Connexion
E-mail
Mot de passe
Retenir
Mot de passe oublié ?
Devenir membre gratuitement
Inscription
Inscription
Devenir membre
Inscription gratuite
Devenir client
Découvrez nos services
Paramètres
Paramètres
Cotations dynamiques 
OFFON

Accueil Zonebourse  >  Actualités  >  Indices / Marchés

Actualités : Indices / Marchés
Toute l'infoSociétésMarchésForexCryptomonnaiesMat. PremièresTauxBarons de la boursePro. de la financeAgendaSecteurs 

CAC40 : sans réaction après l'ultime FOMC de Draghi

share with twitter share with LinkedIn share with facebook
share via e-mail
24/10/2019 | 15:20
La Bourse de Paris ne réagit absolument pas à la conférence de presse de Mario Draghi et reste en hausse de +0,3% à 5.3670.
L'exercice de communication a donc été une réussite.

Cette réunion de la Banque centrale européenne (BCE) était placée sous le signe du passage de témoin avant l'entrée en fonction de Christine Lagarde, prévue début novembre.

Mario Draghi s'est appliqué comme prévue à soigner sa sortie en ne dévoilant rien qui puisse déplaire aux marchés.

Pour sa dernière conférence de presse en tant que président d'une institution qu'il dirige depuis huit ans, Mario Draghi affirme que les taux zéro, puis négatifs, ont eu plus d'avantages que d'inconvénients, c'est désormais aux gouvernements (notamment allemand) de prendre le relai pour soutenir la croissance.

Eric Bourguigon, chez Swiss Life Asset Managers se montre partagé sur le bilan de Mario Draghi: 's'il a sauvé l'euro et le système bancaire européen en pleine crise des dettes souveraines, il aura aussi échoué à ranimer l'inflation européenne tout en ayant conduit la politique monétaire dans des contrées dont elle aura toutes les peines du monde à s'extirper', rappelle le gérant.

Il est vrai que plus d'une décennie après la crise financière de 2008, la politique monétaire de la BCE ne semble toujours pas normalisée.

Selon de nombreux observateurs, les taux d'intérêt en Europe sont désormais proches d'un niveau en dessous duquel les conséquences négatives pourraient l'emporter sur les conséquences positives.

Aux Etats-Unis, les chiffres des commandes de biens durables ressort en baisse de 1,1% en septembre 2019, là où les économistes ne craignaient en moyenne qu'un recul de 0,6%.

Cette contraction nettement plus forte que prévu intervient après une hausse timide de 0,3% le mois précédent, chiffre d'ailleurs un peu révisé par rapport à une estimation initiale qui était de +0,2%.

En excluant les équipements de transport, catégorie particulièrement volatile et dont les commandes ont chuté de 2,7% en septembre, le niveau des commandes n'a baissé que de -0,3%, contre un consensus de -0,2%.

Le Département américain du Travail annonce ce jeudi avoir dénombré 212.000 nouveaux inscrits aux allocations chômage la semaine dernière, contre 218.000 la semaine précédente (chiffre révisé de 214.000) contre 216.000 attendu.

Les investisseurs se concentreront également sur les résultats d'entreprises, avec notamment une multitude de résultats annoncés du côté américain, dont ceux de 3M, Colgate-Palmolive, Twitter, Verizon et Visa.

A Paris, on a pris connaissance de nombreux trimestriels comme ceux de Plastic Omnium, Schneider Electric, Hermès, Dassault Systèmes, Air Liquide, STMicroelectronics, puis Technip (-8%) et Atos (+9%) qui sont aux antipodes...

Airbus a annoncé que Spirit Airlines avait signé un protocole d'accord portant sur l'acquisition de jusqu'à 100 appareils de la famille A320neo.

Nokia a sabré ses perspectives pour les années 2019 et 2020, entraînant une chute du cours de l'action de 22%.

Pour l'année 2019, la société finlandaise s'attend désormais à un bénéfice par action dilué non IFRS de 0,21 euro contre 0,25 à 0,29 euro anticipé. Pour 2020, Nokia prévoit maintenant un BPA de 0,25 euro contre 0,37 à 0,42 euro dans ses prévisions précédentes.

Mais le véritable 'gadin du jour', c'est pour Euro MGR avec -33% alors que le groupe a d'abord annoncé un CA d'un milliard d'euros au 3e trimestre, soit une hausse de 2,1% en données publiées, mais une baisse symbolique (- 0,1%) en données organiques hors Mobilité.

La marge brute d'exploitation ajustée a baissé de 2,4 points de pourcentage sur ce trimestre-clé, à 22,7%. Soit 12,1% sur neuf mois contre 13,3% un an plus tôt. La patronne d'Europcar, Caroline Parot, évoque 'une dégradation de l'environnement en Europe, en particulier la situation autour du Brexit et un ralentissement économique mondial'. De ce fait, les volumes de la saison estivale sont jugés décevants, 'entraînant de forts vents contraires en terme de pricing' (de fixation des prix, ndlr), ajoute-t-elle.


Copyright (c) 2019 CercleFinance.com. Tous droits réservés.
Valeurs citées dans l'article
Varia.DernierVar. 1janv
3M COMPANY -1.03%156.93 Cours en différé.-11.05%
AIR LIQUIDE 0.54%139.25 Cours en temps réel.10.34%
ATOS SE 0.59%75.16 Cours en temps réel.1.13%
BURELLE SA -0.26%762 Cours en temps réel.-6.85%
CAC 40 -0.54%6029.72 Cours en temps réel.1.41%
EURO / BRITISH POUND (EUR/GBP) 0.26%0.8371 Cours en différé.-0.95%
EUROPCAR MOBILITY GROUP -2.93%3.974 Cours en temps réel.-8.31%
GROUPE PAROT -9.09%3.5 Cours en temps réel.-15.25%
NOKIA OYJ -0.14%3.8035 Cours en différé.15.56%
PLASTIC OMNIUM -4.47%22.89 Cours en temps réel.-8.07%
SCHNEIDER ELECTRIC SE -1.21%101.65 Cours en temps réel.11.09%
STMICROELECTRONICS -1.43%28.3 Cours en temps réel.18.06%
SWISS LIFE HOLDING -0.55%509.8 Cours en différé.5.52%
VERIZON COMMUNICATIONS 0.19%58.2 Cours en différé.-5.39%
share with twitter share with LinkedIn share with facebook
share via e-mail
Réagir à cet article
Réagir le premier
Publier
loader
Dernières actualités "Marchés"
21/02Wall Street finit la semaine sur un net recul
RE
21/02Wall Street : 3 sorcières ratées, coronavirus +ISM inquiètent
CF
21/02Wall Street rattrapée par les inquiétudes sur le coronavirus
AW
21/02Les actions plombées par des signes de ralentissement économique aux USA
RE
21/02CAC40 : fin de semaine laborieuse, W-Street perd sa sérénité
CF
21/02EUROPE : Les Bourses européennes refroidies par la propagation du coronavirus
AW
21/02Les valeurs à suivre lundi 24 février 2020 à la Bourse de Paris
AO
21/02Bourse Zurich: le SMI termine dans le rouge, après avoir tenté un rebond
AW
21/02BOURSE DE PARIS : Paris moins sereine face au coronavirus
AW
21/02BOURSE DE LONDRES : Londres rattrapée par ses craintes liées au coronavirus
AW
Dernières actualités "Marchés"