Connexion
E-mail
Mot de passe
Retenir
Mot de passe oublié ?
Devenir membre gratuitement
Inscription
Inscription
Devenir membre
Inscription gratuite
Devenir client
Découvrez nos services
Paramètres
Paramètres
Cotations dynamiques 
OFFON

Accueil Zonebourse  >  Actualités  >  Indices / Marchés

Actualités : Indices / Marchés
Toute l'infoSociétésIndices / MarchésEconomie / ForexMat. PremièresTauxBarons de la boursePro. de la financeAgendaSecteurs 

Brexit: Le Royaume-Uni en "zone d'urgence", s'alarme le patronat britannique

share with twitter share with LinkedIn share with facebook
share via e-mail
0
10/02/2019 | 11:08

LONDRES, 10 février (Reuters) - Le Royaume-Uni est entré dans la "zone d'urgence" sur le Brexit, a déclaré dimanche la directrice générale de la Confédération britannique de l'industrie (CBI), ajoutant que le risque d'une sortie sans accord de l'Union européenne s'est accru.

"Il semble que le processus parlementaire soit dans une impasse, qu'aucune issue ne puisse être trouvée, et de ce fait, la perspective d'un 'no-deal' semble bien plus élevée", a dit Carolyn Fairbairn sur Sky News.

"Nous sommes véritablement dans la zone d'urgence sur le Brexit désormais", a ajouté la dirigeante de l'organisation patronale.

Invitée elle aussi de Sky News, la secrétaire d'Etat au Trésor, Liz Truss, a jugé pour sa part que la Première ministre Theresa May était encore à même de parvenir à un accord avec les Européens.

Alors que la date du divorce a été fixée au 29 mars prochain au soir, la dirigeante britannique a été chargée par la Chambre des communes de renégocier l'accord conclu avec Bruxelles mais rejeté par le Parlement britannique.

Il s'agit pour May de trouver des "mécanismes alternatifs" au "backstop", la clause de sauvegarde qui doit, en dernier recours, garantir qu'il n'y aura pas de rétablissement d'une frontière physique entre la République d'Irlande et la province britannique d'Irlande du Nord.

Mais ses interlocuteurs européens lui ont redit la semaine passée qu'il n'était pas question de rouvrir l'Accord de retrait ni de toucher au "backstop".

Ils la poussent en revanche à saisir la main que lui a tendue le chef de l'opposition travailliste Jeremy Corbyn, qui propose une union douanière permanente entre l'UE et le Royaume-Uni pour sortir de l'impasse sur l'Irlande du Nord. (William James Henri-Pierre André pour le service français)

share with twitter share with LinkedIn share with facebook
share via e-mail
0
Réagir à cet article
Réagir le premier
Publier
loader
Dernières actualités "Indices / Marchés"
15:21Wall Street : dichotomie entre l'industrie et les technos
CF
15:13BOURSE DE WALL STREET : Les valeurs à suivre à Wall Street
RE
15:12CAC40 : consolidation limitée, zéro volatilité, E à 1,1130/$
CF
15:10Les valeurs à suivre aujourd'hui à Wall Street - Jeudi 25 avril 2019
AO
13:52BOURSE DE WALL STREET : Wall Street est attendue dans le désordre au gré des résultats
RE
13:48Le Luxe continue à prendre du poids dans le CAC40
12:04CARREFOUR : la plus forte hausse du CAC 40 à la mi-séance du jeudi 25 avril 2019
AO
12:03PEUGEOT : PSA, la plus forte baisse du CAC 40 à la mi-séance du jeudi 25 avril 2019
AO
11:55CARREFOUR : La valeur du jour à Paris CARREFOUR rassure au premier trimestre et prend la tête du CAC 40
AO
11:53Bourse Zurich: le SMI dans le vert à l'approche de la mi-journée
AW
Dernières actualités "Indices / Marchés"