Connexion
E-mail
Mot de passe
Retenir
Mot de passe oublié ?
Devenir membre gratuitement
Inscription
Inscription
Devenir membre
Inscription gratuite
Devenir client
Découvrez nos services
Paramètres
Paramètres
Cotations dynamiques 
OFFON

Accueil Zonebourse  >  Actualités  >  Economie / Forex  >  Toute l'info

Actualités : Economie / Forex

Toute l'infoSociétésIndices / MarchésEconomie / ForexMat. PremièresTauxBarons de la boursePro. de la financeAgendaSecteurs 
Toute l'infoEconomieDevises / forexStatistiques MacroéconomiquesCryptomonnaiesCybersécuritéCommuniqués

Brexit-Philippe annonce d'autres mesures pour attirer les financiers

share with twitter share with LinkedIn share with facebook
share via e-mail
0
0
11/07/2018 | 21:30

PARIS, 11 juillet (Reuters) - Edouard Philippe a annoncé mercredi de nouvelles mesures pour attirer en France les acteurs de la finance confrontés à la sortie du Royaume-Uni de l'Union européenne l'an prochain.

Devant plus de 200 acteurs financiers invités à dîner par Paris Europlace, le Premier ministre s'est engagé à aligner le droit français sur le droit européen pour les services financiers, en supprimant d'ici la fin de l'année les nombreuses surtranspositions.

Pour séduire les gestionnaires de fonds, il a annoncé que le "carried interest" perçu hors de France serait fiscalisé en France comme un revenu du capital et non plus du travail, réduisant ainsi l'imposition des impatriés qui bénéficieront de la flat tax à 30%.

Il a par ailleurs annoncé l'ouverture à la rentrée 2019 à Courbevoie (Hauts-de-Seine) d'une école européenne allant de la maternelle au baccalauréat, qui dispensera l'enseignement dans la langue maternelle de l'élève sans être tenue par la limite d'au moins 50% d'enseignement en langue française.

Toujours sur le plan fiscal, il a fait part du souhait de la France de permettre l'amortissement des goodwills (survaleurs) comme c'est notamment le cas en Allemagne. Cette question doit selon lui être traitée dans le cadre de la directive européenne ACCIS pour laquelle il espère une entrée en vigueur d'ici 2021.

L'ensemble des promesses faites il y a un an aux acteurs de la finance ont été tenues et seront mises en oeuvre d'ici la fin de l'année, a-t-il insisté.

"Le Brexit a ouvert une période d’incertitudes politique, économique et financière en Europe", a-t-il dit selon le texte de son discours transmis à Reuters.

"Face à cette incertitude, Paris, sa métropole, la région Île-de-France ont voulu formuler (...) une proposition qui consiste à offrir aux entreprises financières, aux investisseurs étrangers, un environnement stable et lisible pour s’installer et investir en France et, à partir de là, dans le reste de l’Europe."

Selon Paris Europlace, la France va attirer au moins 3.500 acteurs de la finance du fait de la sortie du Royaume-Uni de l'Union européenne. (Jean-Baptiste Vey, édité par Yves Clarisse)

share with twitter share with LinkedIn share with facebook
share via e-mail
0
0
Réagir à cet article
Réagir le premier
Publier
loader
Dernières actualités "Economie / Forex"
23/09France-Macron perd encore cinq points de popularité-Ifop
RE
22/09Le cabinet de May travaille à des élections anticipées-presse
RE
22/09Attaque d'Ahvaz-Trois ambassadeurs occidentaux convoqués en Iran
RE
22/09USA-L'accusatrice de Brett Kavanaugh prête à témoigner
RE
22/09Allemagne-Horst Seehofer promet de soutenir Maassen
RE
22/09Brexit-Corbyn veut une motion de défiance quel que soit l'accord
RE
22/09USA-L'accusatrice de Brett Kavanaugh prête à témoigner
RE
22/09Nigeria-Enlèvement d'une partie de l'équipage d'un navire suisse
RE
22/09France-Près de 500 manifestants pour les emplois de Ford Blanquefort
RE
22/09Achat d'armes russes-Convocation de l'ambassadeur US à Pékin
RE
Dernières actualités "Economie / Forex"
Publicité