d’achat. Sur les précédents creux absolus (Crash Covid de 2020 mis à part), le BTC a mis en moyenne 225 jours avant de repasser durablement au-dessus du Realized Price. Sur le cycle actuel, le franchissement par le bas de cette moyenne a eu lieu de 13 juin 2022, il y a donc 77 jours. 

Bien que les performances passées ne préjugent pas des performances futures, les métriques susmentionnées nous permettent d'analyser autrement le cours du Bitcoin. 

En définitive, il faut retenir que : 

  • Les “bitcoiners” (nom donné à ceux qui détiennent du bitcoin) qui ont acheté par le passé du BTC en dessous du cours actuel prennent très peu de profit sur les niveaux actuels.

  • Les “bitcoiners” qui ont acheté par le passé du BTC au dessus du cours actuel vendent à perte de manière plus significative que ceux qui prennent des profits.

  • La tendance actuelle est à la conservation et non à la spéculation. Pour l’instant les bitcoins vieillissent et trop peu d’argent frais est injecté pour absorber les forces vendeuses (RHODL Ratio).

  • Le cours du BTC revient graviter sous le seuil de la moyenne historique d’achat (Realized Price). Ce qui indique une zone historique de capitulation sans laisser présager qu’un point bas ultime a été réalisé (notamment avec la baisse du RHODL Ratio). 

En revanche, notons tout de même que nous devons cumuler un ensemble de données afin de comprendre le marché dans sa globalité : l’étude du prix, de la macro, des caractéristiques de chaque actif, des corrélations entre les classes d’actifs, de la cyclicité du marché et de la volatilité, entre autres, sont autant de facteurs à prendre en compte. Les métriques susmentionnées nous donnent simplement des éléments de compréhension supplémentaires.

Enfin, nous comprenons, actuellement, que les crypto-matelots 3.0 sont de moins en moins nombreux et de plus en plus vieux sur le navire Bitcoin. Et il semblerait que l'équipage ait du mal à séduire et à recruter de nouveaux équipiers qui permettraient de relancer définitivement la machine. 

L’évolution du Top 20 des cryptomonnaies en termes de capitalisation sur un mois.
(Cliquez sur la heatmap ci-dessous pour mieux visualiser les variations)

Quantify Heatmap

© Zonebourse.com 2022