Connexion
E-mail
Mot de passe
Retenir
Mot de passe oublié ?
Devenir membre gratuitement
Inscription
Inscription
Devenir membre
Inscription gratuite
Devenir client
Découvrez nos services
Paramètres
Paramètres
Cotations dynamiques 
OFFON

Accueil Zonebourse  >  Actualités  >  Indices & Marchés

Actualités : Toute l'info
Toute l'infoSociétésMarchésEconomie & ForexMat. PremièresTauxBarons de la boursePro. de la financeAgendaSecteurs 

CAC40 : +1,7%, c'est surréaliste... mais ruée sur les banques

share with twitter share with LinkedIn share with facebook
23/04/2020 | 16:48
Plus c'est mauvais, plus c'est bon pour la bourse.

Le CAC40 ne semble plus réagir à aucun chiffre 'macro', ou alors de façon très paradoxale puisque plus les 'stats' sont horribles, plus la hausse s'accélère partout cet après-midi.
Le CAC gagne désormais +1,7% à 4.490, dans le sillage des titres BNP-Paribas (+9%) et Sté Générale (+5,6%) qui servent de locomotives : la BCE vient de changer ses propres règles en matière de 'collatéraux' éligibles pour obtenir des liquidités et acceptera désormais des garanties subissant une notation 'non grade' ou 'spéculative'.

Cela signifie que la BCE va racheter tout et n'importe quoi, pourvu que cela soulage de bilan des banques: la BCE est désormais le seul acteur de référence, omniprésent, omnipotent, fixant la valeur de tous les actifs sans aucun lien avec le réel.

L'Euro-Stoxx50 gagne désormais 1%, dans le sillage du Dow Jones qui affiche +1,2% et du S&P500 à +1,5%... dans le sillage des valeurs pétrolières alors que le contrat 'juin' sur le WTI' bondit de +25% vers 17,2$ (le 'Brent' affiche +6,6% à 22,2$ à Londres).

Les acheteurs se sont enhardis après la parution en début d'après-midi des inscriptions aux allocations hebdomadaires au chômage aux États-Unis : le Département américain du Travail a recensé 4.427.000 nouveaux inscrits à comparer à 5.237.000 la semaine précédente (5.245.000 en estimation initiale) alors que le consensus visait 4,2 millions d'inscriptions.
Le nombre total d'inscrits aux 'allocs' sur 4 semaines s'établit à 18,44 millions, et sur les 5 dernières semaines, ce sont environ 26 millions de personnes qui se sont inscrites à l'assurance-chômage.

L'essentiel des licenciements s'opère au sein du secteur tertiaire comme en témoigne le plongeon du PMI IHS/Markit des 'services' aux US, vers 27 contre 39,8 (le PMI manufacturier chute vers 36,9 contre 48,5 en mars).
Le PMI des services s'inscrit également a son plus bas historique.

En Europe, que des chiffres consternants : l'indice PMI flash composite IHS Markit s'est notamment effondré à 13,5 en avril, se repliant par rapport au creux historique de mars (29,7) et signalant ainsi de loin la plus forte contraction de l'activité globale enregistrée en plus de vingt ans d'enquête.

En comparaison, l'indice avait fléchi vers 36,2 en février 2009, soit au plus fort de la crise financière mondiale. Cette très forte dégradation s'explique essentiellement par la pandémie, les efforts destinés à endiguer la propagation du virus s'étant intensifiés en avril.

L'indice flash composite IHS Markit de l'activité globale en France s'est replié à 11,2 en avril, reculant ainsi fortement par rapport au creux historique enregistré en mars (28,9), pour établir un nouveau record à la baisse. Le PMI des 'services' s'effondre de 27,4 vers 10,4, le PMI manufacturier de 37,5 vers 31,5.

En Allemagne, le PMI 'composite' plonge de 31 vers 17, le PMI des 'services' de 31,7 vers 15,9, le PMI manufacturier de 39 vers 34,4.

En lien avec le confinement d'une grande partie de la population, le climat des affaires en France perd plus de 30 points en avril, soit la plus forte baisse enregistrée sur un mois depuis que cette série mensuelle de l'Insee existe (1980). L'indicateur synthétique, calculé à partir des réponses des chefs d'entreprise des principaux secteurs d'activité marchands, atteint 62, niveau le plus bas depuis le début de la série (le précédent niveau plancher était de 69 et avait été atteint en mars 2009).

