Connexion
E-mail
Mot de passe
Retenir
Mot de passe oublié ?
Devenir membre gratuitement
Inscription
Inscription
Devenir membre
Inscription gratuite
Devenir client
Découvrez nos services
Paramètres
Paramètres
Cotations dynamiques 
OFFON

Accueil Zonebourse  >  Actualités  >  Economie / Forex  >  Toute l'info

Actualités : Economie / Forex
Toute l'infoSociétésIndices / MarchésEconomie / ForexMat. PremièresTauxBarons de la boursePro. de la financeAgendaSecteurs 
Toute l'infoEconomieDevises / forexStatistiques MacroéconomiquesCryptomonnaiesCybersécuritéCommuniqués

Bolivie-Morales annonce qu'il va démissionner

share with twitter share with LinkedIn share with facebook
share via e-mail
0
10/11/2019 | 12:05

(.)

LA PAZ, 10 novembre (Reuters) - Le président bolivien Evo Morales va quitter ses fonctions, a annoncé dimanche un communiqué diffusé par la télévision.

Le chef d'Etat est contesté depuis le 20 octobre, date à laquelle il a été reconduit dans ses fonctions au terme d'un scrutin dont la sincérité est jugée viciée par l'opposition.

Cette annonce intervient peu de temps après que l'armée lui a recommandé de quitter le pouvoir et après qu'il a lui même annoncé qu'une nouvelle élection présidentielle serait organisée après la publication d'un rapport de l'Organisation des États américains (OEA) réclamant l'annulation du scrutin contesté du 20 octobre pour cause d'irrégularités.

Ce rapport a été rédigé sur la base d'un audit de l'élection, dont le président sortant a été proclamé vainqueur, mais qui n'a pas permis d'en vérifier le résultat.

"Les manipulations du système informatique sont d'une telle ampleur qu'elles doivent faire l'objet d'une enquête approfondie de la part de l'État bolivien qui doit aller au fond des choses et déterminer la responsabilité de cette grave affaire", disent ses auteurs.

L'OEA juge statistiquement peu probable qu'Evo Morales ait obtenu la marge de 10% nécessaire pour être élu et invite la Bolivie à se doter de nouvelles autorités électorales avant la tenue d'une nouvelle élection.

"Le premier tour de l'élection qui s'est déroulé le 20 octobre doit être annulé et le processus électoral doit recommencer. Le premier tour doit avoir lieu dès que de nouvelles conditions apporterons de nouvelles garanties (...), notamment avec une nouvelle instance électorale", dit-elle dans un communiqué.

Evo Morales, qui s'adressait à la presse, a promis dimanche de remplacer les membres de la commission électorale.

Des vastes manifestations ont débuté à La Paz lorsque le Tribunal électoral suprême (TSE) a interrompu la publication des projections au soir du scrutin, quand un second tour entre le président sortant et Carlos Mesa, son plus proche adversaire, a semblé se profiler.

Le chef de l'Etat a finalement été proclamé vainqueur avec un peu plus de 10% d'avance sur Carlos Mesa, mais son administration a accepté sous la pression de la rue que l'OEA enquête sur sa réélection. (Daniel Ramos et Cassandra Garrison, Jean-Philippe Lefief pour le service français)

share with twitter share with LinkedIn share with facebook
share via e-mail
0
Réagir à cet article
Réagir le premier
Publier
loader
Dernières actualités "Economie / Forex"
20:36USA-La Fed reste floue sur ses intentions - minutes
RE
20:34Les Houthis disent avoir intercepté un avion de la coalition saoudienne
RE
20:15La Fed tout-à-fait défavorable aux taux négatifs aux Etats-Unis
AW
20:02GB-Eclaboussé par l'affaire Epstein, le prince Andrew se met en retrait
RE
19:56Commerce-L'accord de "phase 1" pourrait être remis à 2020 - sources
RE
19:31BEFIMMO SA : Acompte sur dividende en espèces ou en actions
PU
19:20France-Procès requis contre l'assaillant du Thalys
RE
19:17Gantz échoue dans sa tentative de former un gouvernement en Israël
RE
19:10Fiat chrysler se dit "très surpris" par le dépôt d'une plainte de general motors aux usa, qui vise selon lui à perturber son projet de rapprochement avec psa
RE
19:07Agenda economique monde jusqu'au 30 novembre
RE
Dernières actualités "Economie / Forex"