Connexion
E-mail
Mot de passe
Afficher le mot de passe
Retenir
Mot de passe oublié ?
Devenir membre gratuitement
Inscription
Inscription
Devenir membre
Inscription gratuite
Devenir client
Découvrez nos services
Paramètres
Paramètres
Cotations dynamiques 
OFFON

Laurent Pignot

Analyste
Suivre
Diplomé de Montpellier Business School et de Paris 1-Sorbonne, passé par les univers de la banque et de l'assurance, Laurent Pignot entretient une telle passion pour les cryptomonnaies qu'il ambitionne, un jour, de lancer un média dédié à la vulgarisation de ces actifs alternatifs. Ce qui attire ce fan de sport et de gastronomie ? En bon représentant de sa génération, la dimension décentralisée et désintermédiée de ces devises. Ce qui l'anime ? L'adrénaline liée au jeu de l'investissement.

Bitcoin : le minage est-il rentable ?

26/11/2021 | 17:52
share with twitter
share with LinkedIn
share with facebook
1

Intéressons-nous aux nouvelles pioches numériques permettant de récolter des fragments de cryptomonnaies. Deux pioches peuvent être envisagées afin de miner : d’un côté, les “rigs” qui sont des ordinateurs composés de plusieurs cartes graphiques, et d’un autre côté, les circuits intégrés spécialisés de type ASIC, considérés comme l’outil le plus performant et rentable pour les acteurs du mining. Vous rêvez de miner à titre personnel? Creusons le sujet.

Dans un précédent article, nous avions vu que pour miner du bitcoin, nous devions mettre à disposition du réseau un ordinateur surpuissant afin qu’il résolve des calculs mathématiques complexes et ainsi pouvoir espérer d’être rémunéré en bitcoins. Que se cache t-il derrière la super machine ? Ici nous allons nous intéresser aux circuits intégrés de types ASICs. 

En préambule, je tiens à rappeler le principe inhérent au protocole de minage de bitcoin : le taux de hachage (hashrate, pour la version anglo-saxonne). Derrière cette notion au nom barbare, se trouve le facteur de rendement du mineur. Pour faire simple, ce taux permet de mesurer la puissance de minage d’un équipement informatique par seconde. Cette mesure est l’unité de hash/par seconde (par exemple 60 Tera hachages par seconde = 1,000,000,000,000 hashes par seconde), autrement dit, combien de calculs complexes par seconde peuvent être exécutés. Après ce petit rafraichissement de mémoire, découvrons les facteurs de rendements d’un équipement de minage.

Application-specific integrated circuit” est l'abréviation de ASIC, il s’agit de la dernière innovation technologique en matière de minage de cryptomonnaies. Contrairement aux “rigs”, ces circuits sont vendus en un seul bloc et permettent de ne pas se préoccuper des détails d’assemblages des composants informatiques. Ce sont des machines composés de puces programmées pour réaliser des calculs complexes.

AvalonMiner 1246
Source: Canann.com

Nous comprenons donc que si nous voulons mettre toutes les chances de notre côté, nous pouvons nous procurer une de ces bestioles informatiques pour commencer à engranger du BTC. Que devons-nous prendre en compte pour calculer sa rentabilité ? 

  • Le prix du matériel : entre 8000 et 15 000 euros (en fonction de la puissance de calcul)
  • Coût d'électricité : le prix moyen en France est de 0,15 euros/kWh
  • La difficulté du minage : la quantité de BTC perçus n’est pas fixe, elle dépend de la “difficulté de minage”. Plus il y a de mineurs sur le réseau, plus la part attribuée à chaque mineur va être réduite et inversement.
  • Le prix du bitcoin : un cours à 10 000 euros n’aura pas la même rentabilité qu’un cours à 40 000 euros. Étant rémunérés en fraction de bitcoins, nous avons tout intérêt à ce que le cours soit élevé. 

Vous me direz : “Oui, mais concrètement, combien pouvons-nous espérer gagner par an?” Je sors ma calculatrice 3.0.