Dans l'actualité des valeurs, BNP-Paribas domine le classement avec +6% alors que la BCE s'est autorisée mercredi soir à accepter comme 'collatéral' des émissions obligataires tombées sous la notation 'investment grade' et achètera des lignes détenues par les banques classées en catégorie 'spéculative' pour peu qu'elles aient été initialement notées 'A' ou 'BBB' avant d'être dégradées par les agences.

Demain, Standard & Poors pourrait faire basculer la notation de la dette italienne vers 'BB' (catégorie spéculative', il semble donc que la BCE ait pris les devants, mais au prix du renoncement à une règle sur laquelle la Bundesbank et la Finlande se montraient intransigeantes.

Le titre Total reprend d'un coup tout le terrain perdu cette semaine , soit +6,6% à 32,1E.
Au sein du SBF-120, Rexel domine le classement avec +10% vers 7,8E.

Sinon, la saison des résultats bat désormais son plein.

Annoncé hier soir, le chiffre d'affaires du Groupe Accor atteint 768 millions d'euros au premier trimestre 2020, en baisse de 17,0% en données publiées et de 15,8% en données comparables.

Pernod Ricard annonce un chiffre d'affaires pour les neuf premiers mois de son exercice 2019-20 de 7.210 millions d'euros, stable en facial grâce à un effet devise favorable, mais en décroissance interne de 2,1% avec une chute de 14,5% sur le seul troisième trimestre.

Renault (+1,8%) affiche au titre du premier trimestre 2020 un chiffre d'affaires de 10.125 millions d'euros, en recul de 19,2% au total et de 18,3% à changes et périmètre constants, avec des ventes en baisse de 25,9% à 672.962 véhicules sur un marché mondial en recul de 24,6%.

Hermès International dévoile un chiffre d'affaires du premier trimestre 2020 de 1.506 millions d'euros, en recul de 6,5% à taux de change courants, et de 7,7% à taux de change constants, ventes jugées 'résilientes malgré l'impact croissant de l'épidémie de Covid-19'.


Copyright (c) 2020 CercleFinance.com. Tous droits réservés.
Valeurs citées dans l'article
Varia.DernierVar. 1janv
CAC 40 1.95%4866.6 Cours en temps réel.-19.84%
DJ INDUSTRIAL 0.52%27288.18 Cours en différé.-4.38%
LONDON BRENT OIL 0.34%41.9 Cours en différé.-35.03%
NASDAQ 100 1.88%11186.3709 Cours en différé.25.24%
NASDAQ COMP. 1.71%10963.636953 Cours en différé.20.13%
S&P 500 1.05%3315.57 Cours en différé.1.56%
share with twitter share with LinkedIn share with facebook
Réagir à cet article
bourbern - Il y a 5 mois arrow option
Question: qu'est-ce que la banqueroute?
  
  
maxx34000 - Il y a 5 mois arrow option
la BCE dirigée par des gens non élus démocratiquement font fi de leurs propres règles au detriment des Etats ....
1
1
MAILLETTE - Il y a 5 mois arrow option
Comme des assistés!
  
  
  • Publier
    loader
Dernières actualités "Marchés"
11:34CAC40 : gagne 2% après l'indices PMI en Europe
CF
11:21Bourse Zurich: les indices accélèrent à l'approche de la mi-journée
AW
09:55BOURSE DE PARIS : Paris amorce un rebond
AW
09:45BOURSE DE PARIS : Les valeurs à suivre à Paris et en Europe
RE
09:42BOURSE DE FRANCFORT : Francfort poursuit son rebond (Dax +1,05%)
AW
09:33BOURSE DE LONDRES : Londres continue de faire fi des nouvelles restrictions
AW
09:31Bourse Zurich: les indices helvétiques cherchent une direction
AW
09:06EN DIRECT DES MARCHES : Sanofi, Veolia, Capgemini, Lagardère, Technicolor, Casino, Microsoft, Tesla, Nike...
09:04BOURSE DE WALL STREET : Bourse - stmicroelectronics gagne 2,7%, en tête du cac 40, l'ensemble du secteur technologique européen (+1,2%) est bien orienté après la hausse du compartiment mardi à wall street
RE
08:56Les valeurs à suivre aujourd'hui à Paris Mercredi 23 septembre 2020
AO
Dernières actualités "Marchés"