Connexion
E-mail
Mot de passe
Retenir
Mot de passe oublié ?
Devenir membre gratuitement
Inscription
Inscription
Devenir membre
Inscription gratuite
Devenir client
Découvrez nos services
Paramètres
Paramètres
Cotations dynamiques 
OFFON

Accueil Zonebourse  >  Actualités  >  Indices / Marchés

Actualités : Indices / Marchés
Toute l'infoSociétésMarchésEconomie / ForexMat. PremièresTauxBarons de la boursePro. de la financeAgendaSecteurs 

CAC40 : hausse rugissante pour des motifs connus des initiés

share with twitter share with LinkedIn share with facebook
28/04/2020 | 15:39
Splendide exemple de délit d'initié qui se solde par une hausse ahurissante de +4,7% en 12 heures de cotations prises en continu, dans des volumes même pas dignes d'un '15 août' (aucune 'grosse main ne ramasse de de papier' avec à peine 3,5MdsE échangés depuis lundi matin) et rattachée à aucun 'élément d'actualité'.

Donc, les rares acheteurs 'savent', et en face, tout le monde a identifié 'l'algo funiculaire' enclenché lundi matin : tous les ordres de vente ont été purgés des carnets.
On ne se met pas en face de la banque centrale et des banques qui orchestrent 'sur ordre' un tel mouvement.

Tous les arguments 'rationnels' (déconfinement, reprise économique imminente et vigoureuse) ne sont que du 'story telling'.

Ce qui apparaît en revanche très clair, c'est que l'objectif du jour est de fermer le 'gap' des 4.603Pts du 6 mars et des 12.527 sur le CAC40 'GR', ce qui est chose fait depuis 14H25 très exactement.

L'Euro-Stoxx50 s'envole de +2,3% à 2.950 et tous les traders pensent que 'ça va à 3.000'... même s'il n'y a pas l'ombre du justification: le 'FOMO' tient lieu de raisonnement et d'impératif catégorique.
A Wall Street, les indices US s'en vont vers une hausse de +1,5% à +2% et vont pulvériser leurs 'plus hauts' du mois d'avril.

Ceux qui 'payent' connaissent forcément la véritable raison et l'envolée des valeurs bancaires (+6% en moyenne) nous indique déjà que le 'pot au rose' se situe au niveau des annonces des banques centrales, la FED dès mercredi soir, la BCE jeudi vers 13H30.

La FED pourrait annoncer qu'elle 'réfléchit' aux avantages et inconvénients des taux négatifs, la BCE qu'elle va prendre le contrôle total de la courbe de taux, 'à la japonaise' en achetant tout, aussi longtemps que nécessaire.

Tout comme au Japon depuis 4 ans, le marché de taux en tant que 'marché' serait définitivement aboli au profit d'une chambre d'enregistrement de prix administrés.
La BCE s'étant autorisé il y a une semaine l'achat de n'importe quel instrument obligataire mal noté, de type catégorie spéculative ou pire (Junk), elle abolit également le 'risque' sur le segment 'corporate': la notion de 'marché' y vole également en éclat.

Il ne reste plus pour la BCE qu'une étape à franchir: l'achat d'ETF 'actions' (comme la banque du Japon) et le compartiment passera à son tour en mode 'administré'... une perspective qui -par anticipation- comble d'aise les investisseurs en zone Euro.
S'il n'y a plus de croissance, plus de dividendes, plus de visibilité à 12 ou 18 mois, c'est beaucoup trop dangereux de laisser le 'marché' tenter de réévaluer la situation et le prix des actifs... mieux vaut supprimer purement et simplement les mécanismes séculaires de fixation des prix et l'annoncer clairement mercredi ou jeudi.

Les investisseurs surveilleront aujourd'hui l'indice de confiance des consommateurs américains établi par le Conference Board, mais cela n'aura aucune importance même si une chute de grande ampleur semble inévitable au vu des enquêtes PMI et de l'indice de l'Université du Michigan publiés la semaine dernière.

Une chute historique, c'est d'ailleurs ce qu'il s'est produit se matin pour l'indice de confiance des ménages. En avril 2020, avec la crise sanitaire, la confiance des ménages français dans la situation économique chute ainsi fortement au vu de l'indicateur synthétique de l'Insee. Celui-ci perd huit points pour tomber de 103 à 95, soit sa plus forte baisse depuis la création de l'enquête en 197.

La proportion de ménages estimant qu'il est opportun de faire des achats importants chute lourdement, le solde correspondant perdant 43 points à -56, et le solde d'opinion des ménages relatif à leur situation financière future diminue très fortement, perdant 15 points... mais les valeurs restent très supérieures aux planchers touchés fin 2011 ou mi-2013.

Dans l'actualité des valeurs, les banques anticipent manifestement des annonces fortes, voire historiques, comme l'abolition du risque de fragmentation des rendements entre les dettes européennes et le soutien 'no limit' aux dettes 'coporate': BNP Paribas s'envole de +8,5%, Crédit Agricole de +7,5%.

Capgemini (+8,3%) annonce avoir réalisé au premier trimestre 2020 un chiffre d'affaires de 3.547 millions d'euros, en hausse de 3,1% à taux de changes courants, de 2,3% à taux de change constants et de 2% en organique par rapport au même trimestre de 2019.

Le groupe d'électronique Thales publie un chiffre d'affaires du premier trimestre 2020 de 3.899 millions d'euros, en hausse de 16% à données publiées, et en baisse de 4,7% à périmètre et taux de change constants.

Atos indique que deux des supercalculateurs les plus puissants de France, basés sur sa plateforme BullSequana, fournissent une grande partie de leurs ressources de calcul à des équipes de recherche européennes participant à la lutte contre le Covid-19.



Copyright (c) 2020 CercleFinance.com. Tous droits réservés.
share with twitter share with LinkedIn share with facebook
Réagir à cet article
Réagir le premier
Publier
loader
Dernières actualités "Marchés"
22:51Wall Street : hausse contrastée, les croisiéristes brillent
CF
22:16Wall Street entre espoirs économiques et tensions diplomatiques
AW
19:10EUROPE : Les marchés européens commencent la semaine dans le vert
AW
18:27Coronavirus-816 nouvelles contaminations en Grande-Bretagne
RE
18:16Bourse Zurich: le SMI fléchit sur la fin et finit sous les 10'100 points
AW
18:16BOURSE DE PARIS : Paris progresse mollement
AW
18:13Les valeurs à suivre demain à la Bourse de Paris Mardi 11 août 2020
AO
18:01BOURSE DE LONDRES : Londres portée par les annonces de Trump
AW
17:56BOURSE DE FRANCFORT : La Bourse de Francfort manque de ressort (+0,10%)
AW
17:56CAC40 : se replace au-dessus de 4900, W-Street très contrasté
CF
Dernières actualités "Marchés"