Connexion
E-mail
Mot de passe
Retenir
Mot de passe oublié ?
Devenir membre gratuitement
Inscription
Inscription
Devenir membre
Inscription gratuite
Devenir client
Découvrez nos services
Paramètres
Paramètres
Cotations dynamiques 
OFFON

Accueil Zonebourse  >  Actualités  >  Indices / Marchés

Actualités : Indices / Marchés
Toute l'infoSociétésIndices / MarchésEconomie / ForexMat. PremièresTauxBarons de la boursePro. de la financeAgendaSecteurs 

Brexit: May rejette l'idée d'une union douanière permanente avec l'UE

share with twitter share with LinkedIn share with facebook
share via e-mail
0
11/02/2019 | 07:46
BREXIT: MAY REJETTE L'IDÉE D'UNE UNION DOUANIÈRE PERMANENTE AVEC L'UE

LONDRES (Reuters) - La Première ministre britannique Theresa May a rejeté l'idée de créer une union douanière permanente entre l'Union européenne et le Royaume-Uni, douchant les espoirs de ceux qui souhaitaient qu'elle change sa politique sur le Brexit pour l'emporter face à l'opposition travailliste.

Alors que la date du divorce a été fixée au 29 mars prochain au soir, la dirigeante britannique a été chargée par la Chambre des communes de renégocier l'accord conclu avec Bruxelles mais massivement rejeté mi-janvier par le Parlement britannique.

Il s'agit pour May de trouver des "mécanismes alternatifs" au "backstop", la clause de sauvegarde qui doit, en dernier recours, garantir qu'il n'y aura pas de rétablissement d'une frontière physique entre la République d'Irlande et la province britannique d'Irlande du Nord.

Mais ses interlocuteurs européens lui ont redit la semaine passée qu'il n'était pas question de rouvrir l'Accord de retrait ni de toucher au "backstop".

Ils la poussent en revanche à saisir la main que lui a tendue le chef de l'opposition travailliste Jeremy Corbyn, qui propose une union douanière permanente entre l'UE et le Royaume-Uni pour sortir de l'impasse sur l'Irlande du Nord.

Theresa May a montré peu d'engouement pour la proposition travailliste, qui risquerait, selon elle, de créer encore plus de divisions au sein de son parti.

"Je ne comprends pas pourquoi vous pensez qu'il serait préférable de chercher à avoir un mot à dire dans les futurs accords commerciaux de l'UE plutôt que de pouvoir conclure nos propres accords ?", écrit-elle dans une lettre publiée dimanche soir.

May et son gouvernement ont répété à plusieurs reprises qu'appartenir à une union douanière empêcherait le Royaume-Uni de se doter d'une politique commerciale indépendante, ce qu'ils ont présenté comme l'un des principaux avantages économiques de la sortie de l'UE.

Même si May s'est félicitée de la perspective de futures négociations avec Corbyn pour tenter de trouver un compromis, la lettre ne donnait aucune indication sur leur principal point de désaccord.

(William James; Arthur Connan pour le service français)

share with twitter share with LinkedIn share with facebook
share via e-mail
0
Réagir à cet article
Réagir le premier
Publier
loader
Dernières actualités "Indices / Marchés"
07:22Nikkei 225 : L'indice Nikkei à Tokyo finit en hausse de 0,15%
RE
07:09Tokyo finit en légère hausse, négociations sino-américaines en toile de fond
AW
06:21Prévisions du jour jeudi 21 février
AW
01:12Tokyo ouvre sur une note indécise
AW
20/02Wall Street : progresse inexorablement, le pétrole tutoie 57$
CF
20/02BOURSE DE WALL STREET : Timide hausse de Wall Street après les minutes de la Fed
RE
20/02Wall Street termine en légère hausse face à une Fed toujours prudente
AW
20/02EUROPE : Les Bourses européennes portées par l'espoir d'un accord commercial
AW
20/02L'Europe termine en hausse, optimisme prudent sur le commerce
RE
20/02Les valeurs à suivre demain à la Bourse de Paris Jeudi 21 février 2019
AO
Dernières actualités "Indices / Marchés"
Publicité