  • Coût de l’appareil : 10 000$
  • Taux de hachage : 90 TH/s
  • Consommation électrique : 3420W
  • Coût électricité : 0,15 euros/kWh
  • Cours du bitcoin 54400$
  • Fonctionnement : 24h/24 et 7j/7
  • Difficulté de minage au niveau actuel 

La prise en compte de chaque paramètre me permet de dégager les résultats suivants :

  • Rendements annuels : 0,000629 BTC = 8230$ (au cours actuel)
  • Coût d'électricité annuelle : 4775$
  • Bénéfice net au bout d’un an : 8230 - (10 000 + 4775) = - 6545$

Faire ce calcul sur plusieurs années n’aurait pas de sens car parmi les facteurs pris en compte, la fluctuation de la difficulté du minage et le cours du bitcoin impacteront grandement notre rentabilité. Par exemple :

Cours : 1 BTC = 10 000 euros
Récompense = 0,5 BTC = 5000 euros

Cours : 1 BTC = 40 000 euros
Récompense = 0,5 BTC = 20 000 euros

En plus de ce facteur “prix”, le facteur “difficulté de minage” entre en jeu. Pour simple et très résumé : plus il y a de mineurs qui se connectent au réseau, plus le calcul sera complexe pour valider les transactions, ainsi notre machine aura de plus en plus de mal à résoudre les équations.

Pour illustrer cela, nous pouvons penser à l’analogie suivante : Si peu de mineurs sont connectés au réseau pour fermer le bloc et valider les transactions afin d'être rémunéré, un mineur doit alors jeter une pièce en l’air et obtenir 5 fois d'affilée le même côté. Il faudra lancer de nombreuses fois la pièce avant d’y arriver (ce qui peut être comparé au hashrate). Si de nouveaux mineurs rejoignent le réseau, alors la difficulté ne sera plus de 5 fois d'affilée mais 8 fois. Nous devrons alors jeter encore plus de fois la pièce en l’air avant d’y arriver (donc faire encore plus de calculs dans le cas du minage).

Ainsi, en fonction du cours et de la difficulté de minage, la rentabilité d’aujourd’hui ne sera pas celle de demain. Le cours du bitcoin de demain sera peut-être plus faible avec une difficulté de minage plus élevée. A titre d'exemple, le graphique ci-dessous représente la difficulté du minage comparée au cours du bitcoin à travers le temps : 

Difficulté du minage sur Bitcoin
Source : Glassnode

Enfin, en termes de rentabilité, le choix entre un investissement direct dans l’achat de BTC ou dans du matériel de minage se pose. Le minage est une alternative intéressante pour détenir du bitcoins, mais comme nous l’avons vu, des facteurs d’incertitudes subsistent pour estimer une rentabilité à long terme. Il faut également prendre en compte l'usure du matériel au fil des années.

Concernant l'utilisation des ASICs, celle-ci a été grandement facilitée par les constructeurs afin de permettre à plus de monde de pouvoir miner. Il suffit de le brancher au secteur, puis au réseau via un câble Ethernet. Sa configuration s'effectue tout simplement par l'intermédiaire d'un navigateur internet, depuis un ordinateur connecté au même réseau que l'ASIC. 

Pour aller plus loin, j’ai rédigé un article comparant deux sociétés dont l’activité principale est le minage de bitcoins, en tant qu’investisseur, cet article pourrait éventuellement vous intéresser : Deux géants du crypto-mining à suivre

 


© Zonebourse.com 2021
share with twitter
share with LinkedIn
share with facebook
1
Valeurs citées dans l'article
Varia.DernierVar. 1janv
ASICS CORPORATION -0.69%2145 Cours en différé.-14.59%
BITCOIN (BTC/EUR) 1.75%33360 Cours en temps réel.-20.51%
BITCOIN (BTC/USD) 1.83%37695 Cours en temps réel.-20.84%
Réagir à cet article
Toudoudou - Il y a 1 mois arrow option
Et ça ne choque personne une telle débauche de matériel & de consommation électrique pour miner un truc virtuel ?
1
  
  • Publier
    loader